Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 mai 2022
Antananarivo | 16h01
 

Economie

Contribution du secteur minier dans le développement

Région Menabe : Dabolava, commune pilote

samedi 28 avril 2007 | Lanto

Trois grands défis sont lancés dans le secteur minier de la commune de Dabolava, région de Menabe.

En plus de la formalisation de l’exploitation aurifère et l’intégration d’un grand projet minier dans le développement régional, l’harmonisation de la cohabitation de grandes et petites exploitations sur un même site demeure un objectif à atteindre. De ce fait, cette localité a été choisie comme commune pilote de la contribution du secteur minier dans le développement de l’ensemble du pays.

Multiplier par dix la contribution de secteur minier dans le PIB malgache, à raison de 3% actuellement à 30% en 2012. Cet objectif défini par le « Madagascar Action Plan » a conduit à l’admission d’un ministère pour ce secteur. La mise en œuvre de grands projets miniers permettra d’accéder à ce but ; sans négliger les petites exploitations qui font vivre de nombreuses personnes dans plusieurs parties de l’île. C’est ainsi qu’à Dabolava, le ministère des Mines, à travers l’Agence de l’Or, actuellement gérée par le Bureau du cadastre minier de Madagascar a procédé à la professionnalisation et la formalisation de l’exploitation aurifère de petite taille. Des formations ont été dispensées aux orpailleurs quant à l’utilisation du sluice, un outil qui permet d’augmenter la production, passant de 1 déci par jour à 1 déci en une heure. Un déci est actuellement vendu à 2000 ariary.

Orpaillage, une activité première de 95% de la population

Par ailleurs, les orpailleurs ont été sensibilisés à se munir de cartes professionnelles afin qu’ils puissent vendre les produits à des prix raisonnables, sans être intimidés par les collecteurs. Ces derniers devront aussi présenter des cartes de collecteurs. Les sommes obtenues dans leur confection seront versées dans la caisse communale et contribueront à la construction des infrastructures de base en vue d’améliorer le niveau de vie de la population dont l’orpaillage est une activité première de 95% de la population,.

Etant donné qu’un grand projet, le Pan African Mining (PAM) est présent dans la commune, des impacts seront perceptibles sur le développement de la commune dans trois à quatre ans.

Pour la mise en place d’une cohabitation harmonieuse entre les différents types d’exploitation, selon un responsable du PAM, ce principe n’est pas difficile à appliquer du fait que les petits orpailleurs procèdent à des exploitations superficielles, et par contre, le grand projet exerce surtout en profondeur.

Dabolava, serait ainsi la commune pilote dans l’application de ce nouveau concept, a déclaré le ministre des Mines, Donat Andriamahefaparany.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS