Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h42
 

Culturel

Le rock s’invite au Donia avec Ambondrona

Une deuxième soirée calme et discrète

samedi 30 mai 2009 | Daddy R.
Ce n’est pas le rock qui reste indésirable à Nosy-be.

Pour la deuxième fois, dans l’annale du festival de Nosy-be, le rock s’invite ce vendredi 29 mai au Donia. L’on se souvient quand les membres de Green ont fait vibrer les « riffs » de leurs guitares au stade d’Ambodivoanio, il y a deux ans. Cette année, ce fut au tour du groupe Ambondrona d’avoir le privilège de rehausser l’image de marque de ce genre musical.

Pour rafraîchir la mémoire, jeudi 28 mai dans la soirée, Tsiliva a cartonné avec sa « kilalaky » qui a fait bouger tout le stade. Pour ce premier concert de Donia à Nosy-be, la prestation de ce représentant de la musique du Sud, suivie des prestations de Lianah, ont été à leur juste valeur. Les deux artistes ont su donner le ton avant les trois autres soirées qui allaient venir. La joie de la population nosy-béenne n’était qu’à la limite car les trois soirées restent encore à apprécier ; mais comme on l’a dit souvent, le meilleur reste toujours à venir durant cette 16è édition de Donia.

Les deux compères ont fait de leur mieux pour la population nosy-béenne.

Ce vendredi soir, pour la première fois, Mika et Davis, les deux enfants terribles de Tamatave se sont produits devant un public plus discret que d’habitude. Certainement, la population se réserve pour le week-end où l’affiche sera fournie encore plus chaude. En tout cas, ce sont les stands qui enregistrent quotidiennement le nombre d’affluence maximum, où boissons et grillades sont très prisés, résultant en une ambiance pouvant durer jusqu’au petit matin, sans se soucier trop du spectacle ou de ce qui se passe sur scène.

00h17mn, Beranto et consorts entrent en scène, le groupe Ambondrona veut partager cette passion du rock au public nosy-béen qui ne lui est pas méconnu. Il suffisait que la première note de « 7 andro » sonne pour que le public ne voulant pas rater l’occasion se mette en délire. En effet, le public reste le seul gâté en une occasion pareille. D’ailleurs, le titre a été « bissé »…

De l’autre côté, derrière la scène, l’espace presse est fréquenté par ces journalistes, vêtus en rouge sous la couleur de la Star, étrangers et nationaux confondus, afin de pouvoir s’informer des dernières nouvelles, sur internet avec Moov, et de faire revivre au monde entier l’ambiance qui règne au Donia.

A noter que Melky reste la grande vedette de ce soir avant que Wawa entrera en scène. Les détails seront livrés ultérieurement.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS