Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 08h59
 

Société

Trafic de bois de rose

Soupçons de blanchiment d’argent

samedi 31 octobre 2009

Le directeur général du Samifin qui est le service chargé de combattre le blanchiment d’argent a convoqué ce Vendredi 30 octobre une conférence de presse. Selon ce service, il y a de très forts soupçons de blanchiment international d’argent derrière les affaires de bois de rose qui ont récemment défrayé la chronique à Madagascar.

En effet, le schéma identifié est que ce sont des ressortissants étrangers travaillant dans le secteur du commerce à Madagascar qui financent les opérations de coupe illicite de bois de rose. Mais l’origine des fonds qu’ils avancent à des opérateurs agréés en matière d’exportation de bois est très mystérieuse, car l’argent arrive soit en espèces, soit à travers des comptes dont l’objet et le volume habituel d’activité ne justifient pas de lien avec cette activité.

Après l’exportation, les produits de la vente ne sont pas rapatriés au pays sous forme de devises comme l’exige la réglementation. Une partie peut rester à l’étranger, mais on constate aussi des importations directes de marchandises qui sont revendues à bas prix à Madagascar. On peut d’ailleurs soupçonner des fausses déclarations en douane qui ont l’effet de minorer les recettes fiscales du pays, mais le fait que certaines ventes semblent se faire véritablement à perte renforce les soupçons de blanchiment d’argent.

Dans le cadre de ses attributions, le Samifin a donc déjà bloqué 14 comptes bancaires. Des flux suspects portant sur près de 32 milliards d’Ariary ont été retracés, mais on soupçonne que des montants plus importants puissent être manipulés. Deux dossiers ont été déposés par le Samifin aux tribunaux de Toamasina et d’Antananarivo.

Sur le plan plus général de ces affaires de bois de rose, on sait que le Directeur de l’environnement et des forêts de la région de la Sava a été récemment suspendu, et que plusieurs hommes d’affaires ont été arrêtés.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 31 octobre 2009 à 08:55 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Un sujet très intéressant,malheureusement il n’aura pas beaucoup de commentaires.

    Il faut un nettoyage au "C....R".

    Dommage qu’on se précipite à limoger le Directeur de l’environnement et des forêts de la Région SAVA,et à mettre en prison des lampions,hommes d’affaires.

    MAITRISER LE CIRCUIT en assurant des revenus de substitution à la population de la "SAVA" et DEMANTELER LES COMMANDITAIRES nationaux et internationaux.

    Basile RAMAHEFARISOA

    Basile R.2(22)ramahefarisoa

    • 31 octobre 2009 à 12:14 | allo (#3313) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      misy mitsy ny commentaire fa toa manjavona tampoka , anotanio tribune

      tonga de mba lazao oe iza reompanao trafic reo mba hanatra ho any sisa , avoa gazety ze be vinany na vahiny na gasy na ekipany ravalo na ekipany tgv fa tsy refa tiko de mailaka ery mamoaka anarana fa refahafa de toa tsy hita kombonina oe operateurs e, financement etrangere e

    • 31 octobre 2009 à 20:50 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à allo

      allo !!!

      C’est une affaire très sérieuse "blanchiment d’argent" :

      1-déjà,il y a soupçon de trafic de sortie de devises pour "dubaî"

      2-achat de matériel de luxe via dubaî,

      3-les opérateurs qui travaillent avec dubaî sont connus par l’administration malgache,

      4-on se précipite à destituer le directeur régional de l’environnement et de la forêt et mettre en prison quelques lampions d’opérateurs économiques.

      5-il a des douaniers ripoux etc...

      BREF,TOUT VA S’ARRETER LA.

      "La population a des nouvelles sensationnelles mais les gros bonnets s’en sortent sans bobo,ou AMNISTIES comme à MAPUTO 1,marché de dupes..

      MIANDRY IZAY MAHARESY et tout va recommencer sans cesse !!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      Basile R.2(22)ramahefarisoa

    • 1er novembre 2009 à 13:19 | par ci par la (#1470) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      bonjour à tous

      pour une fois, je suis d’accord avec vous M.Ramahefarisoa !

      il faut vraiment bouger sur cette affaire

      pour votre info, en ce jour même, un porte container est au port de vohémar, l’UAFL Mauritius, embarquant depuis hier des containers de bois de rose uniquement !

      avis aux enqueteurs de se renseigner si la contrevaleur de ces containers vont vraiment revenir au pays !

      à ma connaissance, tout export devrait être soumis à rappatriement de devise !

      donc le cas echéant, la samifin et le bianco doivent sévir !

      relayez l’info svp

      bien à vous

    • 1er novembre 2009 à 22:05 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à par ci par la

      par ci par la !!!

      Il faut une coopération internationale,c’est un travail de longue haleine.

      Une île de l’océan indien est dans le collimateur,mais il faut faire attention car trop d’intérêts sont en jeux :

      1-le blanchiment d’argent (sale)

      2-les trafics d’armes pour les soutiens des divers dissidents d’Afrique

      3-la lutte contre le terroriste etc...

      4-trafic d’êtres humains sous toutes les formes (femmes de services à bas salaire,des hommes à expatrier sous pretexte de la misère,des enfants mineurs pour les "PEDOS-INTERNATIONAUX" etc.....

      Espérons que notre beau pays ne soit la plaque tournante de tous ces méfaits internationaux,sous pretexte de la misère du peuple.

      IL FAUT RETABLIR LA PEINE DE MORT POUR FAIRE DES EXEMPLES.ET APPLIQUER STRICTEMENT LE CONTROLE D’ENTREE DES ETRANGERS.

      Basile RAMAHEFARISOA

      Plus question d’amnistie !!!!

  • 31 octobre 2009 à 09:08 | zananas (#1911)

    BASIE : "Quand le bras a failli, on en punit la tête."

  • 31 octobre 2009 à 10:06 | da fily (#2745)

    On a du chemin à faire, et le "terrain" n’est pas propice à l’éradication du mal.

    Malgré tout, il faut saluer les actions, même si quelques "fusibles" seulement iront pleurer "l’injustice" et verront leurs commissions se réduire à peau de chagrin.

    Aprés le quartz, l’or, le saphir et autres pierres précieuses, les bois rares ( il n’y a pas que le bois de rose), on finira par dire que le pays possédait des richesses, il ne restera rien. Il ne faut pas lésiner sur les moyens, les hommes et la volonté politique, seule cette volonté peut enclencher la machine, les hommes sont là pour l’appliquer et l’argent le moyen de le faire. Au même titre que l’éveil environnemental ambiant, il faut éveiller notre population à ses richesses et surtout la conséquence du pillage sans scupules qui en découlera. D’ où ma plus grande inquiétude en matière d’éducation, volet assez moribond de nos politiques succéssives, ne pas associer ruralité avec éducation est un tort. Il y a une éducation majeure à entreprendre en milieu rural , je ne peux que déplorer nos carences et rejoindre mr Andrianasy D sur ses analyses qui ont le mérite de résulter d’une réelle connaissance du tissu local.

    Mais quand on comprendra que l’éducation fait TOUT pour qu’un pays avance moins cahotiquement, nous pourrons avoir une démarche réellement visionnaire pour notre nation. Comment en effet comprendre la nuisance de la corruption ( ce n’est qu’une question d’argent après tout), si l’on n’a pas éduqué et expliqué aux personnes qu’il y a des principes et des valeurs qui sont pour le bien de la population, donc de tous ?

    • 31 octobre 2009 à 11:42 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à da fily

      Vous avez touché le point sensible :"EDUCATION".

      Rêve ou utopie,pour moi :

      - Pouvoir décentralisé est un moyen de développer l’éducation populaire

      - donner plus de pouvoir et des responsabilités aux responsables régionaux est un autre moyen de fixer les jeunes dans chaque région.

      IL FAUT CROIRE AUX REGIONS POUR UN DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DE MADAGASCAR.

      Basile R.2(22)ramahefarisoa

  • 31 octobre 2009 à 11:30 | poiuyt (#584)

    L’histoire de ces bois de rose est infinitésimale par rapport à la perspective d’une saignée chronique programmée/échelonnée de la nation. Les voies ferrées vont être remises en état, les ports deviendront plus efficaces. Les surfaces agraires malgaches est vue déjà comme la terre d’asile des gens de l’éxtérieur qui ont trop usé, pollué et irradié les leurs. Nous sommes un bien grand morceau, et stratégiquement placé. Ne soyons pas étonnés quand des déchets atomiques de Flamanville seront enfouis en catimini à Tuléar. Il ne faudra pas dire que vous ne saviez pas.

    Offrir sa terre contre nature(s) !

    C’est très difficile de se mettre dans la peau de ces gens pour les comprendre, encore plus ardu de leur pardonner. Mais quand on se met à penser qu’ "ils font de leur mieux", alors on ne peut pas leur en vouloir ; Vous n’allez pas faire d’un âne un cheval de course ! Il faut prendre en nos mains nos destinées.

    Bon week-end !

    • 31 octobre 2009 à 11:49 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à poiuyt

      poiuyt !!

      Si vous avez des renseignements sérieux pour les déchets atomiques de Flamanville,vous seriez très aimable de partager vos preuves avec nos compatriotes !!!!

      Merci d’avance

    • 31 octobre 2009 à 12:29 | poiuyt (#584) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile,

      C’est juste un symbole fictif de la pensée annexioniste, c’est un exemple fictif des futurs exploitations de notre île. Vous n’êtes pas sans savoir l’histoire du paquebot "clémenceau", dont le désarmement a posé problème au MinDéf au sujet de son désamiantage. On a voulu l’envoyer se faire voir en Inde, en prenant soin de ne rien dire aux indiens du poison qu’il représentait, et puis ..., et puis ... . Pas pôssible de l’envoyer en Guadeloupe, c’est département, mais à un territoire soumis ... / On pourrait vous immaginer d’autres zistoires.

      Les îles Bassas da India qui avaient été sujet de dispute entre Madagascar (Ratsiraka) et les USA-British. Un jour, plus un mot sur le sujet, sauf dans la tête des gens qui ont des rétroviseurs. Que s’est-il passé ? On imagine des récompenses, soudoiement, des choses pas trop éloignées du blanchissement de bois de roses. Il faut récupérer la souveraineté, mais pas avec celui-là, qui est trop vassal et trop démuni, qui n’existe que par l’étranger, et plutôt trop pour lui.

      L’ultime but des dirigeants africains devraient être d’amener leur continent à l’égalité ; c’est l’inverse qui se fait chez nous : le malgache verra encore pendant longtemps le vazaha comme un "vazaha" inateignable, supérieur. Ce sentiment, moi je l’ai maintes fois ressenti de la part de plus ... foncés (en général) que moi.

    • 31 octobre 2009 à 12:37 | Joseph (#2102) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile !!!!

      poyuit n’a pas dit qu’il y a des déchets nucléaires à Tuléar, mais que çà pourrait arriver.

      Il n’a pas tort car par exemple dans le Nord de l’Océan Indien, la mafia berlusconienne d’ Italie a immergé une quantité importante de fûts près des côtes de ses anciennes colonies : Impunité TOTALE !

      Des millions de fûts ont été immergés sur la totalité du globe, des milliers d’épaves rejettent du fuel depuis le début du XX° siècle ... Mais malheureusement on ne parle en matière de pollution que de ce qui intéresse les journalistes : le spectaculaire, par ex la pollution d’une côte par le pétrole ou un accident dramatique comme dans le Sud Malgache.

      L’économie du Monde est entre les mains d’une mafia hyper délinquante, à un point où personne ne soupçonne l’étendue des crimes qu’ elle commet sur l’avenir de nos enfants.Ces multinationales hyper-puissantes n’ont aucune moralité, aucun principe autre que le PROFIT maximum immédiat, quel qu’en soit le prix à payer pour les victimes et leurs descendants.

      C’est ce système capitaliste immoral que défendent le FMI et l’OMC.

      j’aimerais bien savoir ce que Sherrit fait pour la pollution par ses activités ?
      On aimerait bien savoir ce que vont faire Total et toutes les autres Compagnies pour éviter de polluer définitivement les sites d’extraction de sables bitumineux ?

      Vivement un gouvernement soucieux de l’intérêt de la majorité et non de ceux de leur Clan et une Justice qui va poursuivre les délinquants économiques et les pollueurs.

      L’autoamnistie décrétée par les coquins et leurs alliés à Maputo 1 ne tiendra plus dès que les malgaches auront enfin voté librement et de façon éclairée pour une première vraie démocratie. Sans cela on risque toujours de voir débarquer à Tuéar effectivement toutes les poubelles de l’Europe contre la commission habituelle pour Tiko !

    • 31 octobre 2009 à 17:12 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Joseph

      joseh !!

      je vous remercie de cette mise au point.Nous,malgaches,aurons la chance de discuter librement pour les questions d’environnement et de la protection de la nature.Nous devons soutenir la mise en valeur de nos régions et chaque malgache est responsable de sa région.J’en suis sûr !!!

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 2 novembre 2009 à 03:06 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à poiuyt

      poiuyt !!

      "Porte-avions "Clémenceau,c’est un dossier à prendre avec une pincette.Elle est plus explosive que les ventes d’armes.

      Ok !,jaccuse reception de votre explication sur les déchets et j’ai apprécié votre expression ;"UN SYMBOLE FICTIF DE LA PENSEE ANNEXIONISTE".

      A+

      Basile RAMAHEFARISOA

  • 31 octobre 2009 à 18:20 | zananas (#1911)

    Il y a quelques années de cela, je discutais avec un chirurgien de Tana et lui disait ma préoccupation concernant la déforestation pour la fabrication du charbon.Il m’a répondu que cela fait des siècles que nos ancêtre fabriquent du charbon et que la ressouce n’est pas inépuisable puisqu’il y aura toujours des arbres.Je lui ai aussi parlé des conséquences sur la pluviométrie, même réponse. A partir de là, quand quelqu’un qui a fait des études en Roumanie vous donne une telle réponse,imaginez l’éducation du paysan véhiculée par les politiques démagogues ? Si l’état veut vraiment stopper le carnage sur les essences précieuses, il n’y a qu’à interdire l’exportation du bois brut et contingenter le volume.Mais là ou je ne suis plus c’est que les ports disposent des scanners, comment la sortie de ces bois peuvent se faire sinon avec la complicité des douaniers ?

    • 31 octobre 2009 à 22:53 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à zananas

      ZANANAS.Je comprends parfaitement votre réaction après une telle discussion.

      Zananas,nous avons beaucoup des "cadres" issus du 3ième cycle universitaire de la ROUMANIE,c’est un raccourci trop facile de dire :"politiques démagogues".

      La crise de 2 008/2 009 touche aussi MADAGASCAR.Cette crise est un nouveau départ pour tout le monde ,et à nous malgaches de réfléchir pour quelle société nous voulons.PLUS PERSONNE SUR LE TROTTOIR POUR REGARDER LES 4*4 des nouveaux riches.

      A= ZANANAS

      Basile RAMAHEFARISOA

  • 1er novembre 2009 à 13:56 | Rakoto (#358)

    Des documents existent :

    http://www.madagasikara-soa.com/index.php/Chroniques-politiques/Filiere-Bois-de-rose-Entre-mythe-et-realite.html

    Des exemples valant mieux qu’un long discours, l’on peut citer les cas suivants :

    Exp. 1. Le 6 juin 2004, au port de Mahajanga, 10 containers contenant 250 tonnes de bois de rose ont été saisis. Il a été prouvé que les containers en question appartenaient au Député Marcellin David Randriamitombo (parti TIM) et qu’il avait en sa possession une autorisation légale délivrée par le Ministre de l’Économie de l’époque, Radavidson Andriamparany et par le Ministre de l’Environnement, Charles Rabotoarison. Après la saisie, les containers ont été transférés dans l’enceinte d’Ambohitsirohitra à Antananarivo, après que Marc Ravalomanana en ait expressément donné l’ordre.
    Relation de cause à effet ou non, mais quelques mois après, ledit Député fut victime d’une tentative d’assassinat sans que, jusqu’à aujourd’hui, les coupables n’aient été démasqués.

    Exp. 2. 7 containers de bois de rose appartenant à la société Dragon Argent ont été saisis au port de Toamasina. La société en question possédait également une autorisation en bonne et due forme, ce qui ne l’a pas empêché d’être dépouillé de sa marchandise avec un transfert des dits containers vers Antananarivo.

    Exp. 3. Le 14 mars 2007, 11 containers de bois de rose ont été saisis à l’Ile Maurice et ont été remis au Chef de l’État en personne lors d’une opération de communication dont le régime est passé maître.
    Toujours est-il que cette cargaison n’avait absolument rien d’illégal puisque ayant obtenu toutes les autorisations nécessaires de la part des autorités compétentes. Là également, les containers ont été rapatriés à Madagascar et entreposés au palais présidentiel sis à Iavoloha.

    Exp. 4. Juin 2007, 4421 unités de bois de rose en provenance d’Antalaha sont saisies à Toamasina. L’opérateur économique Christian Bezokiny propriétaire du bois est immédiatement incarcéré or il s’agit d’un exploitant forestier bien connu et détenteur du permis n°656/MEF/SG/DG/DGDRF/SGRF/EF C04.02.03 datant du 13 novembre 2000 et valide jusqu’au 15 novembre 2008. Malgré l’arrêté d’exploitation promulguée le 30 mars 2005, cet exploitant disposait d’une autorisation délivrée par le Ministre de l’Environnement, Koto Bernard, en date du 4 juin 2007, lui permettant d’évacuer son stock évalué à environ 11.850 unités de bois, inventaire dressé par l’unité de contrôle mobile de la Direction Générale de l’Environnement des Eaux et Forêts en date du 30 mai 2007. Tout le bois saisi a également été transféré à Antananarivo.

    Exp. 5. Janvier 2008, l’opérateur économique Ranjanoro se fait saisir son stock de bois de rose lors de l’opération dite « coup de poing » lancée par le Premier ministre. Il se trouve pourtant que l’État a donné une autorisation en bonne et due forme à l’établissement Ranjanoro (note ministérielle n°956/07/MINENV-EF/SG/DGEEF/DVRN en date du 16 octobre 2007) en vu de l’exploitation, de l’évacuation, de la commercialisation et de l’exportation du bois de rose. Bizarrement toutefois, cette note a été brutalement annulée le 10 janvier 2008.

    À travers ces différents exemples on devrait pouvoir tirer deux leçons. D’abord que l’État se préoccupe réellement de ce qui ressemble à un trafic à grande échelle, et que d’autre part, il existe bel et bien des opérateurs économiques véreux qui agissent illégalement dans la filière bois.

    Cependant, ce serait aller trop vite en besogne et vite oublier que nous sommes en présence d’un pouvoir qui est passé maître en termes de manipulation de l’opinion nationale et internationale.

    • 1er novembre 2009 à 22:23 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rakoto

      RAKOTO !!!

      L’exportation des bois de rose n’était pas interdite !! en 2 004 ou même à l’heure actuelle.

      Ce qui est remise en cause c’est la traçabilité de l’exportation des bois de rose.

      Basile RAMAHEFARISOA

    • 2 novembre 2009 à 09:17 | Rakotomalala (#832) répond à Rakoto

      Les mêmes bois qui en Mars-Avril 2009 constituent une accusation de la gendarmerie et de la HAT envers une personne pour trafic ??
      Les mêmes bois rapatriés à Antananarivo et entreposés à Iavoloha ??

      Ra8 disait en ces temps : "ataovy eo an-tokotanin’ny Lapa dia ho hitako eo izany député manao intervention atsy sy aroa izany !!"

      c’est bien que les vérités sortent maintenant ...

      d’accord avec Basile sur un point, l’exportation des bois "travaillés" et "semi-travaillés" ne sont pas interdits !! mais les photos prises en Mars 2009 montrent des madriers de bois blanchis par la pluie etc ...

  • 1er novembre 2009 à 21:04 | SNUTILE (#1543)

    La lutte contre le trafic de patrimoine d’une nation n’est plus aujourd’hui possible sans encore une fois supprimer l’isolement de Madagascar, mais accepter son intégration à l’international judiciaire au moins commerciale et financière.

  • 2 novembre 2009 à 00:18 | zanaharyo.tahio (#1931)

    Je ne crois pas à ce thèse de soupçon. C’est un complot à tous les niveaux et à grande échelle sous la bénédiction de la HAT. Comment se fait-il que seuls les membres de la HAT peuvent verser des montants importants d’argent dans les banques sans aucun justificatif. Les transferts illicites ne sont que les saignées visibles. La HAT doit rembouser l’argent acquis pour d’autres actions de perturbation du pays et de l’Etat. Le non Etat actuel en est la conséquence. Samfin ou pas, celà va se poursuivre impunément. C’est énorme de ne pas pouvoir se rendre compte que des militaires armés défendent depuis Mars les braconniers sans que la HAT ne lève son petit doigt. Qui va permettre d’arrêter cette saignée ? A qui ça profite ? la réponse est là. Le bois se dirige vraisemblablement quelque part vers le financeur de TGV. En tout cas cel ne profitera pas au camp adverse.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS