Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h41
 

Société

Toamasina • Immigration

« Renforcer le contrôle des documents de voyage »

jeudi 13 mars 2008 | Gilbert R.

Leur hiérarchie vient de faire parvenir, le samedi 10 mars 2008, aux policiers responsables régionaux de l’immigration/émigration, une note leur priant de « redoubler de vigilance et de renforcer le contrôle des documents de voyage des étrangers au niveau des aéroports et des ports. Ces mesures sont à prendre « sur instruction » d’un haut responsable des renseignements et du contrôle de l’immigration et émigration, face à la crise actuelle d’Anjouan, précise la note, « bon nombre de Comoriens quittent le large de ce pays pour un exil à Madagascar ». Et la note de prescrire une ordonnance ferme : « En cas de présence d’éventuelles irrégularités, prendre toutes dispositions en vue de refouler sur-le-champ tous les étrangers n’ayant pas rempli les conditions d’admission à Madagascar, y compris les Comoriens déclarant être des étudiants à Madagascar ». Le commissaire, en charge du service de l’immigration/émigration, nous a confié que quatre étrangers ont été pris en faute depuis le début de l’année 2008 jusqu’à la fin février 2008. Un Seychellois récidiviste, ayant déjà été expulsé pour escroquerie et qui a été repris et mis sous mandat de dépôt pour séjour irrégulier. Un Français pour faute de séjour, qui a été refoulé. Un autre Français, refoulé aussi, après avoir été arrêté pour ivresse tapageuse sur la voie publique comme un Sud-Africain. Le commissaire recommande d’ailleurs aux entrepreneurs étrangers opérant à Madagascar de ne pas employer des travailleurs immigrants ne disposant que d’un titre de séjour de courte durée. Par ailleurs, il annonce qu’en vue de renforcer le contrôle des immigrants, une opération de formation des sefom-pokontany va être lancée. Le contrôle doit également concerner les étrangers installés dans les « làlampasika » (ruelles de sable à l’intérieur des quartiers populaires) et qui doivent obéir aux règlements au même titre que les citoyens nationaux. Les Comoriens feront l’objet d’une attention particulière.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS