Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 avril 2019
Antananarivo | 03h12
 

Société

Koweït

Une forte délégation pour rapatrier les travailleuses malgaches

lundi 25 mars | Arena R.

Une forte délégation malgache envoyée par le président de la République, Andry Rajoelina, arrivera au Koweït demain. C’est ce que le Chef de l’Etat malgache a publié sur sa page Facebook ce lundi matin. Cette mission, composée de représentants de la Présidence, de la Primature, du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’Emploi et de la loi sociale, aura pour tâche de rapatrier les travailleuses malgaches en détresse dans ce pays.

La délégation devra rencontrer et discuter avec les autorités locales pour évoquer la régularisation de la situation de ces travailleuses malgaches, indique le chef de l’Etat dans son message. Une rencontre prévue avec ces jeunes femmes malgaches pourrait ainsi déterminer de celles qui souhaitent rentrer définitivement au pays ou celles qui préfèrent y rester.

Cette disposition prise par Andry Rajoelina fait suite à son entretien avec ces travailleuses malgaches la semaine dernière. Lors de cet entretien virtuel, elles ont fait part de leur souffrance au Chef de l’Etat qui promis de de les rapatrier le plus tôt possible.

En 2013, le gouvernement avait suspendu l’octroi d’agrément aux agences de placement et interdit l’envoi de travailleuses malgaches dans les pays arabes mais une filière de migration clandestine visiblement difficile à démanteler sévit toujours à en juger le cas de ses migrantes malgaches du Koweït.

39 commentaires

Vos commentaires

  • 25 mars à 09:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ces travailleuses constituent-elles une charge ou un plus, en matière de transfert financier en devises pour notre pays ?
    Quant on sait qu’un pays comme l’Inde engrange chaque année de l’ordre de 8milliards de Usd grâce à ces ouvriers et ouvrières dans les pays du golfe.

    • 25 mars à 09:44 | zandede (#10615) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La dignité humain l’emporte sur vos considérations bassement matérielles. Vous êtes une honte pour ce pays

    • 25 mars à 10:54 | vazaha84 (#9187) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Les femmes malgaches ne sont pas une marchandise et ne peuvent être assimilées à ce qu’elles rapportent ou non au pays comme la vanille ou le cacao !
      Et que je sache l’Inde ,citée en référence, n’est pas un modèle quant à sa façon de considérer La Femme, soumise aux hommes et mal traitée...

    • 25 mars à 11:02 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ plus qu’hier et moins que demain (#6149)
      Après avoir traité ces mêmes femmes de VOLEUSES et de PUTES la semaine dernière, ce lundi matin tu pousses le culot, à poser la question suivante
      Que Je cite :
      ( Ces travailleuses constituent-elles une charge ou un plus, en matière de transfert financier en devises pour notre pays ? )

      En voilà la question digne d’un fanatique, qui ne voit que le pognon, mais jamais la dignité humaine, en particulier quand il s’agit des femmes.
      Tu n’es qu’à l’image de tes frères et de ton Prophète PEDOPHILE.
      Misérable !!!!!!!!

    • 25 mars à 11:42 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous dévoilez au quotidien ce que vous aviez si bien dissimulé jusqu’ à présent .
      Je vais vous faire un aveu, voyez-vous ? bien que je pense que le radicalisé (dont vous n’ avez pas le monopole) qui a sévi en NZ est, à votre image, un endoctriné fanatique , je lui reproche de ne pas voir respecté votre coutume halal, ce qui serait certainement mieux passé aux yeux de l’ opinion et de vos compatriotes qui auraient au moins reconnu qu’ il a respecté vos coutumes barbares à en faire rougir l’ obscurantisme le plus archaïque , pour ne pas dire ignobles : trop propre pour vous !
      Il y aurait eu du sang partout aurait assurément ravi votre imam, à moins que vous ne préfériez kasher ?
      Vous avez été KON-verti par la force, votre conversion ne peut se faire que par la force, vous ne comprenez que ça, hélas avec les fiottes que vous avez en face, adeptes de la quenelle pour tous, vous auriez tors de vous en priver, mais sachez qu’ en face, vous avez aussi des frères qui n’ ont pas besoin de lancer de fatwa contre votre endoctrinement, la NZ n’ est qu’ une étincelle , la partie apparente de l’ iceberg , (& 100 vierges) si vous comprenez mieux ?

    • 25 mars à 12:29 | KARIBO (#7602) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour à tous .
      Monsieur vous semblez oublier que la traite des esclaves date d’ il y a quelques siècles bien que h. De Monfreid ne soit pas si vieux ?
      Les secrets de la mer rouge comme la croisière du hachisch ont du bercer votre enfance nostalgique pour tenir de tels propos ?
      Il s’ agit d’ êtres humains, que vous amalgamez à de la marchandise, comme le faisaient vos ancêtres .
      Confirmeriez-vous que vous n’ avez toujours pas évolués , tout en conservant la prétention de conquérir et convertir le monde ?
      Votre fanatisme et intolérance ne pourront qu’ engendrer la même chose en face, et ce sera la guerre .
      La religion peut etre plus meurtrière que la politique et ne doit pas sortir des murs de votre habitation ou qu’ elle se trouve sur cette planète, manifestement cela est au dessus de votre entendement ?
      Il y a du travail , encore quelques siècles inch’ alla !
      Vous pourrez vous vanter d’ avoir fait le buzz .

    • 25 mars à 16:33 | chrisbzh (#9855) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Non mais écoutez moi ce bouffon ; Ces pays comme le Koweït ou le Liban traitent les étrangers comme de la merde. Parce qu’ils sont eux même des sous-merdes au bas de la hiérarchie de la vraie merde. Je félicite le gouvernement pour cette action. Je dis Bravo.Tohizo. Mafinaritra rehefa manomboka tonga saina ny mpitondra.

    • 26 mars à 15:24 | vohitsara (#8896) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Tsy mahagaga ny mpihinana enan-kisoa manta toa an’ i #6149 raha lasa adala mirediredy toa izao.

  • 25 mars à 11:00 | Behantra (#9165)

    Une forte délégation pour rapatrier ces travailleuses ...

    Et quand elles seront ici , à Madagasikara : que deviendront t’elles ?

    Car , il faut savoir que si elles ont quitté leur pays , c’est dans le but de pouvoir gagner de l’argent pour aider leur famille laissée au pays

    Or , ici , il n’y a point de ’structures’ pour les accueillir et les orienter pour qu’elles puissent trouver du travail

    Peut être que le ’grand magicien’ va nous faire des ... miracles !!

    • 25 mars à 19:09 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Behantra,

      "Et quand elles seront ici , à Madagasikara : que deviendront t’elles ?"

      Elles deviendront comme les Malagasy heureux à coté de leur famille, et n’auront plus de mal du pays comme certaines diasporas montrent ici sur ce forum.

  • 25 mars à 11:23 | Eloim (#8244)

    C’est la HONTE du pays, tout ce qu’on peut dire concernant le cas de ces femmes, bonnes à tout faire dans des pays qui ne respectent pas les droits de l’homme. Là-bas, on ne gagne qu’une PAIE DE MISERE avec bonus en sus (viol et torture).

    • 25 mars à 11:44 | Jipo (#4988) répond à Eloim

      S’ appelle le beurre l’ argent du beur, et le Q de la crémière 🤪.
      Au retour ce sera la misère sans ces "délicatesses" ...

    • 25 mars à 16:20 | MALIBUC (#9345) répond à Eloim

      Bonjour Eloim,
      Il y a près de chez moi une petite Malgache, employée par une Franco-Malgache.
      Elle fait le ménage, la lessive, ramasse les crottes des chiens de la dame gasy pour un salaire de misère 7/7 , se fait crier dessus a longueur de journée, reprocher des choses imaginaires.
      Bref, de l’esclavage à l’État pur au point qu’elle en pleure souvent.
      Elle n’est pas déclarée donc la CNAPS connaît pas.
      Elle ne peut se rebeller au risque de perdre son emploi qui lui permet de nourrir sa maman et ses sœurs.
      Je crois qu’il est temps que le gouvernement fasse quelques choses pour ces pauvres gasy exploités dans un pays dit "Démocratique"

    • 26 mars à 06:59 | NTMO (#10005) répond à Eloim

      Eloim,

      Les conditions de vie de centaines de milliers de bonnes (et boys) dans notre propre pays sont déplorables. Comme Malibuc le dit, c’est bien de l’esclavage. J’ai souvent vu des salaires de 30 000 ar, des restes comme nourriture, dormir sur la varangue et quand elle où il tombe malade, on le renvoie au bled.
      Alors « sauver » des femmes de ménage en perdition au Koweït, avec forte délégation, relève, encore une fois, du coup de com qui ne règle rien.
      Alors tant mieux pour elles mais je note qu’il n’y a aucune énergie pour faire réellement changer les choses au pays.

  • 25 mars à 12:12 | Jipo (#4988)

    Il faut profiter pour faire "côzer" ces candidates au paradis meilleur, pour connaitre leurs filières, leurs commanditaires afin de les condamner de manière aussi exemplaires que dissuasives , pour toutes tentatives de récidives, médiatiser l’ affaire et faire tourner en boucle sur les TV et radios nationales leurs témoignages .
    Elles sont mignonnes avec leur voile je like 👍 si si 🤪 ...
    Sans parler d’ infiltrées radicalisées le cheval de Troie de ces barbares , mais ça c ’est une autre histoire !
    Ayant les moyens de payer chaque pétasse qui porte le voile en Europe pour propager l’ accoutrement, (pardon l’ enrichissement culturel) vous pensez bien qu’ ils ont les moyens ( kataris comme koweïti) d’ en payer quelques unes envoyées en missionnaires en échanges de quelques dirhams ... Jipo manguina !
    Vous avez bien entendu vu que : la CPE a validé le droit à tous enfants de radicalisés rapatriés de pouvoir demander le rapprochement familial : (rapatrier le reste de la famille) pour se sentir moins seuls ...
    On commence par les orphelins, les filles mères, les veuves, (c’ est tellement touchant) en attendant de retrouver les Pères que l’ on croyait morts ? 1 petit test ADN & le tour est joué !
    Mais dormez tranquilles les mougeons, on lutte contre Daesh & le terrorisme, pour cela on va les rapatrier (pour les mettre au chaud) toujours à vos frais , si si !
    On arrête pas le progrès : elle est pas belle la vie ?

  • 25 mars à 12:22 | Isandra (#7070)

    Selon le journal pro-Ravalo Valosoa, tout cela sont fausses, le Président s’en est trompé.
    Ces travailleurs vivent bien là-bas, gagnent beaucoup, et sont bien traités, libres comme l’air.

    Après des investigations bien approfondies ou juste un envie de dire le contraire ce que le Président a dit...???

    Si Rajoelina avait dit que ces travailleurs sont bien traités, ils auraient publié le contraire,...!

  • 25 mars à 12:47 | kartell (#8302)

    Quelques petites questions restées sans réponse comme d’hab !....
    Pourquoi fallait-il aller récupérer ces malheureuses en y envoyant la grosse artillerie « diplo », le Koweït fait-il tant rêver ?.
    Ces traites ne datent pas d’hier, n’y aurait-il pas un petit sentiment de « remords » de la part d’un pouvoir qui voudrait faire oublier certains manquements passés ?...
    Cette actualité grave pose le problème révélateur du « tout ou rien ! » où pendant deux décennies, on avait laissé faire les choses et surtout s’engraisser des réseaux mafieux pour enfin déclarer la fin théorique de la partie en déplaçant une « armée de samaritains » pour aider aux rapatriements de ces malheureuses, marquées à vie...
    Il vaut mieux prévenir que guérir, dit-on c’est un peu la leçon que l’on pourrait tirer de cette histoire alors que ce devrait être aussi la règle générale de tout pouvoir, mais là, il y a encore un sacré boulot à faire !..
    Et après cette merveilleuse com, que deviendront-elles une fois rapatriées ?...
    Le pouvoir devrait leurs épargner la double-peine et montrer sa réelle capacité à aider des femmes dont la trop grande naïveté les avait conduites vers un esclavagisme voilé qui ne dit pas son nom, ni sa religion ....
    Quand aux pro-25, il faut dire que ce petit commerce avait pris une envergure discrète sous sa présidence, difficile pour les encartés de tous bords de faire leur auto-critique, l’impunité restera une valeur sûre.....

  • 25 mars à 13:18 | Jipo (#4988)

  • 25 mars à 13:38 | harmelle (#5862)

    Ben pourquoi une " forte delegation " ? chacun va déposer deux , trois lingots pour alimenter compte créé depuis longtemps ???
    A l’heure d’internet , des diplomates , fou pour un pays ultra pauvre d’envoyer systématiquement se balader , à chaque occasion des caravanes de collaborateurs méritants ....
    Sinon , difficile à moins d’agir sur les passeports , donc d’être restrictif , d’endiguer cette exploitation humaine
    Et même avec des visas verifiés et accordés au compte goutte , on observe que 80 % des travailleuses du sexe aà la Reunion ....sont Malgaches :(

    • 25 mars à 13:58 | betoko (#413) répond à harmelle

      Et elles sont combien comme travailleuses du sexe réunionnaises dans la rue St Denis et bois de Boulogne à Paris et les pût.....es chinoises sans papier dans le même quartier ?

    • 25 mars à 14:08 | Jipo (#4988) répond à harmelle

      Vous les avez recensées pour de telles affirmations ?

    • 25 mars à 15:28 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      80 % est chiffre préfecture 974

    • 25 mars à 15:28 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      80 % est chiffre préfecture 974

    • 25 mars à 16:28 | Tsisdinika (#3548) répond à harmelle

      Harmelle,

      Même à 80%, cela ne semble pas suffir aux clients français ! Ils viennent à Nosy be pour profiter des "crevettes" : https://www.youtube.com/watch?v=2S5V7Fq7RUE, l’Enfer au paradis, Enquête exclusive de M6

    • 25 mars à 23:33 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Quel est est le rapport entre la problematique d’empecher des femmes Malgahes à s’exiler pour travailler et les individus qui pratiquent le tourisme sexuel en thaïlande , Nosy bé Marrakech ou les brésiliennes du bois de Boulogne ? J’avoue avoir du mal a tenir un fil de communication .....

    • 25 mars à 23:34 | harmelle (#5862) répond à harmelle

      Quel est est le rapport entre la problematique d’empecher des femmes Malgahes à s’exiler pour travailler et les individus qui pratiquent le tourisme sexuel en thaïlande , Nosy bé Marrakech ou les brésiliennes du bois de Boulogne ? J’avoue avoir du mal a tenir un fil de communication .....

  • 25 mars à 14:20 | Tsisdinika (#3548)

    Rapatrier c’est bien. Prévenir c’est mieux.

    Les Phillipines sont les plus gros contributeurs de main d’oeuvre expatriée bon marché dans le monde. Beaucoup travaillent dans des conditions acceptables mais d’autres y laissent leur vie, comme cette femme de ménage dont le corps a été retrouvé dans le frigo au Koweit en 2018, un an après que ses patrons libanais l’ait assassiné et quitté l’appartement. Le gouvernement phillipin doit donc souvent mettre la main à la poche à travers un fonds de raptriement d’urgence pour ramener au pays ses ressortissants qui se retrouvent piégés dans les pays du Golfe. Beaucoup partent à l’étranger de façon illégale (les moins qualifiés) mais dans la pratique, une lettre d’invitation est demandée aux futurs employeurs dans laquelle est mentionnée l’engagement de se charger eux-même du rapatriement au cas où. Une proposition de loi a également été avancée en 2012 pour une cotisation obligatoire de 50Usd pour les candidats aux départs afin de contribuer au fonds de rapatriement.

    Madagascar n’a pas les moyens de rapatrier chaque femme qui le demande et ne dispose d’aucun fonds de rapatriement d’urgence. Vouloir faire une opération humanitaire et médiatique ponctuelle, cela se conçoit. Mais on ne peut recommencer cette opération à l’infini. C’est même déconseillé, histoire de décourager celles qui veulent tenter l’aventure, surtout de façon illégale. Phillipines Airlines et Cebu Pacific déservent le pays du Golfe et peuvent embarquer sur réquistion de leur gouvernement leurs travailleurs en détresse. Pour notre cas, il faudra sans doute affréter un vol Ethiopian ou Kenya Arways, aux frais du contribuable. Tant qu’à faire, prendre le plus gros avion et ramener tout le monde. Celles qui resteront le feront en connaissance de cause.

  • 25 mars à 14:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    La France en particulier et les pays occidentaux en général font-ils encore rêver ?
    La France, sa sécurité sociale (un trou béant), ses LBD et ses gilets jaunes est l’ombre d’elle-même en matière de droit de l’homme sans oublier :
    - Ses retraités qui s’exilent pour trouver meilleur vie ailleurs.
    - Ses patrimoines vendus aux plus offrants ( métallurgie, aéroport, club sportif, etc...). Et si cela continue, leurs c... et chemises vont suivre le même chemin.
    N’en parlons pas des autres pays Européens comme la Grande Bretagne (empêtré dans un saut dans le vide avec le brexit ), la Grèce, l’Italie, la Hongrie de Victor et bonjour la montée de l’extrême droite. En résumé c’est un continent en fin de civilisation.
    Concernant les USA, un pays qui n’en finit pas avec ses contradictions avec la fin du rêve américain qui se transforme en construction d’un mur de séparation sans oublier ses cercueils volants (Boeing 737 max 8) que tout le monde veut clouer au sol voire carrément recourir aux annulations de commande. Le comble c’est son président qui fait la danse du sabre pour les milliards de dollars des Saoudiens et fermant les yeux sur ses idéaux (affaire MBS -KHASOGI).
    Tandis que les pays du tapis volant fassent rêver encore comme au bon vieux temps : L’Egypte et ses trésors antiques qui font vibrer Paris, les autres pays du golfe qui font rêver tous les travailleurs du monde entier en rapportant à leur pays respectifs des milliards de dollars. Sans oublier les touristes et les religieux (qui font leur pèlerinages) y compris le Pape en personne, qui visitent ces pays par centaine de millions voire plus.
    Et le "First" pour ces pays qui prônent la mondialisation : C’est le monde à l’envers.

    • 25 mars à 15:12 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C ’est vrai quoi on se demande qu’ est-ce qu’ ils ont tous à vouloir venir au Pays des putes du bâton de berger et du pinard ???
      je propose + qu’ hier et - que tout à l’ heure, comme AMBASSADEUR, pour : rapa-trier ( et surtout trier) la racaille candidate au retour, quand ce n’ est pas l’ expatriation ou l’ exil, de les dissuader d’ un tel suicide et qu’ il les invite à rester C/° EUX pour pratiquer leurs coutumes & "amour" barbares & archaïques, s’ ils ne veulent pas finir comme leurs frères Neo-Zélandais avec une vie de me-de et mort indigne ...
      A croire qu’ ils sont + que kons et le confirment chaque jour qu’ allah assiste !

    • 25 mars à 16:25 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ plus qu’hier et moins que demain (#6149)
      Je n’ai qu’une seule Question à te poser ignoble PIG.
      Vu tes Critiques en vers l’occident en Particulier.
      Que fais-tu en France ???
      Cette France que tu dénigres, où me semble t-il tu trouves tout de même ton Bonheur, tels les avantages sociaux et j’en passe, que tu n’auras jamais dans les Pays des tes Frères Spirituels.
      Plies Bagages et vas vivre avec les tiens dans les Pays du Golf.
      Mais ce que tu ignores également Pauvre Blatte des chiottes, c’est que l’Egypte combatte les Pourritures de fanatiques de ton espèce, et ce n’est pas le seul Pays musulman qui combattent les Pourritures de fanatiques .

  • 25 mars à 15:00 | Jo Brandon (#9919)

    Mais pourquoi ces femmes sont-elles toujours parties quand bien même elles ont su qu’elles deviendront les esclaves domestiques et /ou sexuelles d’Arabes ?
    Les médias, le Ministère, ... les ont déjà prévenues. Mais il y en a qui sont quand même parties en " se cachant ", c’est-à-dire en en faisant des déclarations tortueuses avant d’atterrir au Koweit après un périple et un circuit également tortueux : Madagascar, puis Maurice ou Seychelles, deux pays africains comme le Kénya, enfin Koweit.
    Il fallait rester ici au lieu de se plaindre quand le voyage est effectué volontairement en toute de connaissance de cause. Dans ce cas précis, qu’elles prennent leurs propres responsabilités.
    Par contre, si elles sont allées là-bas en toute bonne foi ( ce qu’il faut prouver ), alors là c’est un vrai problème et je comprends tout à fait l’action légitime et normale du gouvernement.

    • 25 mars à 15:16 | Jipo (#4988) répond à Jo Brandon

      L’ avidité et l’ appat du gain ne sont pas le monopole de la gente masculine, les chiens ne font pas des chat, et les "ra-ts" c ’est bien connu, sont attirés par tout ce qui brille ...

    • 25 mars à 18:45 | Beandroy (#3943) répond à Jo Brandon

      Jo.
      Je trouve que tu dis des bêtises. Rien jusqu’à présent ne suggère que ces femmes étaient parties au Koweït en toute connaissance de cause.
      Il y a lieu de retenir que dans le cadre de cette affaire, l’État agit non seulement par devoir moral mais surtout ( et le plus important) par obligation de protection envers ses ressortissantes en péril dont il est constitutionnellement garant.

      Quant aux certains reproches selon lesquels, l’État n’interviendrait pas sur notre sol dans des cas similaires, ils tombent à faux ; selon le principe de subsidiarité, il appartient aux autorités de proximité d’intervenir en priorité dans ces cas.

    • 25 mars à 16:56 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Merci, je dois vous avouer que je connais le problème qui depuis a du s’ amplifier, Y ayant vécu une dizaine d’ année .
      Par contre c ’est avec plaisir que je vois que le mouvement des GJ fait tache d’ huile "tropicalisée" 🙂.
      On lâchera rien comme le bourricot en face tant qu’ il ne cèdera pas le RIC et taxera ses potes !

    • 25 mars à 16:59 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Comme vous pouvez le voir on menace de taxer les clients en occultant (pour ne pas dire cautionnant & protégeant ) les PROXOS : véritables auteurs responsables de ce traffic !
      Comme dans beaucoup d’ endroit on protège la racaille et médiocrité ...

  • 25 mars à 21:23 | FINENGO (#7901)

    @ MALIBUC (#9345
    25 mars à 16:20 | MALIBUC (#9345) répond à Eloim ^
    Bonjour Eloim,
    Il y a près de chez moi une petite Malgache, employée par une Franco-Malgache.
    Elle fait le ménage, la lessive, ramasse les crottes des chiens de la dame gasy pour un salaire de misère 7/7 , se fait crier dessus a longueur de journée, reprocher des choses imaginaires.
    ..............................................................................
    Bonsoir MALIBUC
    Ce que vous dites là, n’est pas nouveau, et de tout temps il en est ainsi.
    Dès qu’un Malgache a un rang social au-dessus de ses voisins, il se permet des atrocités en vers ses pairs
    Le Premier ennemi d’un Malgache, a toujours été un Malgache dans les 98% des cas.

    • 26 mars à 01:27 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Merci pour le scoop, vous faites dans le conspirationnisme là !
      Un vrai populiste ...
      Il est plus que temps d’ instaurer la charia et lancer une fatwa contre tous les gasy qui exploitent leurs compatriotes , pétard il ne va pas rester grand monde à par quelques minty & encore ?

    • 26 mars à 07:46 | zandede (#10615) répond à FINENGO

      Bonjour,
      On ne peut pas faire du social tant que l’économie est à la traîne et ceci est valable ici et ailleurs.
      La lutte contre la pauvreté se gagne sur tous les fronts et notamment dans le domaine de l’éducation
      et notre pays connait un déficit énorme dans ce domaine

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS