Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 février 2023
Antananarivo | 19h07
 

Environnement

Environnement

« Transformer les richesses naturelles pour un développement effectif »

jeudi 7 juin 2007 | Nivo T. A.

Pleins feux sur la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement. Cette journée revêtait une importance particulière car notre pays a été choisi par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) pour héberger la célébration de la JME pour la Région Afrique. Ainsi, la représentante du PNUE-Nairobi, en la personne de Angèle Luh fut présente lors de cette célébration.

Ce fut une occasion pour le ministre de l’Environnement,, Koto Bernard, de rappeler l’engagement de l’Etat dans la protection et la valorisation de l’environnement, qui s’inscrit d’ailleurs dans le MAP. A preuve, a-t-il expliqué, Madagascar est le premier pays africain qui dispose de la Charte de l’Environnement.

Sans parler de la Vision « Madagascar Naturellement » et de l’engagement de Madagascar lors de la déclaration présidentielle à Durban visant à augmenter de 7 millions d’hectares la superficie des aires protégées à Madagascar. La mise en place du Site Ramsar à Alaotra en fait partie.

Un message du Secrétaire Général des Nations Unies

Le ministre Koto Bernard a également mis en relief la transformation de nos richesses naturelles pour que cela puisse contribuer de façon décisive au développement durable et à l’amélioration des conditions de vie de la population. « On a tout pour se développer », a-t-il martelé.

Par ailleurs, la représentante du PNUE, a transmis le message du Secrétaire Général des Nations Unies, à l’occasion de la JME. Un message qui met en relief la nécessité de freiner les changements écologiques alarmants qui transforment notre planète, aux pôles et partout ailleurs et incite tout un chacun à s’engager à lutter contre les changements climatiques.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS