Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 septembre 2020
Antananarivo | 01h05
 

Santé

Coronavirus

Trois ressortissants malgaches en provenance d’Italie confinés à Anosiala

mercredi 4 mars | Fano Rasolo

Confinés. Les ressortissants malgaches dans les pays où sévit le Covid-19 commencent à rentrer au pays. Trois ressortissants malgaches en provenance d’Italie sont arrivés à l’aéroport international d’Ivato par un vol d’Air France, lundi dernier, selon le ministère de la Santé publique, hier. « Ils sont en bonne santé et ne présentent aucun symptôme semblable à ceux du coronavirus. Toutefois, ils ont été conduits au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala pour être mis en quarantaine pendant les 14 jours d’incubation, afin de surveiller leur état de santé », selon notre source.

La semaine dernière, le ministère de la Santé publique a sorti une note d’urgence interdisant à toute personne en provenance d’Italie, de l’Iran et de la Corée du Sud d’entrer à Madagascar, et annulant tous vols en provenance de ces pays, pour prévenir la propagation de cette épidémie.

Une descente de quelques membres du gouvernement s’est déroulée, hier, au CHU d’Anosiala, dans le cadre du renforcement de la lutte contre la propagation du coronavirus. Des équipes du ministère de la Santé publique, du ministère de l’Economie et des finances, du ministère des Affaires étrangères, et du ministère des Transports, du tourisme et de la météorologie étaient également présentes.

Lourdes dépenses

Selon le dernier bilan recueilli auprès du ministère de la Santé, neuf personnes sont mises en quarantaine au CHU d’Anosiala même si elles ne présentent aucun symptôme du coronavirus. Il n’y a pas de cas suspect traité dans cet hôpital. Trente-quatre (34) personnes sont déjà passées par les 14 jours d’observation depuis le début de la veille sanitaire jusqu’à maintenant dont quatre cas suspects.

Les responsables du CHU d’Anosiala ont évoqué hier les lourdes dépenses occasionnées par la prise en charge des personnes mises en quarantaine et accueillies dans cet hôpital. « Depuis le 25 janvier jusqu’à hier (ndlr : lundi), les dépenses de l’hôpital s’élèvent à 27 402 100 ariary. C’est l’hôpital qui se prend en charge la nourriture, les médicaments, les draps, les équipements à usage individuel pour les médecins et les personnes mises en quarantaine, ainsi que d’autres menus détails. ».

En effet, malgré la mesure prise par le ministère de la Santé et le ministère des Transports obligeant les compagnies aériennes à prendre en charge la mise en quarantaine de leurs passagers en provenance des pays à risque , ces compagnies n’ont rien fait jusqu’à maintenant », selon toujours le ministère de la Santé. Le ministère des finances a ainsi promis d’apporter son aide au CHU d’Anosiala.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 4 mars à 09:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Voilà ce qui arrive quant on n’a pas les moyens de sa politique.

  • 4 mars à 11:16 | DanBe (#2256)

    Il y a quand même des choses que je ne comprends pas bien.

    Italie, Iran, Corée du Sud. Mais de France ? Il y a plusieurs foyer et ça ne fait que progresser.

    Ne rêvons pas, le virus viendra à un moment ou à un autre chez nous.

    Mais nous avons tellement de virus et bactéries, de défaut et de maux de société qui tuent et tuerons encore beaucoup plus que ce Coronavirus.

    Alors pourquoi ces mesures ?

    • 4 mars à 11:55 | ANTICASTE (#10704) répond à DanBe

      Les épidémiologistes ont une seule peur ,c’est que le virus mute avant qu’ils aient trouvés un vaccin efficace !
      En attendant ils tentent de contrôler ,de ralentir sa diffusion sur la planète !
      Le virus de la grippe espagnole dans les années 20,qui a fait plus de 20 millions de mort ,était une souche mutante de la grippe habituelle !
      Cette mutation était due aux désordres de la guerre de 14 -18 !
      En se diffusant trop rapidement et massivement le COVID pourrait peut être rencontrer les conditions d’une mutation plus meurtrière que celle observée aujourd’hui ,et cela ,notamment,dans les zones sensibles de guerre ou autres !

  • 4 mars à 14:09 | betoko (#413)

    Pourquoi l"équipage d’Air France n’est pas mis en quarantaine au CHU d’Anosiala et avec tous les passagers puisqu’ils étaient tous dans le même avion pendant 10 heures ?

    • 4 mars à 14:37 | ANTICASTE (#10704) répond à betoko

      Betoko,
      Et pourquoi que l’équipage ,c’est tous les voyageurs qu’il fallait confiner !

  • 4 mars à 15:16 | kartell (#8302)

    Visiblement le pouvoir n’a pas les moyens de ses ambitions !...
    Après une trentaine de confinements, il tire déjà la sonnette d’alarme : « moi, j’ai plus de vola ! », la fragilité des services hospitaliers est pointée du doigt alors qu’une semaine en arrière, il fanfaronnait sa réactivité au problème...
    On peut craindre une détérioration progressive de la situation, étant entendu que ces cas douteux risquent d’être un quotidien puisque le transport aérien continue de fonctionner encore.
    Le bluff a tourné court et a permis de démarquer les affabulateurs de service qui démontrent que l’on ne devrait pas s’arroger des capacités dont on sait d’avance ne pas pouvoir disposer ....
    Cette pandémie remet en juste place des vantardises et des dépendances qui étaient devenues une normalité d’esprits peu curieux en démontrant qu’au delà du discours ampoulé du pouvoir, derrière ce n’est que pacotilles et poudre de perlimpinpin !...
    Aujourd’hui se pose avec une certaine interrogation de la réhabilitation du stade, en temps et heures, puisque les rénovateurs chinois sont cloués sur leurs terres natales !...
    Nous voyons ainsi que ce coronavirus aura de nombreux effets collatéraux dévastateurs dont on découvre progressivement les dégâts et nous sommes loin de ceux qui pensaient, dès son apparition, à une durée de vie de quelques semaines ....
    La parenthèse risque d’être de plusieurs mois, voir de se refermer après avoir causé davantage de dégâts économiques que de pertes humaines....
    Va savoir ....

  • 4 mars à 16:59 | LeFou (#10163)

    @anticaste : arrêtez d’écrire n"importe quoi svp ! Le virus dit de la grippe espagnole (fin novembre 1917 en Chine - Juillet 1921 en Océanie) était un virus aviaire H1N1 dont les grippes saisonnières actuelles sont filles ( mutées et recombinées) et non l’inverse. Quand à l’ampleur de l’épidémie, elle est due à l’inconscience des communistes chinois qui ont tu l’existence de cette maladie pendant 6 à 7 semaines ( 1ères contaminations à fin novembre 2019). D’où coup des milliers de gens ont été contaminés et cela a essaimé un peu partout dans le monde. Ne pas serrer les mains, porter un masque si un cas est suspecté , se laver les mains souvent, ne pas aller dans les rassemblements sont des mesures suffisantes. Il n’y a que 15 à 20 cas par jour au Japon et la Corée a en 3 jours diminué le nombre de cas nouveaux de 75% en appliquant ces simples règles.

  • 4 mars à 17:02 | LeFou (#10163)

    @anticaste : quand au vaccin - candidat vaccin - il est déjà prêt. L’institut pasteur Paris l’a présenté hier soir, par contre des essais doivent être réalisés pour vérifier sa toxicité éventuelle et son degré d’efficacité. Cet automne, il sera disponible si tout va bien. En quelles quantités je ne sais pas par contre.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS