Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 6 avril 2020
Antananarivo | 08h31
 

Enseignement

Université d’Antananarivo

Un ultimatum de 72 heures lancé par les étudiants

vendredi 17 janvier | Fano Rasolo

Les étudiants de la faculté des Sciences de l’Université d’Antananarivo à Ankatso ont lancé, hier, un ultimatum de 72 heures aux responsables qu’ils interpellent pour résoudre les problèmes des professeurs membres du syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (Seces), section d’Antananarivo. Ils appellent en même temps les professeurs à reprendre les cours.

« Selon la décision de l’assemblée générale des étudiants de la faculté des Sciences, nous organiserons des manifestations après expiration de l’ultimatum. Nous sommes privés de cours depuis quatre mois. Nous appréhendons une année blanche à cause de cette grève interminable de nos enseignants. S’il n’y a pas retour des cours dans trois jours, nous descendrons dans la rue », selon Odilon Rasolonirina, porte-parole des étudiants.

Les enseignants du Seces revendiquent toujours le paiement de leurs primes et heures supplémentaires. Ils ont bloqué les portails de l’université d’Ankatso depuis la semaine dernière. Ils attendent une solution émanant du président de la république, Andry Rajoelina, après les vaines réunions avec le Ministère de l’Enseignement supérieur et des recherches scientifiques. Ils soutiennent qu’ils ne reprendront les cours que jusqu’à pleine satisfaction de leurs revendications.

Les étudiants de la faculté des Sciences ont adjuré les enseignants de ne pas les sacrifier sur l’autel de leurs intérêts personnels, à savoir leurs primes. « Notre avenir est dans nos études. Nous attendons la solution à ces problèmes de la part des responsables afin que l’année universitaire puisse démarrer. Un grand nombre d’étudiants d’Ankatso viennent des régions. Par conséquent si cette grève perdure, nos parents n’auront plus assez d’argent pour nous ravitailler et plusieurs d’entre nous devront abandonneront leur études », selon un étudiant.

D’autre part, la grève des enseignants au niveau des écoles, collèges et lycées publics se poursuit et s’intensifie de jour en jour, six mois avant les examens officiels. La décision de l’assemblée générale des grévistes quant à la reprise ou non des cours est attendue ce jour.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 17 janvier à 08:27 | Liberty (#3679)

    Ça fait plaisir et c’est encourageant de voir la jeunesse de son pays se réveiller et réfuser l’injustice, toutes les injustices qu’on leur propose comme avenir.

    On ne peut que les encourager et les soutenir dans cette lutte et dans cette voie.

    Qu’ils prennent exemple sur la jeunesse française ; eux, ils n’acceptent jamais aucune dégradation de leurs conditions sociales malgré qu’ils vivent dans un pays très riche. Et nous ? 4ème pays le plus pauvre au Monde, on fait quoi ? On ferme les yeux et on dit "oui m’sieu" "oui prezda"...?

    • 17 janvier à 11:50 | Ibalitakely (#9342) répond à Liberty

      Izay foana ny zava-misy eto efa ho roa taona izao, raha tsy haka ohatra ny JIRAMA itsika, fa tahaka ireny fiara ireny na efa ratsy ny moterany na fa maty mihintsy aza, tsy ny fanovanovana matetika ny mpamily (& ny mpanampy raha misy) no ampandeha tsara ilay fiara fa na fanamboarana, na ny fanoloana ilay motera, na ilay fiara mihintsy no vahaolana sisan’izay resaketotra no betsaka. Ka raha mikasika ny fampianarana, dia ho terena itondra fiara kofon-dava na mitokon-dava ny mpampianatra sa mba ho jerena tsara amin’izay ireo zavatra rehetra tsy mampandeha tsara ny fiara ?? [ Valio an’eritreritra fotsiny ihany ].

    • 17 janvier à 17:43 | FAUVY Bertrand (#9518) répond à Liberty

      La France n’est plus un pays très riche, elle est en faillite 100% de Milliards de dettes, mais c’est vrai que par rapport à Madagascar, pour encore quelques années, on va s’en sortir, mais après ?

  • 17 janvier à 09:18 | Hery Rak (#10294)

    Comment peut ont encouragé ces jeunes ainsi. Alors que nous savons tous qu’à chaque fois ils vont être manipulés par des politiciens. Ça c’est une remarque.
    Fa ny tena fanontaniana dia hoe : hatramin’ny oviana ireto mpampianatra mpikaroka ireto no hampijaly zana-bahoaka tahaka izao ? Tsy nisy fitondrana na iray aza mba tsy nahenoana hoe tsy nitokona ireto mpampianatra ireto. Ary nisy hatrany ny famahana ny olan’izy ireo amin’ny ampahany isaky ny fitondrana nifandimby.
    Ny fanontaniana faha roa dia ny hoe : Ohatrinona ny karama raisin’izy ireo ankehitriny ? ary mba ohatrinona ny karaman’ireo mpampiana any amin’ny fanabeaza fototra ?

    • 17 janvier à 09:51 | Maxim (#5960) répond à Hery Rak

      tsotra ny valiny ry Hery Rak a, aza aloa nie ny indemnité ny miaramila na zandary dia hitanao eo ny vokany.
      Fa raha ny mpampianatra no tsy aloan’ny fanjakana dia tsy misy atahorana, vomaika aza mety aminy zareo satria miha bado ny vahoaka dia azo ambakaina.

    • 17 janvier à 10:24 | FINENGO (#7901) répond à Hery Rak

      @ Maxim (#5960)
      Bonjour,
      Excellente réponse !!!
      Effectivement si les indemnités ou les Salaires des Militaires et Gendarmes ne sont pas versés à temps la donne sera bien différente.
      Mais tant que ce ne sont que les enseignants et d’autres petits fonctionnaires de différents Ministères qui ne sont pas Payés, l’ Etat, le Gouvernement s’en tapent les coquillards. C’est du déjà vu, revu et ça continue.

      D’autant plus qu’en règle générale la populace s’abrutit et sait qu’à chacune de leurs tentatives de révolte la sanction est immédiate, par ce que l’on appelle le service d’ordre, tels la Gendarmerie, les Flics et l’armée et plus d’une fois le sang est versé. Les arrestations et emprisonnements arbitraires dans ce cas là deviennent monnaies courantes malheureusement.
      Et ceci n’est pas prêt de changer.

      Que peut-on dire ??
      Que peut-on faire ??
      C’est ainsi malheureusement que fonctionne Babakotoland depuis plus de 4 décennies, pour le Malheur de tout un Peuple.

      Bonne journée à vous.

    • 17 janvier à 10:49 | Maxim (#5960) répond à Hery Rak

      Bonjour Finengo,
      La question que vous posez : Que peut-on dire ?? Que peut-on faire ??
      Tant que nous les malgaches n’acceptent pas que notre pays est parmi le plus pauvre du monde et en même temps apprendre l’humilité, de travailler dur depuis le haut jusqu’au bas du gouvernement jusqu’au foyer sinon il n’y aura pas d’émergences et avec une petite chance on gagnera la dernière place.
      Voilà ce qui résume l’état d’esprit que nous devrions avoir pour commencer cette nouvelle année.
      Bonne journée à vous.

    • 17 janvier à 11:01 | Zanabahoaka (#8890) répond à Hery Rak

      Hery Rak,

      Matoa ny mpampianatra mpikaroka migrevy dia tsy sanatria hoe mahafinaritra azy ireo akory ny hampijaly zanabahoaka fa misy antony ao : tsy voaloa ny karama sy tambin-karama tamin’ny asa efa vita izay zon’izy ireo.

      Miverimberina io olana io isaky ny fitondrana mifandimby ary tsy any amin’ny fampianarana ambony ihany fa eny amin’ny kolejy sy lisea koa isan-taona dia misy grevy foana satria tsy mbola voaloa ny karama tamin’ny fitsarana ny fanadinam-panjakana efa natao ny heritaona lasa.

      Izany no fahitan’ny fanjakana mifandimby ny mpampianatra satria tsy manana basy araka ny voalaza eo ambony. Ity resaka 65.000 Ar ity no anisan’ny mampahonena indrindra koa : mpiasa-mpanjakana ihany koa ireo mpampianatra ireo ary ny mpiasan’ny ny Ministeran’ny Fampianarana no betsaka indrindra, manaraka azy ny Ministeran’ny Fiarovam-pirenena sy ny Fahasalamana.

      Fanontaniako aminao ary : fa nahoana no navahana toy izany ny mpampianatra fa i DJ afaka mizesta amin’ny télé fa "omena 65 000 Ar avy ny mpiasam-panjakana rehetra" ?

      Ary farany ianao mampitaha ny karaman’ny mpampianatra fanabeazana fototra sy ny mpampianatra mpikaroka. Eto aho tsy hamaly anao intsony satria hita be loatra ny commentaires ana tsisy saina ataonao fa troll miaro be fahatany ny fitondrana ankehitriny fotsiny.

      Dia sahinao mihitsy no mametra-panontaniana hampitaha ny karaman’ny mpampianatra amin’ny fanabeazana fototra izay BEPC ny diploma takiana aminy, fianarana 9 taona nanomboka tamin’ny T1 sy ny mpampianatra mpikaroka, fianarana 20 taona farafahakeliny taorian’ny T1. Raha tsy hilaza afatsy izay fotsiny.

      Tairo mba ampitahao koa hoe ohatrinona ny karaman’ny gendarme stagiaire sy ny gendarme 2eme classe raha ampitahaina amin’ny karamana lieutnant na kapiteny na jeneraly ?

  • 17 janvier à 18:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Les jeunes étudiant en ont marre de la langue de bois de nos dirigeants ANR en tête.

    - Que peuvent-ils faire d’autres que de "faire feu de tout bois" en désespérance de cause ?
    - Qui les a appris à faire de l’ultimatum, n’est ce pas ANR en son temps ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS