Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 mai 2021
Antananarivo | 18h33
 

Elevage

Fièvre catarrhale

Une autre maladie bovine à craindre

lundi 11 février 2008

La fièvre catarrhale touche le cheptel bovin à la Réunion. Pour éviter la transmission sur le cheptel national, les autorités ont déjà pris des mesures de sécurité. Des vétérinaires seront mis en service au niveau des ports et aéroports de la Grande île.

Par ailleurs, le voile est levé sur la maladie qui a ravagé plusieurs bovidés dans différentes parties du pays. En effet, il s’agit du Cowdriose. A Moramanga, zone la plus touchée, 7 vétérinaires du secteur privé ont été envoyés sur les lieux par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche par le biais de la Direction de la Santé Animale et Phytosanitaire (DSAPS) pour étudier la maladie mais aussi pour apporter les soins nécessaires.

Curable avec le médicament OXYTETRA, elle n’est pas transmissible. Le Cowdriose n’a rien à voir avec la perte en vie humaine dans certaines communes.

Selon le Directeur de la Santé Animale et Phytosanitaire Rakotoarimanana Josoa, 100 zébus sont morts entre fin 2007 et début 2008, un nombre qui ne correspond guère au nombre de personnes décédées pendant cette période qui s’établit à 17. De plus, selon le CSBII Ampasimpotsy, le décès de ces personnes est dû à des maladies courantes comme le paludisme.

« Il n’existe pas non plus de lien entre le cowdriose et l’arrivée des chèvres mises en quarantaine à Moramanga, car les maladies qui frappent ces deux genres de bétails ne se ressemblent pas », a-t-il souligné.

Recueilli par Lanto

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS