Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 13 avril 2021
Antananarivo | 16h13
 

Politique

Marc Ravalomanana

Ses intentions

mardi 14 octobre 2014 | Léa Ratsiazo, Valis

« Je ne suis pas venu pour créer des troubles », a déclaré Marc Ravalomanana. Pour autant, il n’attendra pas les élections de 2018, pour mettre en œuvre ce qu’il pense bénéfique pour le pays selon les uns, pour réaliser ses desseins politiques et revenir au pouvoir selon les autres.

Lors de sa conférence de presse, l’ancien président exilé note qu’il n’est pas rentré pour créer des troubles mais la paix. Il a parlé avec plusieurs chefs d’État de la SADC comme ceux de la Tanzanie et de l’Afrique du sud qui ont promis qu’ils s’attèlent à son retour. Les États-Unis lui ont aussi, selon ses dires, promis qu’ils feront tout leur possible pour qu’il rentre au pays. L’Union européenne, d’après lui, lui a fait remarquer que ce régime est une transition bis. Il note que tout le monde est au courant de son retour dont le régime en place donc ; il ne serait pas si petit que cela pour passer inaperçu, explique-t-il à la presse. Il annonce qu’il est prêt pour un nouveau procès conduit dans les règles de l’art.

Sans s’attarder sur les conditions de son retour, Ravalomanana a surtout insisté sur ses projets pour Madagascar. Il se plaint que les 7 milliards de dollars prévus pour Madagascar dans le cadre du MAP (Madagascar action plan) aient profité aux Mozambicains à cause de la crise mais dit qu’il va tout faire pour sortir la population de cette pauvreté criante. Quant à son retour au pouvoir, il relève qu’il était au pouvoir quand il était parti et qu’il appartient aux Malgaches de décider. Ce qui n’est pas tombé dans les oreilles d’un sourd qui croit comprendre que l’ancien président lorgne sur Iavoloha, d’autant qu’il a laissé entendre que l’actuel président est mal élu. Et il ne faudra pas forcément attendre 2018 (les prochaines élections) pour concrétiser ses projets d’aide à Madagascar, annonce Ravalomanana.

Marc Ravalomanana aurait prévu de rendre visite à l’ancien président de la République, Albert Zafy, dans la soirée d’hier mais était arrêté entre-temps. Il aurait aussi prévu selon ses proches de rencontrer le président Hery Rajaonarimampianina. D’après quelques analystes, tout le monde savait que Marc Ravalomanana devait revenir pour la réconciliation et/ou la convention ; mais personne ne savait la date de cette arrivée étant donné que la convention a été annulée et a été remise aux calendes grecques.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 14 octobre 2014 à 10:36 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    "Il l’a dit, il l’a fait". La coherence est totale entre la parole et les actes de Marc Ravalomanana. Son courage politique est indéniable.

    - Le PRM a-t-il la force de rétablir la confiance en tant que premier et haut responsable de l’Etat ?
    - Les conseillers du PRM sont-ils vraiment à la hauteur de l’événement ?
    - Le PRM a-t-il la réactivité et l’expérience pour gérer la situation ?
    - LE PRM Hery chef des armées et ses lieutenants vont-ils être les premiers créateurs de trouble à Madagascar ?

  • 14 octobre 2014 à 10:48 | Isandra (#7070)

    Kobay akelika ihany, il prône la réconciliation, mais en même temps son discours est provocateur,...les gens ne sont pas dupes,...sauf ses partisans hypnotisés,...

    • 14 octobre 2014 à 10:53 | betoko (#413) répond à Isandra

      Entièrement d’accord , car quand quelqu’un est fanatisé dans n’importe quel domaine , on ne peut rien faire

    • 14 octobre 2014 à 10:55 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Isandra

      Que souhaitez-vous ?
      - La destitution de l’assemblée nationale ?
      - L’empêchement du PRM par l’assemblée nationale ?
      - Une élection présidentielle anticipée pour savoir l’avis du peuple malgaches ?
      - Imposez votre point de vue ?
      - Allez vers la vérité et toute la vérité pour une réconciliation effective ?
      ou
      ... à vous de proposer des solutions constructives pour les 22 millions de Malgaches ?

    • 14 octobre 2014 à 11:04 | betoko (#413) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Quand Marc Ravalomanana disait qu’il ne pouvait pas attendre 2018 , C’est plus que c’est très claire . Marc Ravalomanana va demander à ses députés de voter une motion de censure d’abord et après la destitution de Hery Rajaonarimampianina et tout cela est dans notre constitution , et avec tout le fric qu’il a , Marc Ravalomanana peut tout acheter
      Reste l’avis de la communauté internationale . Avions nous assez de fric pour réorganiser une autre (ou des) élection(s) ?

    • 14 octobre 2014 à 11:32 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à betoko

      Vous donnez votre interprétation des choses et je la respecte quand bien même elle est très liée a votre histoire personnelle.

      Pour ma part quand j’ai entendu la même phrase que vous, je me disais que Ravalomanana ne va pas croiser les bras jusqu’en 2018 devant la misère grandissante de la population malgache et va tenter de soulager au plus vite cette situation infrahumaine ! Le Mapar a par exemple distribué des effets scolaires aux parents en difficultés pour la rentrée scolaire.

      - Y-a-t-il du mal a fait du bien ?

    • 15 octobre 2014 à 01:04 | Bevata (#8572) répond à Isandra

      S’il y a provocation , il appelait ses partisans à lui escorter depuis son lieu d’atterrissage jusqu’à Faravohitra. Ce qui n’est pas le cas donc apaisement de sa part et méthode ambany tànana de la’ part du pouvoir.

    • 15 octobre 2014 à 19:41 | iarivo (#5822) répond à Bevata

      Bevata, Bevata !!!

      Vous comprenez au moins ce que vous écrivez ???

      Par 3 fois dans le passé votre gourou-charlatan n’avait pas pu revenir à Madagascar parce qu’il faisait trop de tapage sur cette arrivée en demandant à ses ouailles de venir l’accueillir en masse à Ivato afin qu’ils lui servent de bouclier humain !!!

      Devant cette échec il a préféré cette fois-ci rester plus discret et revenir clandestinement à Madagascar mais cela ne lui a pas empêcher de donner rendez-vous à ses ouailles fanatisés de le rejoindre à Faravohitra !!!

      Pourquoi ???

      Certainement pour que cette foule complètement embobiné lui aurait encore servie une nouvelle de bouclier humain ...

      ... car il avait déclaré auparavant que "si quelqu’un vient ici pour une arrestation, dites lui d’aller voir ailleurs" !!!

      Sous entendu qu’il y aurait sa foule de "Zanak’i Dada" qui l’empêcherait !!!

      Il ne faut pas avoir bac+12 pour le comprendre !!!

  • 14 octobre 2014 à 10:57 | chtij (#7150)

    Bonjour Mr Ravalomanana heureux de vous savoir de retour,je pense qu il serait profitable pour le pays de vous associer aux destinés de ce pays plutot que de faire une chasse aux sorcières qui ne pourrais n engendrais que la haine, voir revenir à d ancienne tentions inutile .Vous avez votre place dans ce gouvernement ,sans pour cela parlé pour l instant de celle de président . Alors bonne chance Mr le président !!

  • 14 octobre 2014 à 10:59 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    Le régime en place, sous l’effet de la panique, interprète à tort et à travers la parole de RA8 comme il en a l’habitude de le faire auparavant :
    - article 54 de la constitution
    - lutte contre la pauvreté
    - délestage
    - etc...
    Il ne faut pas oublier que c’est une déclaration politique au Conditionnel en malgache.

  • 14 octobre 2014 à 11:16 | Isambilo (#4541)

    Quand on est un militant politique on n’attend pas la veille des élections pour commencer à travailler. Sans que cela signifie une remise en cause de la légalité du pouvoir en place. Les députés pro-Ravalomanana ne sont pas suffisament nombreux pour voter une motion de censure. Et Ravalomanana n’est pas stupide au point de gaspiller de l’argent pour acheter le vote d’autres députés. D’autant plus que les soutiens financiers de Rajaonarimampianina ne resteraient pas les bras croisés dans ce cas de figure.
    Il n’y a pas un seul terme dans les déclarations de Ravalomanana qui puisse suggérer qu’il veuille créer un trouble. Il a dit que c’est au peuple de choisir, comme dans toute démocratie.
    Une coalition Ravalomanana-Rajaonarimampianina relève d’une chimère. Ravalomanana veut gouverner seul, comme il l’entend. Et c’est pour ça qu’il est un danger pour la démocratie. Malheureusement, Rajaonarimampianina ne vaut pas mieux avec son directeur de cabinet qui joue les Iznogoud.

  • 14 octobre 2014 à 11:53 | Jipo (#4988)

    Demander un REFERENDUM au PEUPLE si on lui accorde la souveraineté .
    Hery en aura-t-il le courage, ou faudra-t-il l’ y inviter ...
    Voilà une priorité qui si elle n’ est pas sienne : pourrait le devenir ...

  • 14 octobre 2014 à 12:44 | rvbm (#8567)

    ses intentions : faire face à la justice donc faire éclater la vérité
    que ses intentions se réalisent

    "Je vous le déclare, c’est la vérité : aucun prophète n’est bien reçu dans sa ville natale."

    " ... ainsi vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres."

    "Et maintenant, suis-je devenu votre ennemi parce que je vous dis la vérité ?"

    "Vous aviez pris un si bon départ ! Qui a brisé votre élan pour vous empêcher d’obéir à la vérité ?"

    "... car la lumière produit toute sorte de bonté, de droiture et de vérité."

    "Tenez-vous donc prêts : ayez la vérité comme ceinture autour de la taille ; portez la droiture comme cuirasse"

    "Frères, nous désirons que vous connaissiez la vérité au sujet de ceux qui sont morts, afin que vous ne soyez pas tristes comme les autres, ceux qui n’ont pas d’espérance."

    "Ainsi, tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité, mais qui auront pris plaisir au mal, seront condamnés."

    "Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous."

    "Nous avons donc le devoir de soutenir de tels hommes, afin de collaborer, nous aussi, à la diffusion de la vérité."

  • 14 octobre 2014 à 14:32 | SNUTILE (#1543)

    Réparer alors que l’homme ne peut pas ressusciter les morts.
    Chercher autre solution : Payer alors qu’ "une vie ne vaut rien et rien ne vaut la vie"
    Donner, donner "Le pardon" car personne ne peut l’avoir autrement.
    [Pardonne nous nos offenses COMME nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé, parole sainte]
    Qui en est capable sans broncher ?
    Du vécu doit naitre la prévention. Le peuple doit être dirigé par "Le représentant exemplaire, même si c’est un illettré mais sage".
    LA VOIE ADMINISTRATIVE DOIT ÊTRE PRIVILEGIEE DANS TOUT CONFLIT AVENIR S’IL Y A. EVITER LES PRECIPITATIONS QUI PROFITENT A L ADVERSAIRE EXTERIEUR

    Il ne faut pas se focaliser sur "Le retour de Marc Ravalomanana" si on est politicien car le peuple malgache en majorité ne le vois pas comme politicien mais Acteur sur la scène malgache, comme les autres présidents, par curiosité :
    Et il y a toujours deux divisions autour d’une gouvernance : 1- Ceux qui ont souffert de ne pas avoir pu concrétiser leur ambition honnête ou malhonnête, mais ils ont plus peiné à avoir ce qu’ils désirent. 2- Ceux qui ont vu leur vie changée meilleure honnêtement ou malhonnêtement aussi bien.
    A qui la faute dans ces deux options : au président, aux députés, aux fonctionnaires, à l’armée, à la police, etc.
    Quand le soleil de couche à l’Ouest, à l’Est il fait sombre et vis versa.
    Rendez à César ce qui appartient à César.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS