Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 23 octobre 2020
Antananarivo | 11h45
 

Enseignement

Enseignement supérieur

Reprise des cours dans les universités

mardi 4 février | Fano Rasolo

Fin de grève. Les enseignants grévistes, membres du syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants (Seces) ont décidé de mettre fin à leur grève, hier, lors de leur assemblée générale, après plusieurs mois d’interruption des cours. La promesse de la nouvelle ministre Elia Béatrice Assoumacou qui s’est engagée à satisfaire leurs revendications lors de leur première rencontre, est la raison de cette décision, selon leurs dires.

Néanmoins, ils ont lancé un nouvel ultimatum de un mois pour évaluer cette réponse à leurs revendications. « Le ministère nous a promis d’étudier toutes nos revendications, c’est pourquoi nous avons décidé de reprendre les cours. Nous sommes prêts à trouver des solutions ensemble avec l’Etat dans le but de développer le domaine de l’enseignement à Madagascar. Et nous espérons que le ministère ne nous a pas fait des promesses bidon », selon Sammy Grégoire Ravelonirina, président du Seces section Antananarivo.

Ce responsable a affirmé que le ministère s’est engagé à trouver des solutions par rapport à certaines de leurs revendications comme le paiement de l’indemnité de recherche et d’investigation des enseignants retraités non payés depuis 2016 et 2018, la prise en charge des dossiers relatifs à leurs demandes de reclassement, et le retour au mode de paiement des heures supplémentaires proportionnellement au nombre d’heures accomplies, et non le système tarifaire des 1 500 heures forfaitaire.

« Toutes les universités qui ont suspendu leurs cours doivent terminer entièrement leurs programmes », selon la déclaration du Seces.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 4 février à 09:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Sanatrian’izany ve dia ho toy ny fary tokoa ny fampianarana eto amintsika ka ny lohany indray no matsatso.
    En traduction libre : "L’enseignement chez nous est-il à l’image de la canne à sucre dont la cime est la moins sucrée."
    Espérons qu’il ne s’agit pas une fois de plus le jeu du chat et de la souris.

    • 4 février à 15:12 | Ibalitakely (#9342) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Izaho dia miteny tsindraidray @ manodidina ahy hoe aza dia "pessimiste" loatra, fa amin’ity indray mitoraka ity angamba izaho indray no lazain’ny sasany tohy izany, nefa raha ho azon’izao fitondrana izao tsara tanterahina tsara ireo fangatahan’ny SECES tsy nodakany izay i Fotsy Nirina Risara fa nomeny fahafana nanantateraka (moyens) izany rehetra izany, indrindra io ramatoa io toa hoe nenitoan’i Billy the Kid hono

    • 4 février à 15:24 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ie MArina zany ka,

      Tena vendrana mihitsy ny PDT tsy lanimbahoaka.

      BAC-3 ve no atao filoha koa ?

  • 4 février à 15:36 | Nalisoa (#10185)

    manakarena olona nihanatra sy manam-pahaizana i Madagasikara fa vitsy olona manam-pahendrena.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS