Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 00h06
 

Economie

Fonds d’entretien routier

Un budget d’Ar. 60 milliards pour 2007

mardi 9 octobre 2007 | Lanto

Cette année, le Fonds d’Entretien routier (FER) dispose d’un budget de 60 milliards d’ariary provenant des ressources propres ainsi que les ressources affectées. Mais, ce montant ne couvre pas les besoins.

En effet, 8000 kilomètres de routes nationales sont concernées par les travaux d’entretien chaque année. Pour un kilomètre de routes, le montant ne devrait pas dépasser les 80 000 000 ariary ; souligne Ioly Robinson, secrétaire exécutive du FER. En plus des entretiens routiers, le FER procède aussi à la réalisation des travaux d’urgence. La constrution de routes est certes indispensable pour asseoir le développement économique dans un pays, mais l’entretien est incontournable pour maintenir les routes en état convenable et péreniser le réseau routier. Par conséquent, pour renforcer le financement la redevance pour l’entretien routier prélevée sur les produits pétroliers serait raméné progressivement de 6,5% à 10%, a déclaré le ministre des Travaux publics et de la Météorologie, Roland Randriamampionona, lors de la 6ème Assemblée générale et Atelier technique de l’Association des Fonds d’Entretien Routier de l’Afrique (AFERA) qui se tient depuis hier au Hilton. Ce taux de 10% est appliqué dans la plupart des pays africains mais pour y parvenir, une majoration de 1% se fera par an. Des études sont en cours afin de trouver un consensus pour atteindre ce taux dans un délai plus court sans pour autant entraîner des conséquences défavorables.

Qualité et transparence

La tenue de cette Assemblée génerale de l’AFERA au pays est une occasion pour les pays participants de s’échanger des expériences. Le président Marc Ravalomanana, présent à cette rencontre, a recommandé à ce que les visiteurs effectuent une descente à Toamasina. D’après lui, ceci leur permettra de constater de visu les difficultés rencontrées dans la construction de routes à cause du relief accidenté et les problèmes d’assainissement et d’entretien à cause des pluies abondantes. S’adressant particulièrement à nos compatriotes, le chef de l’Etat a mis l’accent sur l’ attribution de marché qui doit se faire d’une manière équitable et dans la transparence et de demander par la suite aux entreprises le respect des normes de qualité, car la construction de routes requiert des investissements importants. A savoir que si 10 000 kilomètres de routes ont été construites durant les cinq dernières années. 12 000 kilomètres seront construites pour les cinq ans à venir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS