Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 21 novembre 2019
Antananarivo | 18h50
 

Politique

Rencontre Macron-Rajoelina

Une commission mixte franco-malgache pour « les îles Eparses »

vendredi 31 mai | Arena R.

Une commission mixte sera mise en place pour « régler le problème des îles Eparses » entre la France et Madagascar. Cette information a été révélée par Emmanuel Macron et Andry Rajoelina à l’issue de leur rencontre à l’Elysée mercredi dernier. Une commission mixte, qui n’est pas une idée nouvelle puisqu’elle déjà été mis sur pied en 2016 durant le mandat de Hery Rajaonarimampianina et de François Hollande. Toutefois, cette fois-ci les deux chefs d’États se sont donnés une échéance pour trouver une solution en 2020.

«  Aujourd’hui, il y a encore une réalité qui nous fait mal. L’appartenance des îles Éparses est une question d’identité nationale. Il faut trouver une solution. Et c’est dans ce sens, au nom du peuple malgache, que je demande solennellement et officiellement à Monsieur le Président de trouver une solution pour la gestion ou la restitution des îles Éparses à Madagascar », a déclaré Andry Rajoelina. Pour sa part, Emmanuel Macron a déclaré qu’une « commission mixte » doit être mise en place afin de résoudre le problème d’ici le 60e anniversaire de l’indépendance malgache.

« Ce que nous lançons aujourd’hui, c’est un travail conjoint, totalement partenarial, politique et administratif sur ce sujet afin de bâtir une solution commune. Et je crois que l’objectif que nous pouvons légitimement viser, c’est que pour les célébrations du 26 juin de l’année prochaine, cette solution soit trouvée », poursuit Emmanuel Macron.

Les enjeux des îles Eparses sont à la fois stratégiques, économiques et environnementaux. Le canal du Mozambique dans lequel se trouve ces îles pourrait receler d’importants gisements d’hydrocarbures et représente un site privilégié pour faire face aux problèmes de sécurité des rivages de l’Afrique de l’Est, notamment celui de la piraterie au large de la Somalie. Il regorge également d’importantes ressources halieutiques.

Ces petites îles annexées par la France lors de la colonisation sont restées françaises malgré le retour de l’indépendance de Madagascar en 1960. Depuis le début des années 1970, la Grande Île revendique ces territoires. Dans une résolution de 1979, les Nations unies demandaient à la France de restituer les îles Éparses à Madagascar. Les îles éparses restent jusqu’ici souveraineté française et depuis les années 80, la France y a mis en place une présence militaire permanente.

59 commentaires

Vos commentaires

  • 31 mai à 09:37 | rasoulou (#4222)

    La France devrait céder les îles éparses à Madagascar , il faut qu’il soit appliqué à la lettre les résolutions de l’ONU 3491 (du 12 décembre 1979) et 35123 (du 11 décembre 1980) qui affirment ceci : « L’Assemblée générale des Nations Unies invite le gouvernement à entamer sans plus tarder des négociations avec le gouvernement malgache en vue de la réintégration des îles précitées qui ont été séparées arbitrairement de Madagascar »

    Résolution 3491 du 12 décembre 1979″.
    Dans cette résolution, il n’est pas question de co-gestion !..mais de Justice territoriale, la question de cession de ces îles éparces par la France à Madagascar ne se discute plus.

    • 31 mai à 09:40 | rasoulou (#4222) répond à rasoulou

      Erratum : L’Assemblée générale des Nations Unies invite le gouvernement français à entamer....

    • 31 mai à 10:52 | rakotoson (#8023) répond à rasoulou

      SOUVERAINETE NATIONALE DITES - VOUS !?

      Le président Andry Rajoelina utilise - à toutes les sauces - à l ’ adresse de son homologue français Emmanuel Macron , que les Îles Éparses relèvent d’ une question de " souveraineté/ fierté nationale "

      Non. C’est plus profond que cela.

      C’ est une affaire hautemenr stratégique de portée économique.

      D’ aucuns savent les potentialités en minerais, en hydrocarbures , en ressources halieuthiques ... de cette plate-forme continentale déjà exploitée - de façon unilatérale et sans la moindre scrupule par la France.

      Au moment où la situation économique de Madagascar est au plus bas, la résolution de ce problème constitue une avancée significative sur les problèmes vécus par la population

      Et, d’ ici le 21 juin 2010 , on verra si la sacro - sainte gagnant-gagnant chère à Andry Rajoelina ne restera pas lettres - mortes ; quand ce ne sera pas en demie teinte

    • 31 mai à 10:53 | rakotoson (#8023) répond à rasoulou

      SOUVERAINETE NATIONALE DITES - VOUS !?

      Le président Andry Rajoelina utilise - à toutes les sauces - à l ’ adresse de son homologue français Emmanuel Macron , que les Îles Éparses relèvent d’ une question de " souveraineté/ fierté nationale "

      Non. C’est plus profond que cela.

      C’ est une affaire hautemenr stratégique de portée économique.

      D’ aucuns savent les potentialités en minerais, en hydrocarbures , en ressources halieuthiques ... de cette plate-forme continentale déjà exploitée - de façon unilatérale et sans la moindre scrupule par la France.

      Au moment où la situation économique de Madagascar est au plus bas, la résolution de ce problème constitue une avancée significative sur les problèmes vécus par la population

      Et, d’ ici le 21 juin 2010 , on verra si la sacro - sainte gagnant-gagnant chère à Andry Rajoelina ne restera pas lettres - mortes ; quand ce ne sera pas en demie teinte

    • 31 mai à 11:07 | betoko (#413) répond à rasoulou

      La résolution de l’ONU n’’a aucune valeur juridique mais seulement consultative ,faudrait s’adresser au tribunal de Lahay pour cela comme ce qui s’est passé avec l’ile Maurice et l’Angleterre au sujet de Diego Garcia ,mais comme disait Emmanuel Macron ,nous n’irons pas jusqu’à Lahay
      Mr Rasoulou ,si vous êtes le Rasoulou qui habite à l’ile de La Réunion ,demander à Mr André. Oraison un spécialiste du droit international le dossier des îles éparses Ce monsieur habite à l’angle de la rue Site Anne et Juliette Dodu à Saint Denis

    • 31 mai à 18:40 | tiryco (#9153) répond à rasoulou

      Regarder bien le pti sourire de notre président face à rajoel. Jamais vous allez récupérer ces îles et pour en faire quoi ???
      Tout saccagé et tout détruire
      La france y ès et restera

  • 31 mai à 09:46 | lancaster (#10636)

    Personne auparavant n’a fait mieux. Depuis la réclamation victorieuse des îles éparses en 1973 par le MAÉ Didier Ratsiraka a l’ONU, aucun président par la suite n’est plus revenu sur le sujet. Ni Zafy , ni R8 . Rajaonarimampianin disait avoir engagé des discussions techniques, mais c’etait faux car aucun technicien malagasy n’avait été nommé et aucun résultat n’a été obtenu.
    ANR mérite un point politique positif cette fois-ci.cette commission mixte est officielle. Le délai de 12 mois pour des résultats concrets est aussi formel.
    Tout ceci dit au Palais de l’Elysee face aux journalistes. Il faut maintenant que le MAÉ malagasy assure la suite.

    • 31 mai à 17:08 | Ibalitakely (#9342) répond à lancaster

      Lu dans l’Expresse de Madagascar :
      « Durant la conférence de presse conjointe avec son homologue français, au palais de l’Elysée, mercredi, le chef de l’État a déclaré, « (…) Pour le peuple malgache, l’appartenance des Îles éparses, est une question d’identité nationale. C’est dans ce sens, au nom du peuple malgache, que je vous demande de manière solennelle et officielle, monsieur le Président, de trouver une solution pour la gestion ou la restitution des Îles éparses à Madagascar ».
      « Au sujet des Îles éparses, nous avons eu une discussion très franche et très directe sur la volonté que nous ayons, de manière partenariale (toa tsy izany no fiteny sa ahoana Isanja ??), un vrai dialogue et un travail politique pour aboutir à une solution commune », a indiqué le Président français. Ceci pour éviter « les recours juridictionnels, les contentieux et les mauvais débats ». Ramener le sujet devant les Nations Unies semble ne plus être dans les plans. ».
      « Dans la publication de janvier 2017, le ministère des Affaires étrangères françaises affirmait encore, que « la France exerce sa souveraineté de façon effective », faisant, notamment, référence à une présence militaire sur les Îles éparses. ».
      - Raha ny tena marina moa dia ny hoe aleho miandry izay vokany & fanatanteraha izy ireo azy [résultat & concrétisat°], fa na izany aza nefa aho dia manahy ihany satria :- voalohany i Deba aza efa nahavita nitarika ny ONU namoaka iny résolut° de 1979 iny fa ... dia nijanona teo.- Izao indray @ ireto niahona (2019) ireto ny iray dia tahaka ireny olona miera ny vadiny @ rafiny ireny hoe « mba azoko indramina ve izy androany, ?? » : nous peuple Malagasy nous vous demandons la gest° de nos iles Miparitaka.- ilay zanaky Birizity indray dia ohatra an’ilay mpangala-bady ka namaly hoe « ohatra ny tena mbola ilaiko an !! », izay toa efa manambara fa « ataovy partenariale letsy, izany hoe ny jours paires an’ialahy isany & ny jours impaires allez les bleus !! ». Hena am-pelatànan-tsaka hoy ilay iraika lahy iray izay. ENGA ANIE KA HO TSARA NOHO NY VITAN’I DEBA.

  • 31 mai à 10:15 | Isandra (#7070)

    Tous les Malagasy sans distinction doivent derrière leur Président pour ce combat, car l’union fait la force.

    Ceci étant, ce sujet n’est pas la priorité de priorités,...les Veliranos restent inchangés, mais, cela n’empêche pas de s’occuper des autres sujets.

    • 31 mai à 10:48 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Malgaches unissez vous d’abord pour que tous les malgaches mangent à leur faim ,soient éduqués et soignés que les villes soient propres . Ce n’est pas encore le cas ....

    • 31 mai à 10:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Je suis d’accord avec vous, c’est pourquoi, j’ai mis en garde que ce sujet n’est pas priorité des priorités.

      Mais, comme Macron est ouvert et un loin d’être réac, il faut en profiter, parce que imaginez si Lepen débarque,...!

  • 31 mai à 10:38 | harmelle (#5862)

    Oui les Gasy sont friands de commissions , ateliers , forums , sommets etc etc qui leur permettent de se dire que les choses avancent avec un coût mais sans trop d’efforts !
    Le résultat n’est guère probant !
    En attendant Macron a clairement dit qu’il ne s’abaisserait pas a un recours juridique ce qui veut clairement dire que la souveraineté Française pleine et entière sur ces ilots ne sera pas remise en cause . Il existe aussi un nombre certain de nationalistes au parlement Francais pour qui lâcher un m² de territoire national est juste surréaliste .
    A mon sens il ne faut pas se laisser enfumer par cette affaire d’éparses - qui sont pour le moment préservées - mais s’occuper de dossiers chauds bouillants comme la nourriture au peuple , son éducation et la qualité de soins apportés .

    • 31 mai à 13:57 | vatomena (#8391) répond à harmelle

      Isandra @ Je pense que les Lepen ne croient qu’à la France tout en englobant les Dom Tom . Ils n’ont pas de vision hégémonique . S’ils souhaitent purger la france d’une invasion étrangère et conquérante ce n’est pas pour aller farfouiller ensuite chez eux

    • 1er juin à 09:03 | tanguy37 (#7699) répond à harmelle

      Bonjour et merci Harmelle,pour votre point de vue tout a fait raisonnable !!
      Au lieu de vous occuper de vos 3 caillous,occupez vous de l’etat du peuple malgache !!

    • 2 juin à 20:25 | Houpert Claude (#10595) répond à harmelle

      De Claude Houpert :

      Le président Macron s’est engagé à mettre en place une commission Franco / Malgache pour régler ce problème de la restitution des Îles Eparses à Madagascar . La France doit tenir sa parole et je souhaite que cette " affaire " soit réglée pour l’ honneur de la France et le respect que nous devons au Peuple Malgache .De bonnes relations méritent de faire des concessions . Ce sera sans doute un peu difficile surtout s’il y a suspicion d’hydrocarbure sur ces îles ! Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César ... Nous verrons si le président Français tient ses engagements, ce que je crois !

  • 31 mai à 10:43 | elena (#3066)

    Et ben, c’est pas encore gagné ! On a un président malgache qui adresse une supplique, parce qu’on a bobo, au président français:Monsieur le Président, il faut que vous trouviez une solution pour la gestion ou la restitution. C’est à lui de trouver, gestion ou restitution, comme tu veux, tu choises.
    Réponse:commission mixte. Nous sommes dans notre bon droit, pour qu’on nous rende nos îles,ben non, commission mixte !
    En passant : une des ambitions du président français c’est l’archipel France, les ultramarines. Reste à savoir si les îles éparses en feront partie.
    Alors, les déclarations des présidents sont une avancée ?
    Peut-être que notre mage voyant le sait-il ?

    • 31 mai à 10:44 | vatomena (#8391) répond à elena

      Bien avant qu’il existe une République malgache souveraine et reconnue par toutes les nations ,la France était déjà bien installée sur les iles dites éparses (éparses a bien un sens ) La France bénéficie d’un état d’antériorité que nul ne peut lui contester . La France dans le passé a déjà fait preuve d’une grande générosité en accordant le retour dans le giron malgache de Nosy Be et de Sainte Marie .

    • 31 mai à 10:53 | Isandra (#7070) répond à elena

      Elena,

      Alors là, vous devenez YES BUT, surnom que les British donnent aux Français.

      Vous avez l’esprit de critique, il n’y a pas de chose positive chez vous.

    • 31 mai à 14:21 | Isandra (#7070) répond à elena

      Vatomena,

      Dans ce cas, il faudrait faire un référendum pour savoir si les habitants de ces îles (faunes et flores) sont plus proches de ceux de Madagascar ou ceux de la France métropole.

  • 31 mai à 11:27 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    De l’ enfumage comme notre magicien en a le secret, l’ art d’ embobiner ses interlocuteurs, et surtout ne rien changer, continuer les directives imposées par Bruxelles, en bon petit chien chien à son maitre ...
    Comme Mayotte les éparses resteront françaises, stratégiquement trop importantes, sans parler des hypothétiques richesses sous marines ?
    Je réitère la problématiques, que les urgences ( Miami beaches, golfs 5 ✪, sans parler de l’ assainissement, la corruption, l’ éducation, le sanitaire et la sécurité ) restent sous les yeux de tous ne serait-ce que pour un peu de crédibilité, ce qui pour le moment ne prête qu’ à sourire ! (pour être gentil) ...

    • 31 mai à 11:41 | Isandra (#7070) répond à Jipo

      Jipo,

      C’est pourquoi, il faut en profiter, tant que gens ouvert tel Macron est au pouvoir et avant que des gens genre Jipo n’ y arrivent,...!

  • 31 mai à 11:55 | lancaster (#10636)

    Si la France s’accroche aux îles éparses, c’est que c’est important pour elle. Il est donc aussi important pour Mada de réclamer leur restitution. Le fait pour Mada de s’occuper en priorité des urgences de la grande île ne signifie pas qu’il faut délaisser les enjeux d’avenir que représentent les îlots malgaches.
    J’encourage le gouvernement à persévérer dans cette commission mixte . Le mieux est qu’elle siège à Tana, mais une alternance entre Paris et Tana n’est pas mal non plus. La commission pourrait siéger chaque 2 mois à tour de rôle. La signature finale a Tana.

  • 31 mai à 12:04 | FINENGO (#7901)

    A tous ceux qui sont septiques, et à tous ceux qui croient à de l’argent comptant sur ce qui a été dit par les deux Présidents, Macron et Rajoelina, il faudrait qu’ils comprennent.

    Primo :
    L’ONU n’a jamais obligé la France à restituer les îles éparses à Madagascar.
    L’ONU n’a fait qu’une suggestion à la France à ce sujet.
    Ce qui revient à dire L’ONU suggère et c’est à la France d’en décider.
    Betoko est resté égal à lui-même, en imaginant que le Tribunal de Lahay aurait une compétence dans cette affaire, le Tribunal de Lahay n’avait pas la compétence sur les Malouines, mais aurait la compétence pour les îles éparses.
    Si c’était le Tribunal de Lahay aurait été saisi depuis le Temps de Ratsiraka, qui était loin d’être plus KON Rajoelina.

    Secundo :
    Le cas des îles éparses, est similaire à celui des îles Malouines, qui est revendiqué par l’Argentine et malgré tout est resté un Territoire Britannique d’outre-mer, après un affrontement militaire entre les deux Pays en 1982.

    Tertio :
    Comme je l’avais dit hier soir à kartell (#8302) .
    Quand l’Etat Malgache serait un Etat Respectable et Respecté du Monde, on pourra espérer une discussion équitable entre les deux Pays.
    Pour l’heure nous sommes loin du compte, et quelques décennies passeront avant que Madagascar retrouve un rang respectable, Politiquement parlant.

    Le Rajoelina est plus dans la comm vis à vis des Malgaches, en parlant des îles éparses, et ceci dans le sens du Politiquement correct, en donnant à entendre aux Malgaches ce qu’ils ont envie d’entendre, afin de ne pas se rendre impopulaire.
    Quoi que l’on puisse dire, Rajoelina est très mal Placé pour revendiquer l’appartenance de ces îles à Madagascar, étant lui-même Français, malgré sa double Nationalité.
    Rajoelina a le Q entre deux chaises, et sa position n’est pas la plus confortable, pour porter une revendication, et il le sait.

    On aura l’occasion d’en parler en 2020, et, en tirer une conclusion en en mai 2022, date de fin de Mandat de Macron.

    • 31 mai à 13:37 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Aucune comparaison possible entre le
      s îles éparses et Malouines ce que disait Mr André Oraison lors de sa conférence sur ces îles éparses en 1976 à l’Université de La Réunion .
      Si un caporal chef s’y connait en droit international qu’un professeure agrégé ,une place vient de se libérer à l’universite de La Reunion

  • 31 mai à 12:06 | FINENGO (#7901)

    Erratum
    Si c’était le cas, leTribunal de Lahay aurait été saisi depuis le Temps de Ratsiraka, qui était loin d’être plus KON Rajoelina.

    • 31 mai à 13:42 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Et pourquoi Didier Ratsiraka n’avait pas insisté sur la question des îles éparses pendant les 22 ans qu’il était au pouvoir ? Parce qu’il est corrompu

  • 31 mai à 12:36 | Marylyn (#10429)

    Les îles Éparses sont partiellement revendiquées par les Comores, Madagascar et Maurice, bien que les revendications malgaches et mauriciennes soient nettement postérieures à leur accès à l’indépendance. Donc, il est normal de bien l’indiquer comme cogestion entre un pays très puissant et notre pays !

  • 31 mai à 12:38 | kartell (#8302)

    Quelques abus de langage dans cette euphorie presque générale...
    Le mot colonisation est abusivement utilisé concernant les éparses puisque la définition même du terme dit « peupler de colons » sauf qu’ici, ces îles du désir sont inhabitées !....
    Dire aussi que ce serait une question d’unité nationale est quelque peu abusif mais il est certain par contre qu’elle est essentielle pour la poursuite triomphante du pouvoir de Rajoelina....
    Car quelque sera son bilan quinquennal, la seule évocation d’avoir « reconquis » ces confettis lui assurera une réélection facile .....
    Toute cette atmosphère d’excitation extrême ne porte pas vers une analyse réaliste du sujet mais elle attise les vieux démons qui sommeillent en chacun de soi et qui se réveillent après tant d’années d’abstinence forcée...
    Ce n’est pas bon signe et cela donne une idée de l’état réel de notre démocratie .....

    • 31 mai à 14:04 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Si ces ilots ont été qualifiés d’éparses c’est bien parcequ’ils étaient ignorés auparavant . Ranavalo 1 ignorait totalement leur situation géographique et les autres malgaches aussi

    • 31 mai à 14:24 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena
      Le cocasse de ce contentieux est constitué dans le fait que ces îles n’ont aucune appellation vernaculaire culturelle et historique mais que pour en parler, seule la désignation du colonisateur est possible !....

    • 31 mai à 14:45 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena
      Souvenons-nous de ce bon mot de Clemenceau :
      « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission «  !...

    • 31 mai à 14:46 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Vatomena,

      Les colons n’avaient pas laissé le temps, afin que les Malagasy puissent réunissent toutes leur terres dispersées,...!

  • 31 mai à 15:09 | loft mariana (#10466)

    Les îles Éparses constituent l’un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises, un territoire d’outre-mer français qui ne compte aucune population permanente. Quatorze militaires et un gendarme se relaient tous les quarante-cinq jours sur les principales îles, sauf sur Tromelin, occupée par des météorologues. Cette dernière est revendiquée par la République de Maurice alors que toutes les autres, dans le canal, le sont par Madagascar.

    • 31 mai à 16:07 | FINENGO (#7901) répond à loft mariana

      @ loft mariana (#10466)
      Une petite correction sur vos affirmations.
      L’effectif de Quatorze Militaires est à titre indicatif, mais dans la réalité Il y a Plus.
      Je le sais. Et pour cause, j’y ai séjourné sur les 3 îles. Glorieuses, Europa et Juan de Nova.
      Oui un Gendarme, qui lui représente l’administration française.
      Le séjour est bien de 45 jours, voir des fois 60 jours pour des raisons purement Militaires.
      Un Météorologue accompagné de deux aides Météo y séjournent également pour une durée de 3 mois.
      Les relèves se font par Transall C160 depuis la Réunion pour Europa et Juan de Nova et de Mayotte pour les Glorieuses qui est assurée par les Légionnaires du DLEM.

      Pour Europa et Juan de Nova certaines relèves se font par Bateau, dans la période de ravitaillement en eau, en règle générale tous les trois à Quatre mois.

  • 31 mai à 15:10 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    31 mai à 13:42 | betoko (#413) répond à FINENGO ^
    Et pourquoi Didier Ratsiraka n’avait pas insisté sur la question des îles éparses pendant les 22 ans qu’il était au pouvoir ? Parce qu’il est corrompu
    ...................................................
    Betoko
    Oui mais tu oublies de dire que ton Rajoelina est aussi Corrompu que Ratsiraka, le Dondrona.
    D’ailleurs Pourras-tu me donner le Nom d’un Président de la République Malgache, et ceci depuis la Deuxième République qui n’aurait pas été un Corrompu, mis à part Zafy et ceci malgré tous les défauts que l’on pourrait lui reprocher.

    Tellement tu es limité dans tes raisonnements, tu n’as trouvé que ça à dire.
    Et pourtant je parle de plusieurs choses dans mon Post.
    Pour un Dondrona et Vendrana à la fois comme tu l’es, on peut aisément comprendre ta réaction, au même titre que celle d’Isandra, qui n’est guère plus futée.
    Vous pouvez continuer, à l’image de votre Mentor à faire de la comm, pour essayer de duper les plus KONS que vous, mais ceci n’atteindra pas foule.

    Toi et Isandra vous n’êtes que les deux plaies gangrenées de ce forum.

  • 31 mai à 15:37 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    31 mai à 13:37 | betoko (#413) répond à FINENGO ^

    Aucune comparaison possible entre le
    s îles éparses et Malouines ce que disait Mr André Oraison lors de sa conférence sur ces îles éparses en 1976 à l’Université de La Réunion .
    Si un caporal chef s’y connait en droit international qu’un professeure agrégé ,une place vient de se libérer à l’universite de La Reunion
    ........................................................................................................

    Ahahahahahahaha !!
    Pauvre KON, le grade de Caporal-Chef te mine l’existence d’après ce que je vois le Dondrona.
    Eh !!! Ben. Oui Betoko quand on n’a pas réussi sa vie, on en veut au monde.
    Pauvre Plouc !! Tu n’avais qu’à bosser à l’école, pour être moins KON et avoir un meilleur emploi.
    Tu n’as que la retraite que tu mérites.
    Encore tu as une chance inouïe d’être Binational, car dans ton Pays d’origine si tu aurais eu une retraite, elle aurait été minable.

    Si ton André Oraison le disait depuis 1976 et que ton André Oraison aurait raison, pour faire allusion à son Nom, nous sommes en 2019, alors est-ce bien raisonnable de dire qu’il a raison ??
    Aucune comparaison possible entre les îles éparses et Les Malouines dis-tu, pour soutenir ton André Oraison.
    Alors qu’il le prouve et comme tu es son sous-fifre, tâches de lui faire la commission et de me citer les preuves.

    André Oraison t’aurait dit que ta mère est un Homme, tu l’aurais aussi cru.
    Pauvre imbécile que tu es.
    Tu es un abonné de l’ineptie et ceci pour toute ta vie Betoko le Dondrona.

    • 31 mai à 16:22 | zanadralambo (#7305) répond à FINENGO

      Bonjour, frérot. Et revoilà les îles éparses, les nationalistes, lysnorine en tête vont encore faire des gorges chaudes… il a commencé hier, le bougre. Quand on est retraité tranquille dans cette France qu’on déteste et dont on s’est juré la perte, quelle opportunité de joindre l’utile facho à l’agréable réac. C’est toujours un tel plaisir de cracher sur cette France qui vous assure le gîte et le couvert, ça ne se refuse pas bien sûr. S’il avait la moindre once de fierté, Lysnorine rentrerait dans ce pays que ses complices ont plongé dans le désespoir en 72… Le peuple malgache (malagasy, cette appellation que les xéno du forum veulent nous imposer, pour moi est un gros mot, j’emm … ceux qui vont me traiter de vendu, de laquais des vazaha) est en train de crever et ils ne trouvent rien de mieux pour faire l’intello intéressant ? Leur orgueil mal placé nous a entraînés en enfer, les saL… osent en redemander.
      D’autres fachos, je pense à la bébête Isandra et à l’idiot du village d’Amabatomanga n’en pensent pas moins, ils ont été parmi les plus virulents, il y a 3 ans, quand les îles éparses ont été pour la première fois évoquées ; mais pour ne pas se mettre en porte à faux avec leur gourou, ils se retiennent. Les consignes sont passées, évidemment. Pas de vague, surtout pas de vague.
      Bande de bouffons, vous n’êtes même pas fichus d’assurer la survie de votre peuple sur la terre de la grande île ( ces enfants qui tombent comme des mouches, faute de soins, alors même que les voleurs à la tête du pays se font soigner en France… nos aînés qui ont trimé toute leur chienne de vie et qui n’ont même plus la force de quémander l’aumône pour manger… ces millions de damnés qui sont obligés de se terrer dès la nuit tombée pour ne pas se faire dépecer par les malfrats appelés pompeusement soldats, policiers ou gendarmes, une bande de vauriens qui font la pluie et le beau temps depuis 1975…). Et vous osez réclamer des terres lointaines que vous n’avez jamais vues, que vous ne serez jamais capables de gérer comme il faut. Et le pire, vc’est que vous le savez !!!!Commencez par redresser ce pays que vous avez souillé, les îles éparses, on verra par la suite.

      Faut-il rire ou pleurer de la démagogie de ces populistes, tous planqués en France, qui n’ont jamais connu la faim et la soif, qui sont pépères, protégés par les Lois de cette république française qu’ils haïssent au plus profond d’eux-mêmes, et qui font la leçon à ceux restés au pays. Qui crèvent la dalle. Crevez mais réclamez, on vous soutient… un gros cigare, un verre de whisky à la main. Affalé comme des p… de petits bourgeois tropicaux aigris à Paris !!!! C’est ça Lysnorine et ses amis.

    • 31 mai à 16:30 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Ce que disait Mr André Oraison au sujet des îles éparses n’est pas à ta portée Tu es né pour obéir aveuglément comme un berger allemand me disait un commandant que j’avais connu au 2eme RPIMa de St Pierre .Notre statut de bi nationnaux l’empêche de vivre ,bien fait pour ta gueule Essaie de nous les enlever si tu as des cou......les

    • 31 mai à 16:30 | lé kopé (#10607) répond à FINENGO

      Bonjour à toi Finengo , votre "ami " Betokotany a tendance à prendre pour "argent comptant " tout ce qui émane d’une fonction honorifique (Maître de conférences et consorts).Dans ce sens ,il devrait croire en Sarkozy qui confirmait qu’il y a eu coup d’état en 2009 au lieu d’aller dans le sens de l’Ambassadeur Américain, bousculé par le Colonel Charles qui était le bras armé de Rajoel à l’époque. Avoir des diplômes est un satisfecit, certes, mais bien s’en servir est encore mieux .La différence est dans l’accumulation des connaissances et la mise en oeuvre de cette connaissance,en un mot le pragmatisme.

    • 31 mai à 17:49 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Finengo
      Si Andry Rajoelina est corrompu ,les journaux tel que le canard enchaîné ou Mediapart l’auraient publié surtout avec cette histoire des îles éparses qui pourraient irriter des vazah réactionnaires
      Donne moi une une seule preuve et dépose le dans un tribunal français ou malgache pour me convaincre
      Combien de chefs d’ETA africains se sont fait épinglés par la presse française ,mais pas Andry Rajoelina ,tu ne trouves pas cela bizarre s’il est corrompu ?

    • 31 mai à 18:00 | betoko (#413) répond à FINENGO

      Finengo
      Si Andry Rajoelina est corrompu ,les journaux tel que le canard enchaîné ou Mediapart l’auraient publié surtout avec cette histoire des îles éparses qui pourraient irriter des vazah réactionnaires
      Donne moi une une seule preuve et dépose le dans un tribunal français ou malgache pour me convaincre
      Combien de chefs d’ETA africains se sont fait épinglés par la presse française ,mais pas Andry Rajoelina ,tu ne trouves pas cela bizarre s’il est corrompu ?

  • 31 mai à 16:37 | diego (#531)

    Bonjour,

    Une solution ? Gestion ou restitution ?

    Les Malgaches sont convaincus que les Îles Éparses appartiennent à Madagascar. La Grande Île était français jusqu’a 1960. Madagascar est un pays indépendant aujourd’hui. Les Îles sont restées français.

    L’indépendance de Madagascar est de plus en plus théorique, c’est un pays qui n’a même plus les moyens politiques, économiques, techniques et juridiques pour organiser tout seul ses processus et calendriers électoraux.

    Autrement dit, c’est un pays qui n’a pas réussi, après 60 ans d’indépendance, à se doter des outils politiques pour défendre sa « Souveraineté Nationale » et à terme devenir un pays démocratique.

    Par ailleurs, les politiciens malgaches qui arrivent au pouvoir depuis plus de 10 ans n’ont vraiment jamais compris que leur pays a besoin d’avoir un État et des Institutions forts pour valider, renforcer et protéger la Souveraineté Nationale.

    L’approche politique des dirigeants et responsables politiques malgaches sur les Îles Éparses ressemble étrangement à leurs gestions du développement économique national et juridiquement, la place de Droit malgache et le Droit International face à la gestion ou les différents entre les pays qui doivent faire face aux héritages coloniaux.

    Macron va devoir passer par l’Assemblée Nationale et le Sénat et certainement, le Conseil Constitutionnel. En France, dans tous les cas possibles et imaginables, aucun texte ne peut s’avérer contraire à la Constitution. Dans le cas de restitution, gestion mixte ou d’autres formules, autrement dit, une décision qui cherche, à terme, à imputer à la France la moindre parcelle de ses territoires, « sera déclarée inconstitutionnelle et ne peut être promulguée ni mise en application ».

    Tout cela est d’une grande importance pour Madagascar, maintenant et pour l’avenir. Ce qui veut dire que les électrices, électeurs et élites, les autorités politiques et les politiciens Malgaches doivent bien réfléchir pour bien choisir leurs leaders et leurs dirigeants.

    Les élus des autres pays sont compétents et mieux, ils connaissent leurs dossiers. Ce n’est absolument pas le cas à Madagascar et dans tous les niveaux, dans tous les milieux et secteurs, et plus inquiétant, à la tête même de l’Etat et des Institutions malgaches.

    La conclusion qu’on peut faire de la visite d’Etat de Rajoelina est que c’est une bonne chose. Mais du côté des Malgaches, les dirigeants doivent être conscients qu’étant le 4e pays les plus pauvres au monde, politiquement, ils n’ont pratiquement rien à offrir à la France, économiquement, Madagascar est un pays, financièrement en faillite, juridiquement, les Îles Éparses n’est pas un cas que Madagascar peut gagner, pas aujourd’hui ou demain, militairement trop stratégique pour la France et les USA.

  • 31 mai à 17:15 | betoko (#413)

    Zanadralambo
    Detompez vous ,personne ne crache dans la soupe en parlant de la France et ne me traite pas de facho .Il s’agit de droit international qu’un maitre de conférence et agrégé en droit international defend .Je voulais parler de Mr André Oraison
    Detrmpez vous une deuxième fois ,pendant des années nous qui avions travaillé en France nous aidons nos compatriotes dans la mesure de notre possibilité jusqu’à maintenant Je n’ai même pas le moyen d’acheter une bonne bouteille de whisky et je préfère avec cet argent de quoi payer les frais de scolarité de quelques enfants necessiteux et même leur parent

    • 31 mai à 17:46 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)
      Comme l’a si bien dit Zanadralambo.
      Bande de FACHO !!
      Te voilà maintenant, à te revendiquant partenaire de du Père Pédro !!!
      Que tu fais, toi aussi des oeuvres de bien faisances, Botoko le Grand KON.

      Le bienfaiteur en règle générale, n’étale pas au grand jour ce qu’il fait, et à qui il le fait. Ce sont ceux qui reçoivent qui en parlent.
      Alors avec tes bobards, tu n’impressionnes personnes.
      Ceux qui en parlent le plus, qui en font le moins.
      Et c’est bien ton cas le KONNARD !!!
      André Oraison a dit que ta mère est un Homme.
      Comme tu crois à tout ce que dit ce soit disant ultra diplômé de Oraison, tu n’as qu’à y croire le Vendrana.
      Tu ne serais plus de ce monde, ni tes enfants et tes petits enfants, aussi les enfants de tes petits enfants, que les îles éparses seront encore et toujours Françaises.

      Commence déjà à redresser la Grande île, qu’elle soit plus respectable que ce qu’elle est, avant d’aller chercher d’autres fardeaux, dont vous ne sauriez capable d’entretenir.
      Bourricot !!

    • 31 mai à 19:20 | zanadralambo (#7305) répond à betoko

      Vos James Ratsimba et autres guignols, quels travaux scientifiques ont-ils sortis pour être légitimes en tant que scientifiques ? Quelques articles bouseux parus dans une feuille de chou, c’est ça votre caution ?
      Pauvre Betoko, ignare devant l’éternel qui colporte toutes les rumeurs qui sortent, du moment que ça va dans son sens. Vous êtes ridicule, à un point que vous ne semblez même pas mesurer. Si vous étiez honnête, vous renonceriez à cette retraite que vous avez volée au peuple français sur lequel vous et les fachos du forum crachez à longueur de journée. Vos arguments sont débiles, comme d’habitude, elles sont à votre image. J’ai honte d’appartenir au même pays qu’un abruti de votre acabit.

  • 31 mai à 17:59 | FINENGO (#7901)

    @ lé kopé (#10607)
    Bonjour à vous !!
    Le Betoko on le connaît depuis un bon moment.
    L’idiot du village qui prend pour argent comptant tout ce qu’il entend.
    En réalité c’est un GOBEUR, d’une intelligence rasant les pâquerettes, et encore si intelligence y est.
    Après tout, on peut se permettre d’en douter, et c’est plus que justifié.
    Un Vendrana le restera pour toute sa misérable vie.
    C’est le cas du dit Betoko
    Bon Week-end !!

  • 31 mai à 17:59 | kartell (#8302)

    Aujourd’hui, on fête la victoire avant l’heure ! d’autant que si cette France, père Noël, est prête à la discussion jusqu’où ira-t-elle dans ses » concessions » ?...
    Car entamer le dialogue ne signifie nullement se soumettre d’autant que sur ce sujet, le requérant est en position de faiblesse ...
    L’emballement des médias fait plonger l’opinion publique dans une hypothèse unique : « on a gagné ! » mais la déception risque d’être immense au cas où les choses prendraient une autre tournure : celle du minimum diplomatique....
    Croire une fois encore que discuter, c’est obtenir cela reste une hypothèse enfantine d’autant qu’un contentieux de cette envergure ne trouvera d’issue bilatérale acceptable que si elle est en accord avec le droit constitutionnel français....
    Faire argument avec un certain Oraison André qui après avoir déclaré dans l’hebdomadaire mauricien Week-End que l’île de Tromelin est française (16 juillet 1978), il a reconnu dans La Revue Générale de Droit International Public la revendication malgache sur les îles éparses françaises dont fait partie Tromelin (mars 1982) ! constitue de la sorte une référence peu fiable et pour le moins ambiguë !...
    En tout état de cause, cette nouvelle fait partie intégrante de la com présidentielle qui ici, devient un petit bijou d’une propagande très affûtée joignant ainsi la cause nationale à celle, sous-jacente, de l’interêt personnel !....

  • 31 mai à 18:02 | zandede (#10615)

    zandede
    POLITIQUE FICTION
    Si Trump tel qu’on le connait vous dit un jour que l’île de Corse appartient aux Etats Unis que
    répondriez -vous ?

  • 31 mai à 18:31 | FINENGO (#7901)

    @ zanadralambo (#7305)

    Salut Frérot ! !!
    Surpris de te revoir sur le forum, qui ne peut-être qu’une bonne surprise.
    Des Fachos ???
    Ils en courent sur ce forum, et tu le sais aussi bien que moi.
    Le Betoko à côté de ses pompes comme dans ses habitudes, me traite tantôt de Juteux, tantôt de Caporal-Chef.
    D’ici là je serais certainement troufion de 2ème Classe, voir Maréchal.
    Mais c’est qu’il est totalement délabré de la tête Betoko le Vendrana.
    Comme l’on dit vulgairement, il est fini à la PISSE.

    Il se vente bienfaiteur.
    Mais ce que ce GRAND KON n’arrive pas à comprendre, c’est que les bienfaiteurs ne s’affichent pas au grand jour, comme lui le fait.
    Se sont ceux qui reçoivent qui en parlent en règle générale.
    Mais le Betoko est à la recherche d’une reconnaissance qu’il n’a jamais eue, et qu’il n’a jamais mérité.

    En un mot c’est le Vendrana, le Dondrona, dont l’acuité intellectuelle est en deçà de celle
    du C U L d’un lémurien, comme disait Patrick Leloup le Bras droit de Rajoelina au coup d’état de 2009.

    Allez !! Bon Week-end Frérot !!!

    • 31 mai à 19:26 | zanadralambo (#7305) répond à FINENGO

      Je ne voulais pas intervenir, frérot. Mais quand j’ai vu les sornettes que nous sert cette bande de malades…
      Pour les rageux et autres doux rêveurs, va savoir qui sont les plus dangereux, allez donc jeter un coup d’œil sur la chronique de VANF –excellent, comme d’ habitude- dans L’expresse du jour : Société française des îles malgaches du canal de Mozambique. De quoi calmer les ardeurs démagogiques des fanatiques nationalistes. La réalité quotidienne de ces territoires à mille lieues de la grande ïle n’a rien à gagner dans ces cris d’orfraie de quelques rigolos dont le seul fait d armes a été d’emmener leur pays dans un gouffre sans fin. Vanf le rappelle si justement, Madagascar n’avait ni cure ni même connaissance de ces terres où seuls poussent des cailloux, avant qu’un amiral mégalo, grand menteur devant l’ éternel, y trouve une chimère qu’il a érigée en statue pour servir sa gloire de crétin révolutionnaire. Et les stupides du forum plongent tête baissée, ne se rendant même pas compte qu’ils sont manipulés par les intellos retors , style Lysnorine. Il ne manque que St jo et le gang des nases sera au complet.
      Bon Week-end à toi aussi, bonjour à la famille.

  • 31 mai à 19:29 | Isambilo (#4541)

    Solution simple et éprouvée depuis des siècles : la France renonce à sa souveraineté sur ces îles. On est content et fier comme lors de l’indépendance octroyée au Padesm.
    Puis on signe une concession avec une société française avec des rétro-commissions comme d’habitude ...
    Résultat des courses : c’est toujours les mêmes qui se sentiront cocus... mais fiers d’avoir récupéré ces foutues îles.

  • 31 mai à 20:46 | vorona (#8254)

    La restitution arrivera peut être le jour ou le pays aura des bateaux et des avions afin d assurer la protection de ces bijoux. Actuellement pratiquement aucun bateau pour surveiller de manière viable les eaux côtières à 40 km alors des îles à : Juan 137 Glorieuses 230 Europa 357 Tromelin 450 Bassas 450 ça parait compliqué . En attendant tournez le comme vous voulez revenir dans le giron malgache pour ces îlots serait signer leur arrêt de mort ! Il y a quelques mois au Sud de Sambava un bateau neuf (long liner) d’une quarantaine de mètres sans nom sans pavillon sans numéro pêchait jusque 4 à 5 km de la côte sans que personne ne vienne voir et le contrôler !
    (Pour info le tribunal international c’est La Haye).

  • 31 mai à 20:59 | Besorongola (#10635)

    Situation qui rend les Malgaches sceptiques sur les île Eparses.

    Bassas da India
    7,49 km² de terre émergée
    75,5 km26 de lagon
    123 700 km25 de Zone Economique Exclusive.

    Île Europa
    32,9 km²
    9 km²
    127 300 km²

    Îles Glorieuses
    7 km²
    29,6 km²
    48 350 km²

    Île Juan de Nova
    4,80 km²

    61 050 km²

    Île Tromelin
    1 km²
    280 000 km²

    Total :
    Îles Éparses de l’océan Indien
    53,19 km² de Terre émergée
    118,4 km² de Lagon
    640 400 km² de Zone Economique Exclusive. Superficie largement plus grande que Madagascar (587000km²). La France métropolitaine a 543 940 km ².

    La France va-t-elle céder dans l’Océan Indien alors qu’elle revendique elle aussi d’élargir sa ZEE dans le Pacifique et l’Atlantique ?

    Lisez cet article.
    Deuxième pays du monde en termes de surface maritime juste derrière les Etats-Unis, la France vient d’étendre son domaine maritime de 579.00 km2. Selon Benoît Loubrieu, cette surface qui correspond quasiment à la taille de l’hexagone pourrait attendre au "moins un million de km2", si toutes les demandes soumises par la France dans le cadre de la convention de l’ONU sur le droit de la mer sont validées. La convention de Montego bay permet aux pays côtiers d’étendre leur plateau continental au-delà des 200 milles marins (environ 370 km) de leur ZEE - jusqu’à une limite maximale de 350 milles - s’ils démontrent que leur territoire terrestre se prolonge sur le fond des océans. Les droits d’un Etat sur cette zone ne s’exercent cependant que sur le sol et le sous-sol marin et non sur la colonne d’eau, qui reste du domaine international.
    "Il y a sûrement un enjeu de souveraineté".

    Les nouvelles limites extérieures du plateau continental français au large de la Martinique et de la Guadeloupe, de la Guyane, des îles Kerguelen et de la Nouvelle-Calédonie, ont été fixées par quatre décrets publiés fin septembre. "Il y a sûrement un enjeu de souveraineté, mais l’enjeu principal c’est l’exploitation des ressources du sol et du sous-sol marin", explique à l’AFP Walter Roest, ancien responsable auprès de l’Ifremer du programme national d’extension raisonnée du plateau continental (Extraplac), et aujourd’hui membre de la CLPC. Les zones concernées par ces extensions en France portent sur une superficie de 423.000 km2 au large des îles Kerguelen, de 76.000 km2 au large de la Nouvelle-Calédonie, de 72.000 km2 au large de la Guyane et de 8.000 km2 au large de la Martinique et de la Guadeloupe.
    La perspective d’exploiter les fonds marins fait baver d’envie les dirigeants
    La possibilité offerte aux Etats d’accéder à des ressources naturelles du sol et du sous-sol marin ouvre cependant les appétits. Mais "mettre les pieds dans l’eau, c’est souvent dix fois plus cher que de rester à terre", souligne Antoine Rabain, spécialiste en économie maritime au sein d’Indicta, la nouvelle division conseil et études stratégiques du cabinet Mprime Energy. Malgré cet écueil, "la quasi-totalité des marchés de l’économie maritime sont en croissance, un phénomène assez inédit dans le contexte économique actuel", ajoute-t-il. Certains pays ont d’ailleurs commencé à mener des campagnes d’exploration dans ces zones, mais aucun n’est pour l’instant en mesure d’exploiter les richesses qui pourraient s’y trouver, tels des hydrocarbures.
    Une augmentation du domaine maritime de 5%
    Sur les onze millions de km2 de la Zone économique exclusive française, l’acquisition des 579.000 km2 revient à une augmentation d’environ 5%, soit l’équivalent de la seule ZEE des Iles Crozet, archipel du sud de l’Océan indien. C’est la Polynésie française qui apporte la plus grande superficie maritime à la France (plus de quatre millions de km2). Le seul Hexagone, lui, n’est pas une grande source de richesses maritimes puisque son territoire maritime ne représente que 334.604 km2.
    Les générations futures devront s’acquitter d’une taxe
    La France a ainsi déjà investi 25 millions d’euros depuis 2003 pour étendre son plateau continental, un budget "parmi les plus modestes des grands pays maritimes", note cependant Walter Roest, qui cite des enveloppes de 100 millions d’euros pour le Danemark, 150 pour le Canada, 200 pour la Russie et même 750 pour le Japon. "On travaille vraiment pour les générations futures", assure-t-on au ministère des Affaires étrangères. Des générations futures qui devront cependant s’acquitter d’une taxe pouvant aller jusqu’à 12% des profits issus de l’exploitation de ces ressources et destinée à venir en aide aux pays en développement.
    Et la France ne compte pas s’arrêter là
    La CLPC (Commission des limites du plateau continental) doit encore se prononcer sur les demandes relatives à Crozet, La Réunion, Saint-Paul et Amsterdam, Wallis et Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon. Un dossier reste à déposer concernant la Polynésie française. Si toutes les demandes soumises par la France étaient validées, le domaine maritime sous juridiction française pourrait augmenter d’au "moins un million de km2", assure Benoît Loubrieu, autre chercheur de l’Ifremer, impliqué dans le programme Extraplac. De quoi dépasser les Etats-Unis et devenir le plus grand domaine maritime mondial.
    Source : leJDD.fr

    • 1er juin à 11:35 | vorona (#8254) répond à Besorongola

      Bassas da India lors des marèes très hautes n’a pratiquement pas de terre émergée en tout cas pas assez pour permettre l’accostage d’un bateau moyen :
      Question : que deviendra au niveau lois internationales ce genre d’île lorsque la mer qui monte inexorablement (vraisemblablement 1 à 2 m avant la fin du siècle) n’aura plus aucun arpent de terre émergé même à marée basse ? ?

  • 31 mai à 23:59 | FINENGO (#7901)

    @ betoko (#413)
    31 mai à 13:37 | betoko (#413) répond à FINENGO ^
    Aucune comparaison possible entre le
    s îles éparses et Malouines ce que disait Mr André Oraison lors de sa conférence sur ces îles éparses en 1976 à l’Université de La Réunion .
    ........................................................................................................................
    Pauvre trou du Q que tu es Betoko.
    Dis-moi comment ton André Oraison aurait pu faire un rapprochement entre les Iles Malouines et les Iles éparses en 1976, que le conflit des Malouines avait eu lieu en 1982.

    Alors ton André Oraison serait-il un Prophète, un voyant ??
    Qu’il aurait pu anticiper le conflit des Malouines de 1982 en 1976. ????
    Hein !!!! Betoko le Vendrana !!!!!
    En es-tu certain, que ceci s’est déroulé à l’Université de la Réunion, mais pas dans les Chiottes Publiques de la Place ????

    Pauvre imbécile ! ! !
    Ca te ressemble. Il n’y a que toi pour raconter des âneries pareilles.
    Tu n’es qu’un Minable, un Vaurien, le Betoko.
    Commence déjà à réfléchir avant de dire des Conneries aussi monumentales le Vedrana.
    Tu n’as pas honte ???
    La fierté, tu dois te torcher le Q avec. Hein !!!
    Lamentable !!!!

  • 1er juin à 08:28 | LAZALAZAO (#7189)

    Le maître et l’esclave ou bien la marionnette si vous voulez.

  • 2 juin à 11:03 | Behantra (#9165)

    Pour Finengo et son frérot

    L’article dans Madagate concernant ces îles ... à lire

    • 2 juin à 12:16 | kartell (#8302) répond à Behantra

      Cet article n’apporte rien de nouveau mais donne la fâcheuse impression de faire des ronds dans l’eau...
      Au delà des passions qui se déchaînent en permettant d’oublier un court instant le quotidien, ce n’est pas avec ce résumé historique du contentieux que cela apaisera quoique ce soit mais au contraire fera monter la mayonnaise dans des relations bilatérales en pointant du doigt un objectif précis....
      On peut néanmoins remarquer dans ce déballage « médiateux » l’absence complice d’une recherche plus fournie concernant l’attitude ambiguë des présidents successifs et notamment celle à géométrie variable du sous- marinier à la fois pyromane et racketteur ...
      Aujourd’hui, Rajoelina a su tirer grand profit de l’ego d’un président français qui adore mettre les mains dans le cambouis de ses prédécesseurs sans que cela ne présume de ses attentes d’une reconquête qu’il envisage présomptueusement déjà comme historique et triomphante ....

    • 2 juin à 12:44 | FINENGO (#7901) répond à Behantra

      @ Behantra (#9165)
      Bonjour Behantra
      Je viens tout juste de lire l’article de Madagate concernant les îles éparses.
      Et je vois que Kartell, vous a déjà répondu en donnant son avis, que je partage également.
      Ce n’est qu’une litanie de ce que l’on sait déjà.

      Mis à part le culot de Rajoelina, pour le sujet, et encore, comme le l’avait dit hier dans un de mes Posts, ne serait-il pas un montage entre les deux Présidents, pour renforcer la Popularité de Rajoelina au près du Peuple Malgache, car les îles éparses est devenu un sujet de passion pour certains Malgaches depuis une bonne dizaine d’années, et que la France Prépare son Grand retour, et a pour objectif de casser la branche sur laquelle la Chine commence à construire son nid.

      Je n’ai aucune confirmation de ce que j’avance, mais tous nous savons les nœuds de la Politique, et que dans ce milieu tout est bon pour arriver à ses fins.

      Bon Dimanche à vous !!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS