Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Economie

Prix du riz

Une baisse avec 800 ariary le kilo, cette semaine

lundi 9 juillet 2007 | Nivo T. A.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs. Le prix du riz va bientôt baisser. L’initiative revient à une dizaine d’opérateurs lors d’une réunion qu’ils ont effectuée, le week-end dernier. A partir de cette semaine, le riz en provenance d’Ambatondrazaka va être écoulé sur Tana avec un prix d’Ar 800 le kilo, annonce un des opérateurs.

Actuellement, le prix du riz varie entre Ar 1 000 et Ar 1 300 le kilo alors que nous sommes en période de moisson. Ce prix va encore augmenter si l’Etat ne prend aucune mesure. « La réalité est que certains collecteurs et grossistes font la rétention de stocks, ce qui entraîne la flambée du prix sur le marché », explique un autre opérateur, conscient des difficultés quotidiennes auxquelles la majorité de la population fait face.

Halte aux spéculations

« Il faut que les spéculateurs écoulent leurs stocks », a-t-il ajouté. « L’Etat devrait prendre des mesures à l’encontre de certains opérateurs qui ne font que « torturer » les consommateurs en « éclipsant » des stocks jusqu’à 200 tonnes dans le but d’augmenter le prix sur le marché. Environ, 400 camions transportant 1.000 tonnes de riz en provenance de la région d’Alaotra sont acheminées vers la capitale mais la plupart de cette quantité n’arrive pas sur le marché ».

L’on a appris que le prix du kilo du paddy auprès des producteurs est environ Ar 480. Le prix du riz blanc ne peut donc dépasser les Ar 800. « Avec ce prix, les opérateurs gagnent un bénéfice d’Ar 20 par kilo, c’est déjà suffisant, alors que les autres entendent gagner jusqu’à Ar 200 ou plus par kilo et ce sont les consommateurs qui doivent supporter les conséquences », martèle notre interlocuteur. Une dizaine d’opérateurs rassure donc que le riz à Ar 800 va être écoulé sur le marché de Tana. Par ailleurs , ils ont fait appel à l’Etat afin qu’il prenne des mesures draconiennes à l’endroit des spéculateurs qui font la rétention de stocks. « Si ce prix actuel du riz ne baisse pas, la période de soudure s’annonce grave avec un kilo de riz à Ar 2000 ou Ar 2100 ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS