Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h53
 

Société

Fête nationale

Une fête de l’Indépendance très discrète

samedi 27 juin | Fano Rasolo

Ni podium, ni lampions, ni feux d’artifice. Maître Covid a saboté la plus grande des fêtes malgaches. C’était une fête de l’Indépendance pas comme les autres qui vient d’être célébrée hier dans la Capitale de Madagascar. Elle s’est distinguée des cinquante-neuf autres avant elle par sa discrétion. Le 60ème anniversaire de l’Indépendance de Madagascar a été célébré de façon digne cette année, selon les propres termes du président de la République, Andry Rajoelina, nonobstant la présence du coronavirus dans le pays. La soirée du 25 juin, veille de la fête nationale, a été célébrée sans animation en famille, la plupart des enfants portant leurs lampions ou « arendrina » dans la cour à cause du confinement. Certains enfants n’ont même pas eu leurs jouets pour la circonstance faute de pouvoir d’achat de leurs parents en conséquence de la crise sanitaire.

« Malgré l’interdiction des lampions, mes frères, ma petite sœur et moi avons joué dans la cour avec nos lampions le 25 juin au soir. Nous avons entendu quelques coups de feux d’artifice, mais à part ça, la fête a été très silencieuse. Les cris de joie devant les feux d’artifice m’ont beaucoup manqué cette année, mais il fallait s’adapter à cause du coronavirus. J’espère que la célébration du 14 octobre sera très festive avec des lampions, des jouets et des feux d’artifice », selon Johanna, une fillette, habitant de Tanjombato.

Manque à gagner

La journée du 26 juin a été marquée par une fête en famille en suivant le défilé à Analakely à la télé, devant un repas familial plus ou moins copieux selon chaque pouvoir d’achat.

Par ailleurs, les marchés d’avant le 26 juin étaient aussi très discrets. Le marché d’Analakely et de ses environs, tels le marché de la Petite Vitesse, celui du Pochard ont même été fermés depuis le 24 juin jusqu’à hier, à cause du défilé qui s’est déroulé sur l’Avenue de l’Indépendance, à Analakely.

Beaucoup de marchands d’articles de fête ont connu un grand manque à gagner cette année, tels les vendeurs de lampions et de jouets. De même, les marchands de volailles n’ont pas pu réaliser beaucoup de chiffres d’affaires à cause de la restriction des pouvoirs d’achat des foyers tananariviens en conséquence de la crise sanitaire. « Chaque année, nous enregistrons plusieurs commandes des hôtels et restaurants d’Antananarivo, mais cette année, nos clients ont diminué considérablement leurs commandes en raison de la très faible fréquentation des restaurants. Ainsi, nous sommes obligés d’abaisser très fortement nos prix, pour juste un tout petit bénéfice ou même sans rien gagner », selon un marchand de volailles d’Andoharanofotsy.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juin à 15:53 | nez_gros (#10715)

    "I can’t breathe", enlevez votre genou, de la gorge de Madagascar , et de l’Afrique en général...C’est vous les colonialistes qui nous empêchent de respirer, de faire la fête, de nous nous retrouver vraiment libre et indépendant. car 26/06/1960, ce n’est pas la fin de la colonisation, c’est l’ère néo-coloniale, moins visible, plus sournois, et très toxique....
    T’as capté ou pas gros ???

    • 27 juin à 17:02 | Shalom (#2831) répond à nez_gros

      nez_gros, les pays colons et n’importe quelle autre nation, tous défendent leurs intérêts personnels.
      Si Madagasikara est à son état actuel, c’est à cause de nous Malagasy.
      Après que les colons soient partis, nous ne nous étions pas forcés de revenir CHEZ NOUS.
      Nous avons opté de suivre leur mode de vie qui est tout à fait inadapté à notre progrès.

      Savez-vous pourquoi le Japon a réussi après l’emprise américaine ?
      Parce que le peuple japonais a su conservé ses traditions.

    • 27 juin à 17:24 | Yet another Rabe (#4812) répond à nez_gros

      Bonjour,

      Dans les relations entre pays, il n’y a pas d’amitiés ni d’inimités, il n’ y a que la logique des intérêts politiques et économiques et celle des rapports de force.

      Si un pays s’estime être adulte et indépendant alors il doit défendre becs et ongles ses intérêts :

      https://www.madagascar-tribune.com/Les-coups-de-griffes-du-samedi-16,16168.html#forum86156

      Cordialement
      YaR

  • 27 juin à 19:26 | nez_gros (#10715)

    - @Yet another Rabe, ne mélanges pas tout gros : entre 1)rapport de force ,2) raison du plus fort et 3) la loi de la jungle, il y a des abîmes à ne pas franchir,

    - a t’entendre parler de rapport de forces, tu mélanges les trois.
    C’est quoi en fait le rapport de force pour toi dans les relations internationales ?

    T’as capté ou pas gros ?

    - @Shalom, tu me fais rire, ne parles pas dans la vide mon cher ami, dis moi la corrélation entre le développement du Japon et la tradition Japonaise.

    - Pour ta gouverne le Japon est bombardé de dollars américain avec des taux favorable , depuis... et proteger par la parapluie nucleaire Americain, autrement la Chine l’aurait déjà mangé...

    - Moi je ne parle pas dans le vide je vais te dire 2 ou 3 examoles :
    - 1960 : La france a imposé le FCFA , avec la bénédiction de L’ONU, la Guinée de Sekou, et le Togo de Sylvanus a voulu battre monnaie, et tu sais très bien comment s"’est terminées leurs histoires...

    M^me le peuple Français était contre, mais les capitalistes n’en ont pas cure . t’as capté gros ou pas ?
    - 2014 : contestation de vote : mais reconnaissance internationale de HERY
    - 2018 : contestation de vote mais

    • 28 juin à 10:37 | Shalom (#2831) répond à nez_gros

      nez_gros, riez autant que vous voulez et profitez-en, la vie est tellement courte et les occasions sont rares.

      Si vous même vous ne voyez pas le lien entre la tradition (mentalité) japonaise et le développement du Japon, croyez-vous que je puisse vous en persuader ?

      Ou faudra-t-il peut-être que vous réappreniez plus sur ce pays.

      Une réflexion jadis importante : une occupation est réussie si l’occupant part avec la mentalité de l’occupé.
      Quel est le seul pays au monde de notre époque où les choses se sont passées de cette façon ?

      En plus de cette réflexion, voici trois choses parmi tant d’autres à méditer pour comprendre le Japon :
      - l’histoire de l’Amiral américain qui a lancé un défi de combat à l’épée à Morihei Ueshiba ōsensei
      - dans la tradition japonaise, on ne prend JAMAIS de raccourci
      - dans la maison, on ne porte pas de chaussures mais on les range TOUJOURS tournées VERS L’EXTÉRIEUR.

      Vous êtes tellement intelligents (utilisation de l’expression : "T’as capté ou pas gros") que vous saurez déjà faire le lien entre ces trois sujets et le développement de ce pays.
      Bien sûr que les américains leur ont versé des dollars, mais est-ce que cela aurait suffi ?
      Vous voyez bien le cas de notre pays.

    • 28 juin à 11:20 | Vohitra (#7654) répond à nez_gros

      Ayant du mal à avaler et à approprier les différentes cultures et mode de pensée en occident, notre nez-gros veut afficher et affirmer un nationalisme de façade comme bouclier pour se réfugier dans son incompréhension et difficulté d’assimilation, tandis que localement dans le pays, son déracinement culturel avancé l’empêche de s’incruster et d’appréhender les débats liés à l’historique de l’évolution sociétale et le comportement de masse face à des risques pouvant porter préjudice à la cohésion de la vie communautaire…

      Il se pourrait qu’il n’avait jamais eu de sa vie l’opportunité de côtoyer des asiatiques pour comprendre leur manière et astuce pour se faire respecter…

  • 29 juin à 15:21 | bekily (#9403)

    Indépendance ??? FETER ???????????
    Donnée selon les "dispositions" de Focard et non acquise comme en Algérie ou Viet Nam ....
    ===> faut il en rire ou en pleurer
    ===> après la françafrique la succession d’autocrates HYPER CORROMPUS !!!!!!!!
    Les corrupteurs sont toujours là,
    Français , puis Français de papier, puis indo-pakistanais, Chinois, Américains Canadiens etc ...

    Misère à long terme assurée..........
    Tant que les mentalités demeurent : veulerie d’un coté , atavisme , fatalité de l’autre....

    Charger d’abord les esprits des générations futures par une BONNE INSTRUCTION au départ , il faut des billes pour savoir se battre , le savoir c’est le pouvoir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS