Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 septembre 2020
Antananarivo | 18h19
 

Coopération

Coopération bilatérale

Trois ambassadeurs de poids reçus par le président de la République

vendredi 1er juin 2007 | RAW

Le président Marc Ravalomanana a reçu successivement à Iavoloha des ambassadeurs qui sont depuis quelques temps plus ou moins au centre de l’actualité nationale. Il s’agit de Alain Le Roy, ambassadeur de France, de James McGee, ambassadeur des Etats-Unis et de Chichii Tadaharu, Ambassadeur du Japon.

Si la rencontre avec l’ambassadeur James McGee s’explique aisément par son départ définitif, les deux autres rencontres sont plutôt perçues comme curieuses. En tout cas, outre les rituelles et usages diplomatiques en de pareilles circonstances on ne peut s’empêcher de penser que ces entrevues ont plutôt l’air d’une mise au point et peut-être d’une demande d’explication malgré le contenu du communiqué parvenu à la Rédaction.

Des explications

Il faut reconnaître que le président Marc Ravalomanana est à la recherche de financements pour la mise en oeuvre du Madagascar Action Plan (MAP). Pour l’instant en dépit de ses déplacements à l’extérieur et de la campagne européenne du MAP, on est encore loin du compte. Dans cette optique, les explications avec les ambassadeurs des pays « amis » et les plus privilégiés et les plus puissants aussi économiquement, sont de nature à appuyer les démarches auprès des gouvernements et des hommes d’affaires des pays qu’ils représentent.

Quoi qu’il en soit, le « gentleman agreement » observé par chacune des parties ne permet pas de connaître exactement les propos tenus lors de ces rencontres et il faut s’en tenir à ce qui est rendu public. Même si Marc Ravalomanana a insinué à l’endroit de l’ambassadeur des Etats-Unis son immmixion dans les affaires nationales. En fait, on croit savoir que l’Etat malgache n’a pas supporté que les dons de blé américain aient été confiés au Catholic Relief Service qui les a dispatché par la suite à diverses sociétés locales.

Davantage pour le MAP

Les relations entre Madagascar et la France, sont qualifiées de bonnes et excellentes. Le président Marc Ravalomanana rapporte l’ambassadeur Alain Le Roy « a tenu à confirmer que, contrairement aux dires de certains articles de presse, les opérateurs économiques français continuent à être les bienvenus à Madagascar ». Il a rassuré la communauté française et les Français, sur cet état des relations, tout en souhaitant une coopération plus forte entre les deux pays. D’ailleurs, Marc Ravalomanana n’a pas caché son souhait pour que l’Agence française de développement fasse d’autres travaux en plus de ce qu’elle conduit déjà à Mahajanga.

Quant à l’ambassadeur du Japon, Chichii Tadaharu, il est possible que le chef de l’Etat lui ai aussi demandé de s’impliquer davantage dans le programme MAP. D’ailleurs, le diplomate japonais était particulièrement venu pour présenter un rapport issu d’une table ronde que l’Ambassade du Japon a organisée avec le concours d’experts asiatiques sur le domaine de l’agriculture. Ce rapport apporterait des solutions sur les possibilités d’augmenter la production rizicole à Madagascar.

Le Japon est dans la construction du complexe mère-enfant à Mahajanga, dans la construction du port d’Ehoala, et la protection côtière de Madagascar.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS