Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 07h56
 

Sport

Tennis • Circuit de l’Afrique de l’Est

Une étoile est née !

mercredi 26 décembre 2007 | Rata

Niriantsa Rasolomalala s’est explosée au tournoi « East Africa Circuit ». La jeune raquette malgache, boursière au « South African Tennis Academy » (SATA), a réussi de marquer de ses empreintes à cette compétition qui avait emmené les participantes de différentes nationalités au Burundi, en Ouganda et au Kenya. C’est cette dernière étape, du 7 au 11 décembre, que Niriantsa Rasolomalala a brillé de mille feux en parvenant à se hisser en finale simple où elle fût battue sèchement par la Sud Africaine, Chanel Simmonds, 6 - 0 ; 6 -0. A l’entame de cette épreuve au Kenya, Niriantsa écarta tour à tour de son chemin la Britannique Stewart (6 - 3, 6 - 2), l’Ougandaise Thabisa Nankya (6 - 0 ; 6 - 0), la Sud-Africaine Chana Ser (0 - 6 , 6 - 0, 7- 5) et cerise sur le gâteau, elle a pris sa revanche sur la Slovaque, Katarina Baranova, en demi-finale (6 - 4 ,1 - 6, 7 - 5). Effectivement cette dernière lui a barré la route du carré final en Ouganda en enlevant la partie par deux sets à 1 (2 - 6, 7 - 6 et 6 - 4). Pour la première étape de ce circuit de l’Afrique de l’Est qui s’est déroulée au Burundi, en concédant une défaite face à l’épouvantail du tournoi, Chanel Simmonds, le chemin de Niriantsa Rasolomalala a pris fin aux quarts de finale.

Malgré ce goût d’inachevé en simple, la Malgache a tout de même pu gagner la victoire finale en double. Associée avec Kayela Chana, la paire a connu le succès en Ouganda avec une place sur la plus haute marche du podium au dépens de la double sud Africaine, Potgieter - Simmonds Chanel. Cette équipe de l’Afrique du Sud est considérée comme une machine à gagner car elle a mis dans son escarcelle l’or au Kenya et à Burundi.

Classée à la 457e place au classement mondial des juniors, Niriantsa Rasolomalala semble sur la bonne voie pour suivre le parcours de Dally Randriantefy, l’unique malgache à avoir trôné sur le toit continental en se positionnant dans le top 50 mondial du Wta.

Avec un bon encadrement, un appui financier suffisant et des rencontres sportives de haut niveau, Niriantsa Rasolomalala pourrait même faire mieux. Avis aux amateurs !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS