Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 22 mai 2018
Antananarivo | 12h54
 

Météorologie

Météorologie

Toamasina de nouveau inondé suite aux intempéries

lundi 5 mars | Ny Aina Rahaga

La tempête tropicale Dumazile vient d’être classée cyclone tropical depuis hier 4 mars à 15 heures de l’après-midi a fait savoir le service de la météorologie. Il se trouverait actuellement à 150 kilomètres de la ville de Toamasina. Accompagné de vent allant à 120 km/h et des rafales de 170 km/h, ce cyclone tropical ne devrait pas toucher les côtes malgaches. Toutefois, les amas nuageux et les fortes pluies l’accompagnant ont déjà des impacts sur la côte Est. En effet, les régions Diana, Sofia, Sava, Analanjirofo et Atsinanana, ainsi que les districts de Nosy Varika, de Mananjary, de Manakara, de Vohipeno et de Farafangana sont en alerte jaune, signifiant un avis de menace. Actuellement, la ville du Grand port, Toamasina, se trouve déjà inondé à cause des intempéries entrainées par le cyclone Dumazile. Ceci alors que la ville n’a pas encore réellement fini de réhabiliter les dégâts laissés par le dernier cyclone tropical Ava. Les habitants de la ville de l’Est se plaignent que les systèmes d’évacuations des eaux ne fonctionnent pas correctement, entrainant ainsi des inondations dans plusieurs quartiers de la ville. Ils déplorent aussi le fait que l’enlèvement des ordures ne soit pas effectué régulièrement.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 5 mars à 09:11 | Gérard (#7761)

    Une question :
    comment faire pour attirer, et éventuellement détourner, l’aide internationale sans les malheurs de tous ces pauvres gens

  • 5 mars à 11:48 | Jipo (#4988)

    Bonjour ;
    Au lieu de déboucher les canalisations, plus judicieux d’ y implanter des golfs, avec cette bénédiction divine, c ’est le gazon qui va bien pousser, pour la plus grande joie de notre ministre du tourisme, et ses touristes « choisis » ...
    Qu ’importe que quelques uns soient inondés , ( rats compris ) ce ne sera ni la première fois ni la dernière, sachant que ces derniers sont aguerris à ce genre de désagrément récurants , et qui fait en plus de l’attraction : une spécificité bien caractéristique de notre région .

    • 5 mars à 12:21 | Houpert Claude (#9408) répond à Jipo

      De Claude Houpert :

      L’organisation du ramassage des ordures n’est qu’approximatif pour ne pas dire inexistant ! Il en va de même du nettoiement des canalisations de captage des eaux de pluie lorsqu’elles existent ! Ces deux éléments font qu’à la moindre pluie , il y a inondation pour toutes les habitations qui sont en aval du sens d’écoulement naturel des eaux. Alors, en cas de pluies abondantes, c’est évidemment la catastrophe assurée !
      Dépenser de l’argent pour faire ci et la des semblants de travaux d’améliorations ce n’est plus la solution ! Il faut remplacer systématiquement le réseau de captation des eaux de pluie , rediriger ces eaux vers des stations de traitement de l’eau et renvoyer ces eaux vers l’alimentation des rizières par exemple. Même problème avec le ramassage des ordures qui ne devrait plus exister et qui est , en partie, la cause et l’origine de ces inondations et de l’insalubrité et des maladies !
      Voila des dépenses prioritaires qui devraient être « Cause Nationale » avec des investissements massifs mais qui iraient dans le sens de l’amélioration collective des populations .....

  • 5 mars à 12:45 | Jipo (#4988)

    « Pour l’ amélioration collective des populations » des golfs sont bien plus vitaux et capitaux que des stations d’ épuration ...
    Quant à la collecte des ordures, faut bien que les rats prolifèrent ne serait-ce que pour propager la peste , source non négligeable de dons polymorphes et donc de revenus , on ne va pas tuer la poule aux oeufs d’ or !
    Chaque ministère et commune a un budget, reste à savoir comment il est dispatché, et présentement la transparence ne fait pas partie du « protocole » : secret de bonne gouvernance oblige ...

Publicité


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 521