Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 21 novembre 2018
Antananarivo | 12h27
 

Politique

Election présidentielle

« Solidarité des candidats » : se tourner vers la communauté internationale ?

samedi 20 octobre | Fanambinantsoa

Les tentatives de la « solidarité des candidats » pour l’ouverture de la liste électorale échouent. Toujours est-il que la rencontre de Nanisana de ce vendredi 19 octobre 2018 traduit la disponibilité et la volonté de la CENI et de cette « solidarité des candidats » et des organismes techniques (SAMIFIN, BIANCO) pour un dialogue, un face-à-face sans circonvolution. Malgré le « coup d’arrêt » constitutionnel intervenu dans la soirée, ces candidats –près de la trentaine, ne s’avouent pas vaincus. Ils ont exprimé un consensus sur la nécessité d’un dialogue franc avec le gouvernement et plus particulièrement avec les plus hauts responsables des ministères impliqués dans le processus électoral (Justice, Intérieur et Décentralisation, Défense nationale, Sécurité intérieure et Gendarmerie nationale). En tout cas, les candidats présents à Nanisana ont reconnu qu’il fallait une force exécutoire à leur résolution mais ils n’en ont pas. Aussi faut-il approcher le chef du gouvernement et le convaincre. Le Premier ministre « de consensus » enfreindra-t-il à l’arrêt de la HCC ; et osera-t-il ignorer les éventuelles directives de celui par qui il est à sa place aujourd’hui ?

Quelque part la rencontre de ce vendredi 19 octobre 2018 au siège de la CENI a tourné court et s’est achevé en queue de poisson car la séance a finalement donné l’impression d’avoir été favorable à la CENI et aux organismes techniques présents. La « solidarité des candidats » a eu de la peine à trouver l’unanimité ou du moins le consensus dans la rédaction de la résolution finale alors qu’elle est destinée au gouvernement – et vraisemblablement à la communauté internationale.

Quand plus d’uns sont convaincus que le Premier ministre et ce gouvernement ont été mis en place avec l’assentiment la communauté internationale ; quand une majeure partie des financements du processus électoral dépend de cette communauté internationale –tout comme beaucoup de projets de développement admis dans notre loi des finances ; quand nos gouvernants et la plupart de nos élites ne jurent que par cette communauté internationale, il n’est pas une surprise que cette « solidarité des candidats », ou du moins une partie, estime qu’il serait judicieux de recourir à la compréhension de cette communauté internationale sinon à son aide. Et ce malgré les résultats de l’audit de l’OIF. D’ailleurs l’OIF vient de changer de « patron » en quelque sorte.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 20 octobre à 12:36 | SNUTILE (#1543)

    C’est l’ OIF FRANCE par son ancienne présidente gouverneur autre fois du Canada donc groupe Commonwealth ANGLETERRE qui tire sur les ficelles des soit disant marionnettes ?
    Les affirmations de doublons ou de moins de 18ans ou de décédés est-il rumeur ou bonne volonté de précision au millimètre près ?

  • 20 octobre à 14:14 | Tsix (#10296)

    Ekena misy zavatram mitombona ihany ny zavatra takian’ireto olona ireto fa tokony tsy ho tonga amin’izao sehatra izao. Ny malagasy no mikarakara ny fifidianana ka tokony ho samy isika ihany izany no mahita vaha-olana amin’io ;

    • 20 octobre à 16:26 | tojo (#10300) répond à Tsix

      Zavatra takian’izy ireo anie dia zavatra tsy mitombona mihitsy ee, lasa endrika fanakorontana fotsiny ilay izy fa tsy mba ho fanatsarana ny fifidianana.

  • 20 octobre à 14:49 | komi (#10299)

    Amiko raha hiray hina amin’ny ratsy dia tokony hajanona fa manimba sy manan-korontana filaminana fotsiny hianareo ireo. Sao dia mba tsy tokony hoe ny fifidianana no hahemotra fa izay tsy vonona no miala ?izay dia tsotra ilay izy.

  • 20 octobre à 15:12 | Toutoun (#10298)

    Ireo vondrona iraisam-pirenena sy ireo vahiny samihafa tonga eto @tsika dia tokony hijanona ho mpanara-maso sy hanohana fotsiny ihany, fa ny olana izay misy @zao dia raharahan-tokatranon’ny samy malagasy ! Aoka tsy hampidirina @zany ny any ivelany fa manjary hararaotin’ny sasany ho zavatra hafa indray izany !!!

  • 20 octobre à 15:41 | Christianna (#10313)

    otrany itako manasaro-javatra be ilay izy fa resaka liste électorale ve dia lasa kabaro lava be lava reny sahala amin’izao ?! rehefa samy hanavao ihany dia aleo havaozina hatramin’ny lisitry ny kandidà dia izay tsy vonona mijanona !

  • 20 octobre à 15:46 | tsirah (#10314)

    l’initiative du président de la CENI a été louable. Son initiative a permis de déceler les obstacles à la tenue d’une élection transparente, libre, crédible, juste et démocratique. Reste à savoir si le gouvernement qui a fixé la date de 07 novembre va tenir compte des doléances légitimes exprimées hier à Nanisana pour préserver la paie à Madagascar avant cette élection

    • 21 octobre à 15:18 | fidele (#5341) répond à tsirah

      Pour préserver la paix la paie à mada il faut une nouvelle tête pas toujours les mêmes têtes qui ont mis à genou presque 90 % des malagasy c’est lamentable alors que tous ceux qui dirigeaient depuis 1968 s’enrichissaient au profit de l’exploitation minière bois des roses etc ils ont tous leurs patrimoines à l’étranger donc voter Jean Ravelonarivo le seul espoir pour sauver les malgaches unis pas seulement les anciens présidents avec leur conciliation soutenue par FFKM

  • 20 octobre à 16:20 | sasa (#10303)

    Ny hevitra tsara dia ,dia izay kandida tsy vonona hiroso amin’ny fifidianana dia afaka tsy miroso raha hiandry ny tsy vonona eo ny rehetra tsy ho vita mihitsy ity fifidianana ity,ny mpanakorotana tsy maitsy misy faoana ka tsy tokony atao hasakana izany.

  • 20 octobre à 19:39 | ASSISE (#10453)

    Raha tsy nisy fanerena, avy any ivelany, ny Malagasy hanatanteraka io fifidianana io dia tsy misy tokony hangatahana hevitra any.

    Mahafinaritra kosa ny mahita ady hevitra, azo lazaina demokratika, satria raha nandeha tsirairay ireo dia efa nisy fisamborana ohatra izay. Mpanakorontana no filaza ireo raha ny mahazatra eto amin’ny firenena (oh : Ima, Bolida).

    Ny mahatsara ny tranga ankehitriny angamba dia izy hoe : ry zareo mihevitra hitondra rahampitso sy ireo milaza ho teknisiana mpanomana no milaza mahita fa tsy tomombana ny fikarakarana (làlàna ankapobeany sy ny lisitra) hizorana any amin’ny faneken’ny rehetra ny tena safidy.

    Resaka hafa ny momba ireo andrim-panjakana tompon’andraikitra ny fikarakarana io fifidianana io. Tsy hidirana lalina ny hoe : misy fitongilanana, sarotra ny resaka mmomba iny.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 543