Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Santé

Suspicion de coronavirus

Une fillette de 3 ans en provenance de Chine, isolée à Anosiala avec ses parents

samedi 7 mars | Fano Rasolo

Cas suspect. Une petite fille malgache de 3 ans en provenance de Chine, et présentant des symptômes semblables à ceux du coronavirus, est isolée au centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, hier. Bien que bien portants, ses parents et son petit frère venus de Chine avec elle, y sont aussi mis en quarantaine pendant les 14 jours d’incubation, mais la petite fille est mise à l’écart dans la salle d’isolement des personnes présentant des symptômes de la maladie virale, selon une source auprès du ministère de la Santé publique.

« La fillette a présenté de la fièvre dès leur arrivée à l’aéroport, mais nous croyons que c’est juste une fièvre passagère. D’ailleurs, ils ont tous les quatre été déjà confinés en Thaïlande pendant 14 jours avant de venir ici, c’est pourquoi, nous considérons que ce n’est pas du coronavirus. Mais à cause de la fièvre, nous avons procédé à des dépistages sur la fillette en question auprès de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) », selon toujours notre source.

Le résultat des analyses médicales sur la fillette suspectée est attendu ce jour à l’IPM, selon toujours notre source.

Sans autorisation

Cette famille en provenance de Chine n’a pas d’autorisation spéciale émise par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Santé publique, mais ce dernier a rassuré que « ces personnes ont déjà quitté la Chine depuis le 19 février pour rejoindre la Thaïlande, et ont par conséquent déjà été confinées pendant la période d’incubation. Il n’y a donc pas de risque de coronavirus, et ils ont pu rentrer au pays sans dérogation spéciale ».

Avec cette dernière arrivée, le nombre de personnes confinées à Anosiala s’élève maintenant à seize, avec un seul cas suspect. Ces personnes sont venues de Chine, d’Italie, et de la Corée du Sud, pays concernés tous par l’interdiction de vols vers nos frontières.

Par ailleurs, notre source a indiqué qu’ « un des sites d’isolement à Anosiala est déjà saturé et ne peut plus accueillir d’autres personnes à confiner, mais nous avons encore un site disponible ».

D’après la dernière statistique publiée par le ministère de la Santé publique dans sa page Facebook, il y a quatre personnes mises en observation à Nosy-Be, Hell-ville, mais elles ne présentent toutes aucun symptôme similaire à ceux du coronavirus. Elles sont isolées à l’hôpital pendant 14 jours, pour éviter toute contamination.

La barre des 100 000 malades est déjà dépassée dans le monde pour cette épidémie, avec plus de trois mille quatre cent (3 400) morts et 85 pays touchés, d’après le dernier bilan d’hier. L’Union Européenne décompte désormais 159 morts et plus de 5 000 malades, dont plus du trois quarts en Italie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS