Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 07h56
 

Lu ailleurs

Sans commentaire

samedi 2 février 2013

Selon un rapport des Nations Unies, à travers le monde, une femme sur trois sera battue, violée ou tuée au cours de sa vie.

À lui seul, l’Hôpital de Befelatanana a enregistré 575 cas de viols en 2012, dont 233 cas sur des mineurs de 5 à 14 ans et 255 cas sur des enfants de 15 à 18 ans.

« Nous sommes ici pour dire que les femmes ont tous les droits d’être aventureuses. Nous serons imprudentes. Nous serons inconscientes. Nous ne ferons rien pour notre sécurité. N’osez pas nous dire comment nous habiller, à quelle heure du jour ou de la nuit sortir, comment marcher, ou de combien d’escortes nous avons besoin » : propos de Kavita Krishnan, responsable de l’Association indienne des femmes progressistes, après l’agression de la jeune fille indienne à New Delhi, en décembre 2012.

"Judgments", photographie de Rosea Posey.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS