Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Education

Education Nationale

Recrutement des enseignants Fram non subventionnés suspendu

lundi 2 mars | Fano Rasolo

Le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement professionnel et technique (MENETP) a décidé de suspendre à partir de cette année le recrutement des maîtres Fram, c’est-à-dire recrutés localement par les associations de parents d’élèves, non subventionnés par l’Etat. L’objectif est de recruter en premier lieu tous les enseignants Fram subventionnés par l’Etat.

« Dans le régime précédent, il y avait soixante-dix mille (70 000) enseignants Fram dont quarante mille ont déjà été intégrés dans le corps des fonctionnaires. Les trente mille (30 000) restants sont encore à intégrer. Nous avons décidé d’arrêter le recrutement des enseignants Fram non subventionnés car leur gestion s’avère difficile et le processus de recrutement est long », selon la ministre, Rijasoa Josoa Andriamanana, lors de sa descente dans la région Boeny, à la fin de la semaine dernière.

Selon le ministère, huit mille (8 000) enseignants vont bénéficier du statut de fonctionnaires cette année. Le ministère donnera la priorité aux enseignants Fram subventionnés par l’Etat et aux sortants des écoles professionnelles et de l’école normale supérieure.

La subvention des enseignants Fram dépend des postes budgétaires existants dans les écoles ainsi que de l’ancienneté de chaque enseignant. De ce fait, de nombreux enseignants Fram non subventionnés s’inquiètent de la décision du MENETP. « Nous craignons pour notre avenir si cette décision du ministère perdure. Il y a de nombreux enseignants avec plusieurs années d’ancienneté qui ne peuvent tout simplement pas être subventionnés faute d’absence de poste budgétaire dans leur établissement. La plupart des enseignants des collèges d’enseignement général (Ceg) et des lycées publics sont non subventionnés », selon un professeur de lycée dans la commune urbaine d’Antananarivo.

«  Nous souhaitons le retour à l’ancien critère de recrutement pour intégrer les enseignants en tant que fonctionnaires, critère qui considérait l’ancienneté comme condition de recrutement, autrement dit, ce sont les plus anciens dans le domaine de l’éducation qui doivent être recrutés en premier lieu et non les subventionnés seulement », selon un autre enseignant.

Mais le ministère reste ferme dans sa décision tout en rassurant que tous les enseignants Fram dans tout Madagascar seront intégrés par l’actuel régime.

32 commentaires

Vos commentaires

  • 2 mars à 08:52 | Jo Brandon (#9919)

    Les FRAM s’inquiètent de leur avenir, disent-ils !!
    Je dis qu’il faut arrêter le recrutement de FRAM ! L’éducation des enfants malgaches doit être confiés à des personnes ayant suivi une formation idoine, mais jamais à n’importe qui !

    • 2 mars à 10:51 | betoko (#413) répond à Jo Brandon

      Vous avez raison , mais une chose m’étonne , comment se fait il que ceux qui enseignent dans les écoles privées laïques ou confessionnelles savent enseigner que ce soit en école primaire que secondaire ?

    • 3 mars à 08:14 | Jo Brandon (#9919) répond à Jo Brandon

      Betoko,

      Car chez les écoles laïques et / ou confessionnelles privées, ce ne sont pas des FRAM qui enseignent.

  • 2 mars à 09:43 | Hadonai (#10870)

    Pourquoi l’enseignement subventionné par l’Etat pose toujours des problèmes alors que le salaire est dérisoire chez les privés ?
    =>La privatisation est la solution idéale pour l’enseignement à Madagascar, l’Etat ne devrait subventionner que les étudiants à Travers les bourses. Et ce sont les Directeurs d’école qui s’occupent du problème des Enseignants et non plus l’Etat !

    • 2 mars à 10:09 | vatomena (#8391) répond à Hadonai

      Quel retour en arrière ! quelle régression .!Sommes nous revenus à l’époque d’avant la Colonisation ,avant l’arrivée des bons pères ? Quand on apprend qu’à Sakaraha on vole les yeux des morts dans leur caveau et cela pour faire des grigris qui auront le pouvoir de vous rendre invisible. On enlève aussi une petite fille albinos pour la découper ! Les sorciers imposent leur pouvoir maléfique.60 ans d’indépendance et voilà le retour aux pratiques anciennes,paiennes ,sauvages . Nos maitres d’école ,Fram ou pas Fram ,ne savent ils donc plus éduquer ,enseigner

  • 2 mars à 10:39 | betoko (#413)

    Vatomena
    Balayez d’abord devant votre prote avant de nous donner des leçons . Quand je lis les fais divers dans les journaux de l’île de La Réunion ,on se demande que fait l’état , les éducateurs , les parents etc..et pourquoi en 2020 , il existe encore des gosses qui sont illettrés et n’arrivent pas à s’exprimer convenablement en français ? Autre chose plus tard qu’hier soir vu surTFI1 , en France la justice a mis des années pour attraper un chirurgien pédophile , pourtant connu de tous

    • 2 mars à 12:13 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Retour en arrière, y a ou y a pas ? à quand le retour au filanzana puisque routes et chemins dis paraissent. Quand il n’y a plus d’eau à la fontaine où trouver à boire. Ce qui doit nous interesser ce sont les malheurs de notre pays et non ceux de la Réunion ou de la France lesquels ,je crois , ont gardé une certaine qualité de vie. Tous les migrants d’Afrique ou de Madagascar y croient encore. et se précipitent .Comptez tous ceux qui prétendent à la double nationalité.

    • 2 mars à 12:43 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      Comme dans tes habitudes le Jomaka Vazaha Taratasy, tu ne sais que regarder la Télé et d’interpréter ce qui a été dit.
      Si tu as suivi 7 à 8 sur TF1 au sujet du Chirurgien Pédiatre accusé de Pédophilie, tu devrais savoir pourquoi cet affaire avait traîné et pourquoi il a été embauché dans un autre Hôpital après que l’on lui a fait comprendre que l’on n’a plus besoins de ses services à l’hôpital là où il exerçait.
      En France le Jomaka Vazaha Taratasy très peu de crimes restent impunis pas comme dans ton Pays Babakotoland.
      https://www.bfmtv.com/police-justice/affaire-le-scouarnec-les-nieces-du-chirurgien-accuse-de-pedophile-assurent-que-sa-femme-savait-1840046.html

    • 2 mars à 15:01 | bekily (#9403) répond à betoko

      Madagascar est un pays treès , très pauvre....la QUALITE DE L’EDUCATION doit être une PRIORITE DES INVESTISSEMENBTS DE L’ETAT !!!!!!!
      Un pays de crétins n’évoluera jamais !!! Voyez ce que font et ont fait les Japonais !!!!
      Le système FRAM avait été initié par Ravalomanana me semble t il .....
      J’ai vu à Brickaville des enfants qui n’allaient pas à ,l’école faute de place dans le public et faute d’argent pour aller dans le privé : INJUSTICE ABSOLUE en démocratie élémentaire !!!
      et CRETINERIE DU SYSTEMEv !!!!

  • 2 mars à 10:57 | Isandra (#7070)

    " Nous craignons pour notre avenir si cette décision du ministère perdure.

    Ce n’est pas votre avenir qui est le plus important, mais, celui des enfants entre vos mains.

    En tout cas, on voit bien la volonté et la détermination de cette jeune ministre dynamique diplômée, à améliorer l’éducation et enseignement en général à Madagascar, afin que l’école ne soit pas un simple endroit pour apprendre écrire et lire, calculer, (les connaissances élémentaires comme à l’époque de colons), mais aussi, un endroit pour se former à s’en sortir et affronter la vie.

    En gros, pour former les futures véritables acteurs du développement de la nation.

    • 2 mars à 11:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Veliranos n°4 :

      "Garantir un système éducatif pour tous, promouvoir l’excellence, valoriser l’enseignement technique et professionnel en particulier dans les provinces, instaurer l’éducation civique et la citoyenneté."

      L’IEM ambitionne d’offrir à tous les enfants Malgagasy des éducations de qualité et des enseignements adaptés aux besoins de nos jours et de la mondialisation.

    • 2 mars à 11:19 | betoko (#413) répond à Isandra

      La majorité des maîtres Fram n’ont jamais étudié la pédagogie , on leur donne un poste et qu’ils ou elles se débrouillent avec les livres qu’on leur donne . En revanche dans les écoles privées comme la FJKM ils doivent suivre des formations et des stages avant de pouvoir enseigner
      Il m’est arrivé de sous-estimer une école privée à l’occurrence le collège de France à Tana , mais je suis très étonné que ce collège avait une élève reçue au bac "français" avec mention bien et a pu intégré une grande école en France en math sup

    • 2 mars à 11:19 | betoko (#413) répond à Isandra

      La majorité des maîtres Fram n’ont jamais étudié la pédagogie , on leur donne un poste et qu’ils ou elles se débrouillent avec les livres qu’on leur donne . En revanche dans les écoles privées comme la FJKM ils doivent suivre des formations et des stages avant de pouvoir enseigner
      Il m’est arrivé de sous-estimer une école privée à l’occurrence le collège de France à Tana , mais je suis très étonné que ce collège avait une élève reçue au bac "français" avec mention bien et a pu intégré une grande école en France en math sup

    • 2 mars à 11:54 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)

      A vouloir toujours et toujours critiquer les Colons la Vendrana Betsileo, tu te fous le doigt dans l’oeil.
      Car si tu ne le savais pas je vais te l’apprendre.
      Tous les Grands Diplômés de ce Monde, ont commencé par apprendre ce que tu appelles vulgairement " les Connaissances élémentaires" comme à l’époque des Colons.
      C’est à dire : à Lire, à Ecrire et à Compter.

      Donc tes Blabla de baratin d’ânesse enivrée au Betsabetsa et au Rongony ne pèsent pas lourd sur la Balance la Vendrana Betsileo.

    • 2 mars à 12:00 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      POURQUOI LE FRAM EST NE ?
      Fram veut dire Fikambanan’ny Ray Amend-Renin’ny Mpianatra ou tout simplement Association des Parents d’élèves.
      Les parents Malgaches avaient soif de donner une éducation à leurs enfants mais l’Etat n’est pas en capacité d’assurer l’éducation nationale . Les parents d’élève étaient obligés de s’organiser et ceux qui ont les moyens payent les salaires des personnes volontaires pour assurer les cours . C’est déjà mieux que rien et ceux qui n’ont pas le moyen n’a qu’à déscolariser ses gosses . En 2013 fin de la Transition de Rajoelina plus d’un million d’enfants étaient déscolarisés . Du jamais vu dans le pays .

      Vohémar
      Le FRAM à Ar 30 000 par élève
      vendredi 3 octobre 2008 | Herimanda R.
      Les parents d’élèves ayant des enfants qui étudient dans les établissements publics doivent payer. Leur contribution financière, ou FRAM dans le langage courant, est à Ar 30 000 par élève, par an. C’est dans les collèges d’enseignement général à Vohémar, dans la Région de Sava, au Nord du pays, que cela se passe. Cette somme à payer s’inscrit dans le « Dina » ou charte communautaire établie par la communauté à Vohémar.
      Interrogé sur cette situation, Indrianjafy, secrétaire général du ministère de l’Education nationale a été clair. « Récemment, j’ai été à Vohémar. Je suis informé à ce sujet. La communauté locale a établi ce « Dina » de sa propre initiative. Le ministère n’y est pas impliqué. Il n’a jamais donné une telle directive. Nous souhaitons que les participants au « Dina » annuleront cette décision de faire payer les parents d’élèves ».
      Des efforts
      Selon nos sources, cette contribution financière est destinée à financer l’achat de matériels, de fournitures et autres dépenses courantes, ainsi qu’à aider les enseignants vacataires ou enseignants FRAM. Indrianjafy a immédiatement réagi. « Les parents d’élèves ne devraient pas se sentir en difficulté quand ils envoient leurs enfants à l’école. Nombreux sont les familles malagasy qui vivent dans la pauvreté. La pauvreté ne doit pas être un obstacle majeur qui les empêche à scolariser leurs enfants. Le ministère s’efforce d’envoyer des enseignants dans tout Madagascar pour renforcer ceux qui sont déjà en place. C’est lui qui paie leur salaire. Concernant les matériels nécessaires pour le bon fonctionnement des établissements publics, ils sont financés par le ministère ».
      Jusqu’à présent, les salaires des enseignants FRAM travaillant dans les Collèges d’enseignement général ne sont pas pris en charge par le ministère. Seuls ceux qui enseignent dans les EPP (Ecole primaire publique) en bénéficient.


      Nous sommes en 2008 et c’est Ravalomanana qui était encore président...au vu du désastre de l’éducation à Madagascar , Ravalo n’a pas pu suffisamment restructurer l’éducation nationale alors que l’argent coulant à flot mais " on ne savait plus comment le dépenser selon l’ex- laitier président à l’époque " Sa fin de règne s’approche et 2009 la prise du pouvoir de Rajoelina marque la descente en enfer de l’éducation nationale à Madagascar.


    • 2 mars à 12:21 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra ,—les Raseta ,Ravohangy ,Rabemananjara , ,Ralaimonggo ,Ratsimandrava,Tsiranana ,Rabearivelo ont grandi et étudié au temps colonial.Le saviez vous / ? Ils ont appris plus que de savoir déchiffrer l’alphabet .Et vos parents étaient ils restés illéttrés ?La colonie leur avait peut etre interdit l’instruction .....

    • 2 mars à 12:23 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Les ministères malgaches ont eu plus de 60 ans pour instruire ,éduquer ,élever le peuple .Voyons les résultats

    • 2 mars à 15:04 | bekily (#9403) répond à Isandra

      espérons que l’action suivra la parole (financièrement)

    • 2 mars à 20:37 | Jacques (#434) répond à Isandra

      " ...on voit bien la volonté et la détermination de cette jeune ministre dynamique diplômée,... "

      Dynamique et diplômée d’Andafy mais, hélas, contrainte de se plier à la loi "Fram". Du "Fram" qu’elle n’a peut-être jamais connue, tant mieux.

      Mais "Fram", c’est quoi ce bidule ? À sa décharge, ce n’est pas la faute du bac-3 si ce machin existe, il faut le préciser, mais il aurait pu aussi l’enfanter comme l’a fait son actuel mentor l’amiral d’eau des chiottes. En effet c’est sous le règne de ce dernier que les Écoles Normales du bled ont été détruites, comme d’ailleurs il a détruit tout ce qui portait l’empreinte du vazaha. Le cas de l’EN de Joffreville sise dans mon lieu de naissance est éloquent, il n’y reste plus que ruines. Il n’est donc pas surprenant que l’on enfante dans ce pays des futurs babakoto.

      Anecdote : j’ai connu une personne qui a quitté les bancs de l’école en classe de 4ème, ses parents n’ont pu subvenir à ses ambitions de devenir médecin. Il s’est alors rabattu vers des petits boulots tels pêcheur et chauffeur de taxi. Lors d’un de mes différents séjours à babakotoland j’avais eu alors l’occasion de le croiser sous une autre casquette, celle d’enseignant fram. Il m’avait ainsi expliqué ce que c’est ce bidule et à ma question "quelle classe enseignes-tu ?", il m’a répondu "de la 6ème jusqu’en seconde". Je n’en ai pas plus insisté, le but n’ayant pas été de le frustrer.

      Elle aura du pain sur la planche, la ministre dynamique et diplômée.

  • 2 mars à 12:02 | Besorongola (#10635)

    Actions du PAM à Madagascar
    La Suisse offre 550 000 dollars
    vendredi 8 mars 2013
    Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) vient de recevoir de la part du Gouvernement suisse, une contribution de presque 550 000 dollars américains en faveur de son programme de secours et de redressement à Madagascar. Cette contribution permettra au PAM de venir en aide à 85 000 bénéficiaires tout au long de l’exécution du projet. « Le PAM est très reconnaissant envers le Gouvernement suisse qui a maintenu son appui aux opérations du PAM en dépit du contexte d’instabilité politique. Cette aide vient au moment où le PAM fait face à un sévère manque de ressources alors que les besoins d’assistance augmentent après les cyclones Felleng et Haruna et face à une insécurité alimentaire croissante ; et que, par contre, plusieurs activités ont été arrêtées » affirme Willem van Milink, Représentant du PAM à Madagascar.
    Selon l’analyse approfondie de la sécurité alimentaire et la vulnérabilité (2010), 35 % de la population de Madagascar sont en insécurité alimentaire et 48 % y sont tellement vulnérables que le moindre choc pourrait les faire basculer dans l’insécurité alimentaire. La situation dans les régions du Sud reste plus préoccupante : 68% des ménages y sont en situation d’insécurité alimentaire. Plus de la moitié des enfants de moins de cinq ans (53 %) souffrent de malnutrition chronique, faisant ainsi de Madagascar le cinquième pays ayant le taux le plus élevé dans le monde. Le nombre d’enfants d’âge scolaire non scolarisés ou déscolarisés est actuellement estimé à plus d’un million.
    Recueilli par Valis


    L’arrivée au pouvoir de Rajaonarimampianina a vu la généralisation du système Fram pour faire revenir les enfants à l’école avec plus de 70 000 enseignants issus du système Fram . Certes il n’y avait pas la qualité mais c’était déjà mieux que rien . Les enfant malgaches commençaient à reprendre en masse le chemin de l’école . Et le régime a décidé d’intégrer 40 000 fram dans l’éducation nationale tandis que les 30 OOO restant restaient encore sous le régime Fram.

    Sachez que partout dans le monde et surtout en Europe , la dégradation de l’éducation nationale pousse beaucoup de parents à ouvrir des écoles hors contrat financées entièrement par les parent d’élèves et d’autres décident de pratiquer l’école à la maison pour assurer la scolarité de leurs enfants .
    Conclusion :
    Rajoelina décide d’arrêter le système Fram faute de budget . C’est le retour à la case départ car beaucoup d’enfants vont être encore déscolariser car le système Fram ne peut pas durer si l’Etat ne prenne pas sa responsabilité .
    Les 2 présidents n’ont pas fait des études supérieure ne savent pas la valeur de l’école car eux même ils pensent avoir réussi sans aller à l’école . Le peuple périt faute connaissance dit la Bible et si les dirigeants manquent d’éducation , le peuple meurt .

    • 2 mars à 12:33 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Triste bilan apres 60 ans d’Indépendance ! des millions de petits enfants malgaches privés d’un enseignement normal. Un véritable enseignement ,ce sera pour demain ou apres demain.. peut etre

  • 2 mars à 12:18 | betoko (#413)

    Les 2 présidents n’ont pas fait des études supérieure ne savent pas la valeur de l’école car eux même ils pensent avoir réussi sans aller à l’école . Le peuple périt faute connaissance dit la Bible et si les dirigeants manquent d’éducation , le peuple meurt .

    Vous vous trompez lourdement , dire que les deux présidents ne savant pas la valeur de l’école c’est injuste . N’oubliez pas que le père d’Andry Rajeolina est un officié supérieur donc a fait des grandes études ce qui signifie qu’Andry Rajoelina connait la valeur de l’école , en revanche l’autre qui est inculte c’est fort possible car il avait quitté le collège d’Ambatomanga en classe de 3 éme , il avait hâte de vouloir se marier avec Lalao disaient ses anciens amis du village

    • 2 mars à 12:31 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Ne vantez pas trop le père de DJ svp ?
      C’est un monsieur que je connais personnellement car j’ai travaillé avec lui au sein de l’Etat-Major à Andohalo. Je dis, je le connais bien et il n’était pas plus gradé que moi en ces temps. Si vous voulez son surnom : Adjudant-chef "Jupe" car il passe son temps à draguer au lieu de travailler.

    • 2 mars à 12:36 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko ,
      Ce qui démontre en quelques sortes le non avancement de ce pays car les présidents incultes ne recherchent pas la qualité de l’éducation comme le socle des valeurs morales . Pourtant ,il y a des présidents autodidactes bien connus dans le monde qui ont su travailler avec les élites et avancer leur pays pour le développement ,.....la différence .

    • 2 mars à 15:07 | bekily (#9403) répond à betoko

      quand je pense que RADAMA 1° avait institué l’école obligatoire !!!!!!!!!!!!

  • 2 mars à 12:27 | Turping (#1235)

    La question qui devrait interpeller le MENETP c’est de se poser la question sur les critères de recrutement des enseignants pour intégrer le corps du fonctionnariat,la titularisation.
    - Diplôme requis minimum la Licence ( mais non pas un faux diplôme acheté ).
    - Passer le concours et des tests d’aptitude .
    - Formation des lauréats avant d’intégrer leur poste .
    On se pose toujours la question sur l’incohérence de la politique gouvernementale en considérant les maîtres FRAM comme des suppléants , bouche-trous .Il faut se poser aussi la question ,combien touche t-il un maître FRAM à la manarapenitra tous les mois ? la qualité de l’enseignement pour avancer l’IEM ? Je n’appelle pas cela un développement !

  • 2 mars à 12:48 | Lambda (#9987)

    Madagascar Tribune , voyons , voyons, c’est toute l action de ce gouvernement illégitime qui doit être suspendue, et considérée comme nul et non avenue !! Madagascar n a plus de président à cet instant . Dj rajoelina élu par les fraudes n est pas président , son titre est DJ !! Donc Madagascar Tribune , la suspension des enseignants Fram on s ’en fout , ne tournez pas autour du pot
     !!. La question c ’est qui doit diriger légalement ce pays en attendant de nouvelles élections !!!

  • 2 mars à 14:10 | Isandra (#7070)

    Izao no fanamarihana nataon’i Rina Rakotomanga tompon’andraikitra voalohany amin’ny seraseran’ny fiadidiana ny Repoblika, momban’io adihevitra io :

    "Ialako tsiny ry namako mpanao gazety mahafatrapo Sibella Randriamazava sy Abraham Razafy fa olona sady tsy fantatro no tsy avy aty amin’ny fiadidiana ny Repoblika no nasainareo hiteny sy hiresaka amin’ny anaranay, koa sao mba misy zavatra adinodino kely avy taminareo ilay niantso ahy izay tsy miafina aminareo namana mpanao gazety ny finday sy ny mailaka ary ny kaonty rehetra ! Tsy mpiasan’ny fiadidiana ny Repoblika sady tsy iraka avy aty aminay hisolotena ny IEM na ny governemanta ilay olona nasainareo sy nomenareo micro koa aoka mba hahitsy kely aza mahafady indrindra ry namako ! Izahay dia mbola vonona foana rehefa antsoinareo fa tsy mbola nisy nandà fanasana na indray mandeha aza angamba rahavako ! Koa manantena ny fahaizanareo ny tontolon’ny asantsika izay asa masina ! Mankasitraka sy mirary soa indrindra"
    Rinah RAKOTOMANGA
    T

  • 2 mars à 14:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Un pays qui n’arrive pas à recenser convenablement ses fonctionnaires se met en difficulté dans tous les domaines car il paie ceux qui ne travaillent pas et ne paie pas ceux qui travaillent.
    Il est grand temps de briser ce cercle vicieux pour donner à l’enseignement ses lettres de noblesse.
    Prenons l’exemple de la RDC où le président Felix Tshisekedi déclare à travers un spot publicitaire son engagement à rendre pour tous les élèves congolais l’enseignement primaire gratuit : Cette déclaration très forte du président de la république est relayée par son ministre de l’éducation.
    Ny soa fianatsa ro mahavokatsa.

  • 3 mars à 09:49 | Ibalitakely (#9342)

    & c’est tjrs la cacophonie + absence de transparence [« Dans le régime précédent, il y avait soixante-dix mille (70 000) enseignants Fram dont quarante mille ont déjà été intégrés dans le corps des fonctionnaires. Les trente mille (30 000) restants sont encore à intégrer »] : 1)- ces enseignants ce sont les parents d’élèves qui les ont recruté. 2)– sur les 70 000 qui le sont avant 2019 par le régime Rajaonarimampianina 40 000 sont déjà fonctionnaires [ECD ou CDI ??] ; 3)- les 30 000 restants sont donc payés par lesdits parents (non subventionnés par l’Etat) & dont 8 000 parmi ces derniers seront recrutés [ceux qui portent des T-shirt zoranges ou encore avec alefa Naina sur le dos] cette année 2020. Si le compte est bon : 30 000 – 8 000= 22 000 enseignants restant mitsipozipozy assurant encore l’avenir de combien d’enfants & jusqu’à quand ??

    • 3 mars à 09:52 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      En + ces 30 000 n’ont-t-il pas augmenté depuis janvier 2019 à mars 2020 ??

    • 9 mars à 11:23 | bekily (#9403) répond à Ibalitakely

      L’EDUCATION NATIONALE est au fond du trou : on n’évoluera jamais sans veiller , préparer l’avenir intellectuel des enfants
      Parallèlement il est INDISPENSABLE D’ORGANISER un CONTROLE DE NAISSANCE !!!
      Une surpopulation galopante est signe de sous développement pathologique !!!
      Comment la nourrir ?
      Comment lui assurer du travail ?
      *Impossible de penser "EVOLUTION ET DEVELOPPEMENT "

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS