Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 septembre 2020
Antananarivo | 21h38
 

Enseignement

Fuite de sujets du BEPC

Silence inquiétant du ministère de tutelle

lundi 9 juillet 2007 | Alphonse M.

La fuite de sujets lors de l’examen du BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle) dans tout l’Ile n’est plus du domaine des rumeurs. Plusieurs cas attestent que la vente de sujets du BEPC est averée : des candidats ont été pris en flagrant délit en possession de sujets bien avant le début de l’examen, des enseignants ont traité des sujets, des parents ont affirmé qu’ils ont été contacté par des démarcheurs. Pour l’instant, après l’ouverture d’une enquête sur cette affaire, 7 personnes sont intérrogées par les forces de l’ordre en charge du dossier.

Comme si de rien n’était

Selon nos sources, plusieurs localités sont touchées par cette pratique malhonnête. A savoir Maevatanana, Analavory, Ambohimangakely, Andralanitra, Merimandroso, Ambohitrimanjaka, Ambatondrazaka, Itaosy. Chose curieuse, le ministère de tutelle a brillé par son mutisme total alors que cette affaire a fait la une de la presse locale. Certains journalistes ont sollicité la version de la « Maison ronde » d’Anosy, mais en vain. Pis encore, les examens se sont déroulés normalement et les fraudeurs ont pu continuer, comme si de rien n’était. Plus d’un s’interrogent sur cette attitude du ministère de l’Education nationale et de la recherche scientifique. S’agit-il d’un silence complice ou une stratégie de communication ? A vrai dire, ce silence du ministère de tutelle inquiète le monde de l’enseignement. Faut-il signaler que le baccalauréat technique débute ce jour et celui de l’enseignement général, très bientôt. Le ministère a-t-il déjà pris les mesures qui s’imposent en vue de protéger les candidats honnêtes ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS