Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 mai 2022
Antananarivo | 21h35
 

Editorial

Suicidaire !

vendredi 19 octobre 2007 | RAW

La globalisation et la mondialisation effraient. Elles provoquent à beaucoup d’égards des comportements bizarres tel le repli sur soi-même. Et ce tout en consommant les produits de ce phénomène de mondialisation, faute de pouvoir faire autrement déplorent le simple gens et le ménage ouvrier.
Quant aux réactions de nombre d’entrepreneurs, comme il a été signifié hier dans ces colonnes, il faut à tout prix se faire petit et ne pas faire du bruit pour continuer à vivre heureux. Certains par contre rejoignent « leur groupe » pour pouvoir être à l’abri d’on ne sait quoi exactement.

Bien sûr, depuis la diplomatie tous azimuts des années 76 n’a pas jusqu’à présent été abandonnée. Politiquement, diplomatiquement, économiquement, tous les régimes qui se sont succédés en ont profité. Mais le cours des événements étant ce qu’ils sont, des pays ou des horizons nouveaux émergent du lot. Comme c’est le cas aujourd’hui du Canada en matière d’investissement direct étranger. Les Etats-Uniens ne baissent pas les bras tout comme les Français. Les pays du Golfe non plus, ou plutôt les multinationales qui y évoluent, autant que les pays émergents telles l’Inde et la Chine, ne veulent pas se laisser faire et sont de plus en plus agressives.

Dès lors, comme le perçoit une femme qui a décidé de se lancer dans la politique tout en étant opérateur économique, il est illusoire de se cramponner au nationalisme rétrograde ou de s’accrocher à quoi que ce soit. Une telle attitude, tant de la part des hommes politiques que des opérateurs, traduit le manque de vision car tout est question de politique. Toutes les décisions sont et relèvent des autorités politiques.Dès lors, un lobbying économique au niveau du Parlement est incontournable pour l’économie malgache. Laisser la politique aux seuls partis politiques est suicidaire.
Certes que les Européens ou les Sud-Africains ou les Américains ouvrent largement les frontières de leur pays ou continents aux produits des pays sous-développés, mais les normes imposées par les firmes ou les lois des pays vers lesquels on se tourne, sont une autre contrainte. De même, Madagascar ne peut se permettre un isolationnisme à la chinoise, en son temps. Considérant toutes ces pratiques mondialisantes et globalisantes, il est suicidaire de ne pas faire de la politique parce qu’on est plutôt neutre ou faisant partie de la catégorie de la société civile. a-t-on compris.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS