Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h47
 

Santé

Coronavirus

Sur cinquante-neuf cas confirmés, une jeune fille malgache de 19 ans d’Isotry testée positive

vendredi 3 avril | Fano Rasolo

Le coronavirus se répand. Une jeune fille malgache de 19 ans a été testée positive, hier, selon le Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19 (CCOC-Covid-19). « Cette jeune fille a été en contact avec les personnes déjà testées positives à Isotry. Elle a été repérée durant les enquêtes et recherches effectuées à Isotry », selon la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du CCO-Covid-19, hier.

Cette dernière a indiqué qu’avec ce dernier cas, les cas contacts du pays sont au nombre de sept, et le total des cas positifs est de cinquante-neuf (59). « De mercredi vers midi à aujourd’hui (ndlr : hier) à midi, nous avons enregistré cinq nouveaux cas testés par l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM), dont quatre sont des cas importés testés positifs mercredi après-midi, et un cas contact qui est la jeune fille de 19 ans habitant à Isotry, et confirmée positive », selon toujours la porte-parole du CCOC-Covid-19.

Elle a souligné que trois des quatre cas importés de mercredi sont des cas confirmés par l’IPM après avoir été testés positifs aux tests de diagnostic rapide (TDR) du Centre de conférence internationale (CCI) d’Ivato et du Jumbo Score d’Ankorondrano, et l’autre cas importé détecté mercredi, est une femme malgache amenée de France par le vol de l’appareil AF934.

Douze cas symptomatiques

« Il y a eu six cas positifs au test rapide dont les prélèvements ont été analysés à l’IPM, et trois ont été confirmés positifs au coronavirus, et les trois autres négatifs. Les trois personnes positives sont déjà confinées à l’hôpital, dont un étranger âgé de 74 ans, et deux hommes malgaches âgés tous deux de 64 ans », a cité la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana.

Elle a aussi souligné que parmi les cinquante-neuf ((59) cas confirmés, quarante-sept (47) sont asymptomatiques, c’est-à-dire que ce sont des porteurs sains du virus mais qui ne présentent pas de symptôme. « Douze personnes comportent des symptômes du Covid-19, dont quatre avec des formes graves, c’est-à-dire, ayant des difficultés respiratoires, mais elles n’ont plus besoin d’oxygène. Les huit restants ont des formes simples du virus, avec des courbatures, de la fatigue, de la fièvre ou des toux sèches », a-t-elle poursuivi.

Test rapide

Cette responsable a révélé que du 28 mars jusqu’à hier, après avoir terminé la quarantaine de plus de 14 jours, trois mille cent soixante-deux (3 162) personnes en provenance des pays de propagation du virus et arrivées par les derniers vols entre le 11 et le 19 mars, ont subi des tests de diagnostic rapide (TDR) dans les cinquante sites de confinement (à domicile, dans des hôtels, et dans le bâtiment de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) de Vontovorona, au CCI d’Ivato, et au Jumbo Score d’Ankotondrano.

Douze d’entre ces trois milles soixante-deux personnes testées lors des tests rapides massifs ont été confirmées positives au TDR, dont six ont déjà subi l’analyse de leurs prélèvements par le test PCR (Polymerase Chain Reaction) de l’IPM (cité ci-dessus), avec trois cas confirmés par l’IPM (déjà hospitalisés) et trois cas négatifs au test PCR. Les six autres cas positifs au TDR attendent encore confirmation par l’IPM. 

« Toutes les personnes négatives au TDR, autrement dit, dont l’anticorps n’a eu aucun contact avec le virus, et qui sont au nombre de trois mille cent-cinquante (3 150), et les trois autres testées négatives au PCR, ont reçu leur certificat de fin de confinement et peuvent réintégrer la société tout en respectant les mesures de prévention du Covid-19. Six autres cas positifs au TDR attendent leurs tests PCR auprès de l’IPM », selon les explications.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 3 avril à 09:24 | betoko (#413)

    Selon le journal "Les nouvelles " des touristes ont fuit Nosy Be pour pouvoir eviter le confinement et se sont réfugiés à Nosy Lava croyant que cette île est déserte .Colères des habitants de cette île qui leur demandent de quitter Nosy Lava au plus vite

  • 3 avril à 09:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Loin le temps où le slogan " qui se frotte s’y pique" faisait fureur car actuellement il est remplacé par le suivant :
    " Qui se côtoie se contamine" concernant évidemment ce covid-19.
    On connaît la contamination du PM Anglais Boris Johnson et de beaucoup d’autres personnalités.
    On sait aussi que le président Donald Trump s’était fait testé deux fois et il est toujours négatif.
    Quid des autres ? N’est-il pas temps pour notre PRM qui est toujours en première ligne de nous informer dans ce sens ? S’il se fait tester, combien de fois ? Négatif ou Positif ? Car selon l’adage charité bien ordonné commence par soi-même.
    Vous vous inquiétez de notre santé et on s’inquiète également du votre Mr le PRM.
    Tenez-nous au courant de votre cas s’il vous plait Mr le PRM car c’est le moment après quinze jours de confinement et pour éviter d’être un vecteur de transmission du covid-19 sans le savoir n’est-ce pas ?
    Je souhaite une bonne santé à tous en cette période de pandémie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS