Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 05h00
 

Environnement

Toliara

Six ans d’emprisonnement ferme et cent millions d’Ariary d’amende pour les trafiquants de tortues

vendredi 26 octobre | Arena R.

Le verdict est tombé. Six ans d’emprisonnement ferme pour chacun des trois trafiquants de tortues radiés et 100 millions d’Ariary d’amende, ainsi que 30 millions d’Ariary à titre de dommages et intérêts au Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts. C’est la peine la plus lourde jamais enregistrée à Madagascar contre des trafiquants de tortues. Les trois prévenus dans cette affaire ont été jugées au tribunal correctionnel de Toliara hier lors d’un second procès.

Pour rappel, le 9 avril 2018, 10 196 tortues radiées ont été saisies dans la commune de Betsinjaka, district de Toliara II. Une saisie sans précédente qui a mis à nu un vaste trafic de tortues radiées, une espèce rare et menacée. La police avait été alertée suite à une épouvantable odeur d’excréments émanant d’une maison, semblant vide mais pas à l’abandon. A l’intérieur, la police et l’Agence environnementale malgache ont découvert 9 888 tortues vivantes, peinant à se mouvoir dans les pièces, cuisine et salle de bains sur une couche d’urine et de déjections. Cette découverte a conduit à l’arrestation de la propriétaire de la maison, et de deux hommes en train d’enterrer les cadavres des tortues. Ce sont ces trois personnes qui ont ainsi été condamnées hier.

Un tel trafic a pourtant nécessité toute une organisation et de la logistique. En effet, après la saisie, il a fallu six camions et plusieurs voyages pour ramener les tortures rescapées dans un centre de refuge à Toliara même. En d’autres termes, d’autres personnes, dont peut-être le cerveau, concernées dans cette affaire courent toujours. Les trois personnes condamnés hier ne seraient ainsi qu’un maillon de la chaine d’un vaste réseau mafieux.

Pour le moment, cette condamnation est une petite victoire pour les défenseurs de la nature et le système judiciaire malgache. Le WWF, Durrell Wildlife Conservation Trust et Turtle Survival Alliance ont fait appel aux autorités et à la justice quelques jours avant le procès pour cesser les impunités en matière de trafic de ressources naturelles. Visiblement, leur appel a été entendu.

Ce jugement marque certes une étape cruciale dans la lutte contre les trafics de ressources naturelles mais beaucoup reste à faire pour la justice malgache.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 26 octobre à 10:15 | rakoto-neutre (#8588)

    Une belle prise !
    9 888 tortues saisies, supposons qu’une tortue vaut 1 000 000 Ar, le tout mérite une bonne multiplication. Le cerveau est libre comme l’air et ces 3 personnes ne sont que des minables exécutants. Trouveront-ils les 100 millions d’ariary pour payer l’amende

    • 26 octobre à 15:38 | tsirah (#10456) répond à rakoto-neutre

      mahafinaritra ny maheno an’izany fa ahoana kosa ny sazy momba ireo fandrobana ny harem-pirenena nataon’i rajoelina sy ny namany nandritra ny teetzamitatra eee !!! mba tena manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra ny malagasy mba hisamborana ireo olon-dratsy ireo fa tena lasa tsy maty manotana mihintsy izy ankehitriny

  • 26 octobre à 10:20 | reviv (#9830)

    Enfin, un jugement judicieux et promettant si, bien sûr, cette justice agira dans l’intérêt général et poursuivra à marquer un coup d’arrêt definif à tous les trafiquants de ressources naturelles par un verdict de ce genre.
    mais..mais...

    " .....d’autres personnes, dont peut-être le cerveau, concernées dans cette affaire courent toujours.
    Les trois personnes condamnés hier ne seraient ainsi qu’un maillon de la chaine d’un vaste réseau mafieux "....... cad des lampistes.

    • 26 octobre à 11:37 | vatomena (#8391) répond à reviv

      à savoir si pour recevoir des devises tant nécessaires à notre économie ,ll vaut mieux exporter nos tortues ou livrer nos jeunes femmes à l’appétit glouton de quelques orientaux qui réclament des femmes de ménage .

  • 26 octobre à 11:41 | vatomena (#8391)

    A savoir si pour recevoir les devises tant nécessaires à notre économie il vaut mieux exporter nos tortues ou livrer à l’appétit glouton de quelques orientaux des femmes de ménage malgaches.

    • 26 octobre à 11:55 | Albatros (#234) répond à vatomena

      Bonjour Vatomena !.

      On peut aussi refuser les deux !.

  • 26 octobre à 12:57 | vatomena (#8391)

    Bonjour Albatros.
    Assurément . Ces deux pratiques n’existaient pas autrefois mais c’était autrefois . Quand on avait du riz de luxe à exporter...

  • 26 octobre à 14:09 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,
    Enfin une condamnation au tribunal de Tuléar.
    Merci Messieurs et Mesdames les juges actuels de Tuléar.
    Il faut créer une brigade de l’environnement :formation,conscientisation de la population .
    Le Sud est riche mais les gens ne sont pas conscients de leur richesse :
    dont le soleil donc le développement du tourisme, les plantes médicinales donc la faculté de Pharmacie est la bienvenue, Vous savez que la plupart des ethnies du SUD ne mangent pas,ne touchent pas les tortues car Fady et c’est un Fady très bien respectés. Par élimination qui sont les trafiquants, les commanditaires ?j’attends votre avis .

  • 26 octobre à 14:58 | Tsix (#10296)

    Tamin’ireny andron’ny fitondran’i Dada ireny no efa nanomboka nisy ity fanondranana ity. Asa tokoa na itony no anisan’ny loharanom-bolany amin’izao fampihelezan-kevitra izao.

  • 26 octobre à 15:19 | komi (#10299)

    Mbola sazy mafy lavitra noho izao no miandry ireo mpanondrana bois de rose tahaka an’i Rajoelina a !!!Aleo faizina mihintsy ireny mpaka harenam-pirenena ireny fa toa mambotry fotsiny. Tsy hisalasalana anie fa olona akaiky an’i Rajoelina daholo ny mpanondrana hitony sokatra itony e

  • 26 octobre à 15:26 | Albatros (#234)

    Pour répondre aux posts de Vatomena et de Saint-Augustin.

    Que peut représenter la vente de ces tortues pour Madagascar ?!. Beaucoup pour une poignée de malgaches et rien pour le développement de la Grande Ile !.
    Quand les tortues radiées auront disparues de la nature à Madagascar, il restera aux riches malgaches la possibilité de voir une de leurs descendantes dans les parcs zoologiques d’Europe et d’ailleurs !. Mais le malgache « lambda » ne pourra que s’imaginer ce qu’était ce chélonien en interrogeant Wikipédia. Si toutefois ce malgache « lambda » a la possibilité, un jour, d’avoir Internet chez lui !. Ce dont je doute fortement vu le trajet qu’empreinte Dago depuis de nombreuses années.
    Il en sera des Tortues Radiata, comme des Dodo à Maurice, ou des Aepyornis !.
    Si c’est une bonne chose que dans cette affaire trois condamnations soient tombées rapidement, il serait souhaitable, et nécessaire !, que les commanditaires et leurs complices « tombent » également !.
    Un tel trafic ne peut se faire au départ d’une Ile, qu’avec de nombreux (et bien placés ) intervenants !.
    Il reste à souhaiter que ces trois premiers condamnés soient coopérants avec la Justice malgache pour faire « tomber » les vrais responsables !.

  • 26 octobre à 15:35 | Nomena (#10351)

    Raha ny sokatra sy ny harena ankibon’ny tany miaraka amin’ny harem-pirenena teto lasan’ny Rajoelina ve izany tsy efa na ho lany aza ny harenany ho voasolo intsony. Ilaina ny lalàna fa ilaina koa ny manaraka azy an-tsakany sy an-davany.

  • 26 octobre à 16:02 | kartell (#8302)

    Qui sont ces commanditaires, en voie, d’être condamnés ?, des individus, là, au mauvais endroit, au mauvais moment, celui des élections où il faut, impérativement, laver, plus blanc, que blanc, tandis que, le fruit des corruptions précédentes sont investies dans une campagne dispendieuse !.
    La morale est sauve, les bougres sont, enfin, cloués au pilori d’une justice, jusqu’ici, timide ou intimidée, qui entrevoit dans cette audace, une forme de réhabilitation, inespérée...
    Mais, au delà, de cet anecdotique fait de justice, il ne faudrait pas oublier des mémoires, défaillantes, la somme incommensurable, d’autres faits, notoires, qui n’ont pas trouvé preneurs, auprès d’une justice, bien trop dépendante, d’un pouvoir, étrangement, exigeant dans ce domaine, très particulier !..
    Attendons de voir si cette condamnation ira à son terme, car, entre son annonce, médiatisée, et, l’amende à percevoir, le chemin sera très loin de la théorie, flamboyante à une pratique, cuisinée, au jus de boudin...
    Les gastronomes de l’immaculée en savent quelque chose !....

  • 26 octobre à 18:13 | Toutoun (#10298)

    Tokony ho mafy lavitra noho iany ny sazy omena ireo mpanondrana bois de roses t@ tetezamita fa mpambotry firenena !!!

  • 27 octobre à 18:31 | Solo (#10212)

    Il faudrait que la justice propose à ces 3 pauvres lampistes un deal :
    - peine réduite de moitié, voire de 3/4, s’ils livrent suffisamment d’informations pour appréhender les principaux commanditaires.
    Cela devrait être pratiqué à Mada, car c’est efficace dans les autres pays. Les réseaux maffieux sont tellement énormes et puissants que c’est la seule méthode possible pour les faire tomber.

    • 27 octobre à 22:20 | Albatros (#234) répond à Solo

      Je suis assez d’accord avec vous Solo (#10212) !.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 119