Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 14h34
 

Enseignement

Enseignement supérieur

Une année blanche pour l’année universitaire 2019-2020 ?

vendredi 17 juillet | Fano Rasolo

La rentrée universitaire au mois de mars 2021 s’annonce compliquée. Le ministère de l’Enseignement supérieur a indiqué la semaine dernière que la rentrée universitaire sera reportée au mois mars 2021 suite aux contraintes liées au coronavirus dans la Grande Ile. Même si l’année blanche n’est pas officiellement évoquée, pour certaines filières, l’année scolaire 2019-2020 pourrait être considéré comme telle.

Deux promotions de nouveaux bacheliers vont ainsi devoir s’inscrire au concours d’entrée à l’université en 2021. Les bacheliers de l’année scolaire, 2018-2019 et ceux du 2019-2020.

En effet, seules les facultés de Médecine et de Droit ont ouvert leurs portes pendant l’année universitaire 2019-2020. Les grèves successives des enseignants-chercheurs du SECES ajoutée à la crise du Covid-19 ont conduit à cette situation compliquée pour les étudiants. Avec ces différentes perturbations, la plupart des facultés n’ont même pas pu achever l’année universitaire 2018-2019. C’est le cas notamment pour l’École polytechnique, l’Ecole Normale Supérieure, la faculté d’Économie, de gestion et de sociologie (EGS), la faculté des Lettres, la faculté des Sciences à l’Université d’Antananarivo.

Le Ministère a toutefois annoncé que les facultés qui n’ont pas achevé l’année universitaire 2018-2019 pourront le reprendre entre le 19 octobre et le 20 décembre 2020. Une information qui ne rassure pas les étudiants, car malgré ces aménagements l’année académique 2019-2020 resterait invalide.

Un autre point inquiète les associations d’étudiants, l’insuffisance de la capacité d’accueil dans les universités publiques.

« Nous savons que la capacité d’accueil des universités publiques est limitée et ne peut pas recevoir plus d’étudiants que prévue à la rentrée au mois de mars 2021. Où iront donc les nouveaux bacheliers de 2019 et ceux de cette année 2020 qui ne seront pas reçus aux concours d’entrée ? De même, les étudiants déjà inscrits devront subir un redoublement automatique, cette année universitaire étant considérée comme une année blanche », lâche Odilon Rasolonirina, président de l’association des étudiants de la faculté des Sciences.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 17 juillet à 11:32 | nez_gros (#10715)

    2 générations de bacheliers sans universités(2018 et 2019) ? c’est pire que le SN de Ratsiraka. non contents de tuer le présent des Malgaches(la malnutritions et les maladies divers), ils tuent carrément notre avenir (nos futurs élites, les bacheliers d’aujourd’hui ?)

    - Cette présidence doit partir, s’il ne trouve pas une solution rapide et pérenne !!!!

    • 17 juillet à 11:38 | Oursvagabond (#9660) répond à nez_gros

      @nez_gros

      Ben il s’en fout, vu qu’on peut même être président sans diplômes...

  • 17 juillet à 14:42 | betoko (#413)

    Ce sera une année blanche et sèche donc , référence au roman du Sud africain de race blanche, André Brink Une saison blanche et sèche
    Je les plaints , hélas on n’y peur rien

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS