Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 8 août 2020
Antananarivo | 18h16
 

Santé

Coronavirus

Sept cas positifs sur plus de mille deux-cent personnes dépistées au test rapide

mercredi 1er avril | Fano Rasolo

Sept personnes ont été testées positives lors des dépistages rapides en masse et en plein air effectués au centre de conférence internationale (CCI) d’Ivato, au Jumbo Score d’Ankorondrano et dans les lieux de confinement à domicile et dans les hôtels, selon le président de la République, dans son intervention directe à la radio et à la télévision nationales malagasy depuis le CCI, hier. Ces dépistages à l’aide de tests rapides ont débuté, hier, dans les lieux cités ci-dessus, sur les personnes en provenance des pays où sévit le Covid-19 et arrivées à partir du 11 mars jusqu’à la fermeture des frontières. « Parmi les sept cent trente et une (731) personnes dépistées au CCI d’Ivato et au Jumbo d’Ankorondrano, cinq cas ont été positifs, dont quatre au Cci, et le dernier au Jumbo », selon le président de la République, Andry Rajoelina.

En outre, parmi les cinq cent quatre-vingt huit (588) autres personnes dépistées en d’autres lieux de mise en quarantaine, à domicile, dans des hôtels, et au bâtiment de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) à Vontovorona, deux autres cas positifs ont été trouvés.

Toute la journée d’hier, le couple présidentiel était présent au CCI d’Ivato, accomplissant ses devoirs de chef d’Etat envers la nation.

« Tous ceux qui ont été testés négatifs au Covid-19 ont reçu leur certificat de fin de confinement et peuvent rentrer dans la société, mais tout en respectant les mesures de prévention du Coronavirus », a expliqué le chef de l’Etat.

Ces personnes testées négatives sont obligées de respecter le confinement si elles habitent à Antananarivo ou à Toamasina, et observer toutes les autres mesures de prévention de la maladie même si leur test a été négatif.

Les sept individus confirmés positifs attendent encore le résultat de l’analyse de leurs prélèvements effectuée par l’Institut Pasteur de Madagascar. Selon les techniciens de la santé, c’est cette analyse au niveau de l’IPM qui devra confirmer ou infirmer les résultats des tests rapides.

« Le diagnostic rapide par test sanguin et l’analyse de prélèvements faite par l’IPM sont interdépendants. Un résultat négatif par test rapide après les 14 jours de confinement indique que le virus n’affecte plus la personne testée, et elle est en bonne santé. Mais si au contraire, elle a été testée positive, elle doit encore subir une analyse de ses prélèvements auprès de l’IPM, qui donnera le résultat final », a expliqué la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du Centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19.

Par ailleurs, ceux qui sont arrivés par les vols du 18 mars, devront rejoindre le Jumbo Score d’Ankorondrano, ce jour, à partir de 14 heures, pour leurs tests rapides.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 1er avril à 10:04 | I MATORIANDRO (#6033)

    Averina ihany, averina hatrany fa ry mpandravatafaraitsitomponandraikitra no nampiditra Ty aretina Ty ho an Malagasy eto Madagasikara vokatry ny tsy fisian’atidohan’jare.

    Mody manao hetsika @zay ry zareo rhfa tafiditra soamatsara Ilay loozz nampidirin’jare.

    Enga anie ka hanody anreo mianakavy n’y fomba mamoehatra nataonareo.

  • 1er avril à 10:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Je veux écrire sur l’action du PRM sur tous les fronts sans être un superman.
    Selon l’adage : " Celui qui aime bien châtie bien".
    Dans la lutte contre ce covid-19, être sur tous les fronts est l’erreur à éviter pour un PRM : Pourquoi ? Je laisse les réponses éventuelles à ceux qui le soutiennent comme également à ceux qui le détestent même si ces derniers ne voudraient certainement pas y contribuer car leurs souhaits sont de le voir trébucher pour que l’autre puisse le remplacer en cas de "force majeure" selon la constitution.

  • 1er avril à 10:28 | Isandra (#7070)

    C’est bien de mettre en place, ce genre de dépistage, cela permet de localiser les porteurs sains et les malades et de maîtriser la propagation. L’objectif, c’est de dépister maximum de personne, pour qu’on puisse les suivre, en cas de positif.

    Si on regarde les mesures que ce régime a prises jusqu’à maintenant, on anticipe mieux que les autres pays.

    Bon, les détracteurs complotistes devenus tous spécialistes en infectiologie et virologie, plus que l’OMS, ont toujours quelques choses à critiquer, en tout cas, c’est leur raison d’être.

    • 1er avril à 10:41 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Vadio dadanao de tsy ahazo anao io aretina nampidirinareo io.

    • 1er avril à 11:44 | betoko (#413) répond à Isandra

      Suite à nos échanges sur la Chine , je vous invite à visionner sur YouTube " l’émissions sur "Arte.TV 28 minutes " dont le titre est " Chine , la diplomatie du masque" Si vous êtes une inconditionnelle de la Chine populaire ( car il y a deux Chines) c’est votre droit ,Tandis que moi , je déteste tout ce qui est dictature et je n’achète jamais un article Made in RPC ( république populaire de Chine ) car c’est de très mauvaise qualité et la Chine est devenue un expansionniste , impérialiste voir néocolonialiste sur les pays pauvres surtout en Afrique et à Madagascar . Dites à Andry Rajoelina d’être très prudent avec la Chine , c’est un ogre sans limite le Sry Lanka est un de ses victimes ( à voir sur Arte l’émission les dessous des cartes )

    • 1er avril à 12:21 | kartell (#8302) répond à Isandra

      .. Si on regarde les mesures que ce régime a prises jusqu’à maintenant, on anticipe mieux que les autres pays....

      Sur quelles bases vous vous appuyez pour afficher une info aussi gratuite !...
      Je vous rappellerai qu’une seule personne positive peut en contaminer jusqu’à 250 autres, c’est le constat fait par les autorités sanitaires françaises concernant une infirmière contaminée lors de la réunion évangéliste de Mulhouse avant d’être identifiée !....
      Compte-tenu du contexte qui nous concerne, on peut penser que nous sommes encore très loin du temps pour s’auto-décerner des fleurs et des médailles d’autant plus que cette responsabilité ne sort pas « du cadre exceptionnel« de la gouvernance mais devrait simplement constituer son pain quotidien ou presque !...

    • 1er avril à 13:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Kartelle,

      Je me base sur le plan de prévention universel, nos dirigeants ont pris par anticipation, les mesures correspondant au stade 3, par ex : le confinement général pour certaines régions, même si ce sont les mesures de stade 02 qui devaient s’appliquer, si on regarde notre situation, vu le nombre de cas positifs avérés, aucun mort déploré, contrairement à la France, si je ne cite qu’elle, ils ont attendu plus de 16 000 malades, 674 morts déplorés, avant de déclencher les mesures de stade 3.

      https://www.sstrn.fr/actualites/comprendre-trois-stades-lutte-contre-pandemie.

  • 1er avril à 11:11 | dominique (#9242)

    Bjr et les 1200 environ après 10Mn de dépistage peuvent l’attraper et vite fait ; donc dépistage inutile en ce moment .....

    • 1er avril à 11:15 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à dominique

      Commentaire inutile !

      Partout dans le monde c’est ce qu’on recommande.
      Commentaire déb...

  • 1er avril à 13:06 | Shalom (#2831)

    Nisy olona naoro ahy site iray miresaka ny ataon’i DJ amin’izao fotoana. Dia mahita ireo soratry ny olona ao aho dia gaga, talanjona ary zendana : andriamanitra angamba ho an’ny sasany io boay kely io, dia gaga aho.
    Eo ihany izany fa ny mahatsikaiky ahy dia ny zava-niseho tao amina gymnase iray, asa na teny Ampefiloha izy io na taiza.
    Miseo ao amin’ilay vidéo ny tao anaty Gymnase, olona am-polony maro milahatra mameno ny gymnase aty eo an-tongotr’izy ireo misy gony "jiafotsy" angamba misy vary tokony ho eo amin’ny 5 na 10 kg eo.
    Dia toa ireny miaramila "Jery Atrika" ireny ry zareo.
    Dia indreny tamy olona maromaro niditra ny Gymnase ary notarihan’i DJ.
    Dia tehaka mirefodrefotra no nataon’ireto olona milahatra tao anaty gymnase ohatran’ny mitabe tamin’ny andron’ilay jamba lahy milaza ho major tao amin’i Henri IV iry !
    O ! Re olona ô ! Mifohaza, mahatsiarova tena ! Fisehosehoana sy fanamboaran-katao toa izany ve no ilain’ity firenena ity hamahana ny olana misy amin’ny vahoaka ?
    Fa mbola fotoanan’ny propagandy ve izao sa ahoana e ! Tena tankina aho. Lalaovin-dry tsy mataho-tody mihitsy ity firenena ity dia doka sy hajejoana foana no aseho dia fintinina amin’ny manao zavatra hono izy. Sao dia ho nenina lahy !

    • 1er avril à 13:10 | Maestro (#7313) répond à Shalom

      @ Shalom.

      Nous on a rencontré Kagamé il y a quelques jours face à cette crise. On a été sur le Kul tout simplement en voyant ses actions, je pense qu’il est l’Homme de l’Afrique tout simplement.

    • 1er avril à 13:44 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Miarahaba Shalom.

      Eto amintsika dia mbola tsangan olona no fototry ny safidy fa tsy fotokevitra na tetika ho fampandrosoana.

      Ary ny tena isany olana fototra koa dia na ireo avarapianarana aza dia tsy manana fitaizana ara-politika mihintsy ny maro aminy.

      Bika, endrika, fitafy, vola sy harena, izany no ataon ny sasany masontsivana hanorenany ny safidiny.

      Manampy trotraka ny tsy fahavononana hiaro sy hanambara ny fahamarinana mihintsy, betsaka ireo mpino nefa sady mpandainga no mpangalatra.

      Farany, amin ny fomba ahoana moa no hisian ny fahamatorana hiainga avy amin ny tomponandraikitra iray ratsy fitondrantena ?

  • 1er avril à 13:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    "Trop de communication tue la communication" selon l’adage et à l’heure actuelle ce qui se passe chez TVM, l’intervention du PRM se banalise et la plupart de nos concitoyens zappent.
    Etant PRM, votre action doit couvrir le territoire national c’est à dire ce que vous avez fait à Tana doit être fait également à Toamasina et dans d’autres provinces : Avec cette pandémie tout cela ne peut pas se faire donc s’abstenir s’avère mieux que de faire des choses à moitié.
    Mr le PRM, vous avez désigner des ministres, des gouverneurs, on vient d’élire des députés et des maires, c’est votre devoir de les faires EMERGER au lieu de les confiner par vos interventions : C’est le moment de les mettre à l’épreuve pour que le moment venu, vous pouvez vous appuyer/compter sur eux .
    Sans oublier l’adage qui stipule que : "Celui qui veut aller loin ménage sa monture". Vous devez vous ménager Mr le PRM car la lutte contre le covid-19 ne sera pas l’affaire d’un jour voire de plusieurs semaines mais de plusieurs mois et ne se cantonnera pas dans une région mais affectera certainement nos 22 régions avant de reculer.
    Didier RATSIRAKA l’a appris en faisant sien le slogan "MORA MANADINO NY VAHOAKA MALAGASY" le peuple oublie facilement d’autant plus qu’il a une mémoire sélective car il retient les maux éventuels mais pas les biens et la prochaine échéance électorale est encore loin, dans 4ans.
    Avec votre action actuelle, il n’y a plus ni fusible ni disjoncteur donc c’est dangereux pour vous et idem pour ceux qui ont misé sur vous pour un mandat de cinq ans. En cas de force majeure les autres tenants du pouvoir peuvent être remplacés facilement par décret , arrêté , etc...mais un PRM non car on doit appliquer à la lettre les dispositions constitutionnelles sans oublier que le HVM est toujours en embuscade à travers le président du sénat et la HCC : Attention danger.
    Vous avez dit effectivement que la vie appartient à Dieu : C’est vrai mais l’expression "aides-toi et le ciel t’aidera" a également tout son sens.

    • 1er avril à 15:23 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,

      La communication tue la communication ?

      Peut être vrai, par contre, l’insuffisance de communication peut mettre en danger la population, surtout, dans le pareil cas. Du coup, mieux vaut faire trop que pas assez.

      Quel est le but ? Qu’on dise cette maladie, Qu’en parlent.

      C’est une stratégie de comm à l’Américaine, ce n’est pas pour redorer son propre image, mais, il la prend personnellement en main pour avoir plus de poids et faire comprendre psychologiquement que nous sommes vraiment en guerre contre ce virus, qui menace notre pays. Ca à l’aire de marcher, car tout le monde en parle et commence être conscient du danger, même ses opposants sont obligés de se réveiller et se mobiliser.

      Neanmoins, cela n’empêche qu’il délègue aussi, pas plus tard que la semaine dernière, Ntsay était en visite dans les régions pour anticiper la propagation de ce virus, et tous les ministères sont mobilisés, même si moins médiatisés que celles de leur chef, ainsi que chaque région doit avoir son centre de commandement opérationnel COVID-19 sous l’autorité du gouverneur, etc.

      Mais, vous avez raison, il doit déléguer davantage, il ne peut pas tout faire et manenjika bitro roa.

  • 1er avril à 17:36 | Shalom (#2831)

    @ Isandra (#7070) répond à plus qu’hier et moins que demain :
    Vous avez écrit la phrase suivante :"nous sommes vraiment en guerre" …
    Je ne sais pas si vous savez ce que veut dire le terme "en guerre" ? Vous allez répondre que si et que vous savez très bien ce que ça veut dire.
    Je pose une autre question : connaissez-vous "l’histoire de la guerre" ? Vous allez me répondre toujours que vous connaissez.
    Et troisième question : en quelle année ou en quel siècle sommes-nous actuellement ? Votre réponse est "nous sommes au 21è siècle !".
    Là, je vous dis : vous avez tout faux. Non, nous sommes au 19ème siècle au temps de Napoléon. Mais oui, c’est en ces périodes napoléoniennes que le "CHEF" il assiste ou conduit les combats sur les champs de bataille (La Russie ne lui a pas réussi au petit corse).
    Mais au 20è ou 21è siècle, quand il y a guerre, le CHEF, il reste dans son "palais" avec tout son état-major pour superviser la situation … et adapter sa stratégie au fur et à mesure de l’avancement de la situation. Et d’autant plus que nous avons les moyens de communication actuellement.
    Ce n’est pas la façon de voir de DJ, pour lui : Non, il n’y a que ce soit moi ! Il faut que le peuple me voit en première ligne ! (perpétuelle propagande disait-on, il n’a pas su s’en défaire !)
    Bien sûr, un DJ, quand il anime une soirée, il faut que tout le monde le voit … simple métaphore !

  • 1er avril à 18:39 | ravalitera (#10915)

    Salama daholo,
    Ity filohantsika mamimbahoaka ity tena manao zavatra be, enjehina ery, enjehina ety.
    Voan’ny "syndrome du sauveteur" io rahangahy io sady manao "pompier pyromane".
    - lalana sy trottoir trongisina dia mody amboarina (Anosibe fotsiny ohatra)
    - aretina ampidirina dia mirehaka hoe hanavotra ny vahoaka malagasy
    - ampahatraina ny olona dia avy eo asina tsena mora (rehefa te hisehoseho)
    Matavy resaka : omby asiana puce e, miami e, côte d’Azur e.
    Fantaro nefa fa na Miami na côte d’Azur, tsy ianareo cyclopousse sy mpivaro mandeha no ho tompona Hotel 5 étoiles apetrany eo.

  • 1er avril à 19:50 | ASSISE (#10453)

    Satria ianao no mpitari-tafika dia hatolotra anao ny fisaorana.

    Misaotra Anao fa na nisy nampiditra azy i COCOVID19 dia tsy misy ny hatahorana nohon’ny fandraisan’andraikitra.

    07 fotsiny no nisy tamin’ireo marobe ireo.

    Mahazo milamina ny ambany lanitra.

  • 1er avril à 20:55 | Shalom (#2831)

    Sanganehana aho mahatsiaro ny soratr’i Napoléon, taon-jato roa lasa izay manao hoe : "Laissez donc la Chine dormir, car lorsque la Chine s’éveillera, le monde entier tremblera".
    Toa marina avokoa ilay soratra amin’ny lafiny rehetra : isan’ny mponina, toe-karena, firaisan’ny sosialy, eny fa na ny fiavian’aretina man-doza aza.
    Gaigy lahy ilay "Corse" potakely iny marina moa, roan-jato taona mahery aty aoriana, tanteraka ny nolazainy.

  • 2 avril à 10:33 | Besorongola (#10635)

    TDR OU PCR ?

    Test de diagnostic rapide (TDR) polymerase chain reaction (PCR)

    Les tests de diagnostic rapide (TDR) mettent en évidence la présence de virus en détectant la nucléoprotéine virale, une protéine abondante lors de l’infection et relativement stable au cours du temps (en temps normal). Si cet anticorps est abondant dans le sang, ce qui signifie que le sujet était en contact avec le virus.

    Le test diagnostique PCR ("polymerase chain reaction") consiste en un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l’aide d’un petit écouvillon (goupillon) qui est inséré dans le nez. Il est obligatoirement effectué par un médecin ou une infirmière. Le dépistage du coronavirus peut aussi être associé à un prélèvement au niveau des voies respiratoires basses (crachats...) L’échantillon est ensuite analysé par un laboratoire spécialisé comme l’institut Pasteur afin de rechercher la présence du matériel génétique du coronavirus et ainsi confirmer le diagnostic de l’infection. Il s’agit d’un test qui n’est pas invasif (mais désagréable pour le patient) et qui est facile à effectuer. Le temps de l’acheminer au labo et de l’analyser allonge l’obtention du résultat (24 h en général). Les gens testés par PCR ne sont pas forcément malades mais porteur sain ou asymptomatiques (pas de symptôme comme la température et la toux …)

    Pourquoi cette clarification est-elle nécessaire aujourd’hui ? Parce que beau coup de gens se posent la question de l’efficacité des tests . C’est flou pour les profanes et comme elle dit la Bible "Le peuple périt faute de connaissance", il est nécessaire d’avoir un minimum d’info pour être en connaissance de cause.

    Les autorités sanitaires malgaches sont fier d’annoncer que Madagascar est en avance d’une semaine sur la France dans l’utilisation du TDR dont le résultat s’obtient en 20 mn. La Chine est le fournisseur principal à grande échelle de ce test. Une goutte de sang prélevée comme le testeur de glycémie des diabétiques suffit pour réaliser le TDR.

    Une autre différence non négligeable c’est que le TDR peut aussi révéler d’autres virus mais pas forcément le covid-19. Tandis que le PCR qui utilise le microscope en labo montre clairement le Coronavirus.

    Souvent quand le Covid-19 se loge dans les poumons c’est grave parce que ce virus a la capacité de détruire les poumons et c’est la raison des essoufflements Le taux d’oxygène dans le sang est bas et le patient à besoin d’assistance respiratoire pour l’aider. Le virus peut rester au niveau de la gorge et souvent avec de l’eau salée en gargarisme ou le fait de boire de l’eau régulièrement entraine le coronavirus dans l’estomac où il ne pourra pas survivre .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS