Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 12h47
 

Mines

Carrières de Tourmaline de Bekisopy-Ikalamavony

Une IST à l’encontre de l’opératrice minière

samedi 5 octobre

Un ancien maire de Bekisopy du district d’Ikalamavony demande que le permis de la dame dénommée qui y exploite des pierres, soit retiré et que les carrières y afférant soient confiées à la population des districts d’Ikalamavony et Isandra et Ambalavao aujourd’hui désœuvrée. A son avis, cette dame détentrice de permis ne paie aucune ristourne et emploie des « vazaha » et des individus issus d’autres régions. C’est ce qu’on apprend le 02 octobre dernier dans le bulletin d’information de la radio Viva. Cette même source indique qu’aux dernières nouvelles, la dame en question est maintenant sous le coup d’une mesure administrative d’interdiction de sortie du territoire (IST).

Cette affaire a commencé à être médiatisée le 20 septembre 2019. Suite à une dénonciation anonyme, la Police des Mines a selon notre source, procédé du 11 septembre au 13 septembre aux recoupements et investigations. Des éléments de cette Police sont alors descendus sur le terrain et ont effectué la saisie d’une cargaison de 1120 kg de Tourmaline. Mais la défense conduite par Maître Dominique Velosoa est intervenue dans les médias pour démontrer la légalité de l’entreprise d’extraction de la dame. Apparemment cette dame détient également d’autres permis miniers à Andilamena, qu’elle est tout à fait en règle vis-à-vis de l’Administration minière, et qu’elle est ici à Bekisopy-Ikalamavony, victime d’accusations gratuites, de dénigrements et calomnies en tout genre ; voire d’abus d’autorité et d’irrégularités de la part de la Police des Mines. Maître Dominique Velosoa a déploré par exemple que la Police des Mines n’ait pas respecté les horaires légaux pour leurs interventions qui se seraient effectuées au-delà de 18h. Il a fait également remarquer que des « gros bras » avaient accompagné et aidé à la saisie des marchandises.

Des élus de la région Haute Matsiatra accusent l’opératrice minière d’utiliser des technologies nouvelles pour déceler les filons de pierres précieuses et déclarent qu’elle a déjà engrangé plusieurs milliards d’ariary à partir des extractions réalisées. Un groupe de parlementaire de cette région revendique la fermeture des carrières confiées à cette dame. Un député regrette même que les populations d’Ikalamavony et des districts environnants n’en tirent aucun profit ; bien au contraire, soutient-il, elles sont sans ressources. Une autre source indique que certaines carrières exploitées par cette dame ne figurent pas dans le permis qu’elle dispose et c’est la raison pour laquelle, le groupe de parlementaire et les individus qui se sentent victimes ont porté plainte auprès du tribunal pour que l’exploitation des carrières concernées leur soit remise.

Wait and see !

Recueilli par Fanambinantsoa

2 commentaires

Vos commentaires

  • 5 octobre à 13:24 | rakoto-neutre (#8588)

    Mahagaga
    raha vola @ miliara ariary no azon’ilay madama kanefa tsy misy tombontsoa ho an’ny mponina ao tsy aleo tokoa zaraina ho an’ny mponina ao ny carriere mba samy mahazo mitrandraka.
    Izao ihany anie no mahavoa ny mpitondra zay manome fahazoan-dalana hitrandraka ireo MPANANA SY VAHINY, tsy mieritreritra zay vokany.

  • 5 octobre à 16:20 | nez_gros (#10715)

    ça se passe à Isandra, et cela n’intéresse pas ISANDRA. Cette grosse d’Isandra est vraiment un baratineur Babeleuse-emballeuse , qui parle pour ne rien dire.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS