Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Economie

Arriérés de la Sirama

Un problème en passe d’être résolu

lundi 16 juillet 2007 | Alphonse M.

Après quelques jours de repos, le chef de l’Etat a repris son bâton de pèlerin. En clair, Ravalomanana Marc a fui l’hiver glacial de la capitale pour se prélasser au soleil du nord. Toutefois, profitant de son séjour en terre Antakarana, le numéro un malgache a évoqué les problèmes de la société sucrière Sirama qui touchent plusieurs milliers de personnes. Lors de sa tournée à Antsiranana, le président de la République a rassuré le personnel de cette société d’Etat que les problèmes sont en passe d’être résolu. On chuchote qu’après l’échec des Mauriciens, ce sont des hommes d’affaires chinois qui vont prendre le relais.

 Dès ce jour, des émissaires du gouvernement se rendront au site de Namakia, Mahajanga pour discuter avec les employés. De source informée, on vient d’apprendre que les arriérés de salaire des employés seront payées. En partie ou en totalité ? nul ne le sait.

 La fin du délestage ?

 Faut-il rappeler que depuis des années, les quatre unités de production de la Sirama (Ambilobe, Dzamandzar-Nosy Be, Namakia et Brickaville) sont en banqueroute. En conséquence, la Sirama n’est plus en mesure de payer l’ensemble de son personnel. La Sirama est actuellement dans une situation catastrophique, pour ne pas dire pire. Un ouf de soulagement pour les employés dont une grande partie ont déjà quitté leur lieu de travail faute de salaire. Notons que l’usine sucrière de la Siranala de Morondava a été déjà cédée aux Chinois. Par ailleurs, le chef de l’Etat a également rassuré la population d’Antsiranana qu’il mettra fin au délestage dont les impacts économiques sont incalculables. Plusieurs quartiers de la capitale du Nord sont pratiquement dans le noir depuis des mois. Rappelons que cette coupure de courant a été à l’origine des mouvements de contestation des étudiants à l’université d’Antsiranana.

 A quand prendront effet ces déclarations ou plus précisement ces promesses présidentielles ? s’interrogent les Antsirananais. Pour l’instant, la situation reste inchangée dans la ville.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS