Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 octobre 2020
Antananarivo | 21h58
 

Editorial

Reconciliation du FFKM : Halte à la désinformation !

vendredi 26 avril 2013 | Anthony Ramarolahihaingonirainy

Proposition majoritaire pour une transition réorganisée, non rallongée et le maintien des dates des élections !

Pas assez vigilants et trop confiant de la justesse de leurs propositions, les participants à la rencontre du 18 avril 2013 sont en train de perdre une bataille importante qui risquerait de leur coûter la guerre : la bataille médiatique (Marina mitavozavoza).

Étant parmi les invités à la réunion et un de ceux qui ont initié la proposition en faveur d’une Transition réorganisée sans pour autant toucher aux dates du calendrier électoral déjà établi (voir « Invitation du FFKM : un schéma à la 31 octobre serait en gestation ? »), nous sommes sidérés de l’interprétation relayée par les médias et des réactions de la plupart des candidats déclarés et de certains représentants de la Communauté Internationale (CI) etc. Les propositions recueillies par le FFKM et prévues pour être débattues avec celles des 35 subdivisions régionales du FFKM durant trois autres journées courant mois de mai sont littéralement torpillées de toute part avant même que les versions officielles ne soient publiées.

Affirmations gratuites, allégations mensongères et quelques « oublis » suspects

Croyez-nous, il n’a jamais été question lors de cette rencontre d’une autre transition de 4 ans ou d’une transition rallongée telle que martelée avec insistance partout ces derniers temps. Personne ne souhaite plus une quelconque prolongation de la Transition. [1]. Bien au contraire, à part quelques irréductibles qui ne pensent certainement qu’à leurs gamelles et qui ont intérêt à la pérennisation de la transition, une grande majorité des participants ont manifesté une certaine hâte pour passer aux élections. Seulement, nul n’ignore les risques certains de crise postélectorale en cas d’entêtement à organiser les élections avec les outils juridiques contestés (Constitution, lois électorales, sur les partis politiques, sur le statut de l’opposition, sur les communications et les médias etc.) et la structure actuelle de la transition. Par ailleurs, le manque de transparence de l’actuelle transition dans la gestion budgétaire et financière, le doute sur sa neutralité et impartialité dans l’organisation des scrutins ne manqueraient pas au mieux de miner la crédibilité des élections à venir et au pire de nous mener dans une situation postélectorale à l’ivoirienne.

Curieusement, les détracteurs de la réconciliation du FFKM ne parlent que de l’éventualité d’une nouvelle transition et du report éventuel des élections. Pourtant, la réunion du FFKM aura permis de recueillir 3 principaux faisceaux de propositions articulées sur – la nécessité d’une réconciliation (rencontre) entre les 4 anciens chefs d’État – la prise de conscience que le problème de ce pays est avant tout structurel et donc la nécessité de l’adoption d’une nouvelle constitution – la nécessité d’une réorganisation de la Transition pour plus de neutralité et de transparence dans l’organisation des élections pour leur crédibilité.

Réorganisation « à la 31 octobre » et maintien des dates du calendrier électoral

Peu ou pas expliquée du tout voir copieusement déformée, la « nouvelle transition » proposée par les participants et tant décriée n’est pourtant pas si moribonde que certains veulent faire croire.

Il a été question d’une structure se rapprochant de celle prévue par la convention du 31 octobre 1991 dont voici un aperçu :

-  Présidence honorifique et sans pouvoir réel de décision assurée par le tandem Rajoelina-Ravalomanana ou les 4 anciens et actuel Présidents,

-  chef du Gouvernement investi des pleins pouvoirs (M. Beriziky ou un nouveau PM nommé par les 4 chefs d’État avec l’avis du FFKM) et entouré d’un gouvernement de 15 techniciens,

-  CENIT présidée par l’actuelle présidente (ou un nouveau Président) mais dont les membres seraient remplacés par des techniciens,

-  suppression du CT et du CST

-  remplacement des 22 chefs de régions par 22 techniciens (administrateurs civils),

-  remplacement de tous les maires de toutes les communes par des techniciens (PDS).

-  Maintien des dates du calendrier électoral mais changement pourtant de la séquence électorale. Législative- Assemblée Constituante (24 juillet)/ Référendum Constitutionnel (15 septembre)/ Présidentielle (23 octobre)/ Communales (?). Les nouveaux députés élus concocteraient les projets de constitutions à soumettre aux électeurs. Ils se pencheraient également sur tous les textes litigieux en l’occurrence les lois électorales, les lois sur les partis politiques et leur financement, le statut de l’opposition etc. pour que les contestations éventuelles sur ces sujets s’estompent.

-  Engagement des militaires et forces de l’ordre de s’abstenir de tout soutien à un quelconque candidat.

Patriotisme, bonne foi, objectivité et honnêteté intellectuelle

Nous mettons au défi le patriotisme des candidats, la bonne foi, l’objectivité et l’honnêteté intellectuelle de la CI et des médias après cette brève restitution des propositions recueillies pour reconnaitre l’absurdité des propos tendancieux proférés jusqu’ici par rapport à la réunion du 18 avril (rallonge de la transition, report des élections), l’injustice des accusations et condamnations émises à l’encontre du FFKM et de son initiative. À se demander d’ailleurs pourquoi avoir fait autant de bruit autour d’une rencontre seulement préparatoire au cours de laquelle la mission du FFKM se limitait au recueil de toutes les propositions sans aucun préjugé ni débat sur le fond ? La moindre des choses ne serait-il pas d’attendre la publication officielle de ces propositions par le FFKM voir les résolutions de la concertation finale à venir avant de se prononcer sur quoi que ce soit pour éviter les commérages, accusations et condamnations inutiles ?

Notes

[1Dans un édito précédent, nous avons évoqué un délai maximal de 18 mois. A ne pas intérpreter comme un souhait de notre part en faveur d’une rallonge de la transition pour 18 mois supplémentaires. Il s’agit d’une limite maximale à ne pas franchir pour éviter une transition illimitée telle que celle qu’on traverse actuellement. Avec le maintien des dates du calendrier dejà adopté, il se pourrait que la transition issue de la nouvelle convention se termine au bout de 6 mois quand toutes les élections et la mise en place de toutes les institutions seraient faites

25 commentaires

Vos commentaires

  • 26 avril 2013 à 08:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Cette rencontre des quatre chefs "présumés" était souhaitable.Bref,un dialogue "Malgacho-Malgache".
    En quatre ans de transition,le FFKM s’est rangé du côté des absents du processus de la sortie de crise et subitement,autour d’Odon RAZANAKOLONA d’être à la tête ,une réunion avec 180 entités (???).
    - Etiez-vous vraiment sincère en ouvrant cette réunion du 18 avril 2013 qu’il n’y a pas une idée de soutenir la "TRANSITION bis de RRanjeva ???
    - Remodelez la Transition à la mode "FORCE VIVE" de 1991,c’est du "RECHAUFFE".
    - Nous avons confié notre destin aux "INTERNATIONAUX" alors faisons notre dialogue "Malagasy-Malagasy" pour :
    - Réconciliation Nationale=GRAND PARDON=Amnistie Générale-
    tout en préparant activement les élections de 2013,présidentielle et législative qui sont la seule issue de sortie de cette crise institutionnelle.
    Nous avons une FEUILLE DE ROUTE signée le 17 septembre 2011.
    Qu’en 2013,les non-signataires prônent une rencontre sans arrière-pensée,c’est difficile à croire..même pour un gamin de 15 ans.
    Patriotisme,honnêteté intellectuelle,OUI à cette rencontre Malagasy-Malagasy,en présence des quatre Andry Nirina RAJOELINA,Marc RAVALOMANANA ,Albert ZAFY et l’éminent politicien tacticien Amiral rouge Didier RATSIRAKA sous le patronage de FFKM.
    CETTE RENCONTRE AURAIT EFFACE LA HONTE et L’HUMILIATION DE LA NATION MALGACHE de ce fameux Ni..Ni..orchestré par la COI et l’OIF.
    Madagascar a besoin de tous ses enfants.
    MADAGASCAR AUX MALGACHES
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2013 à 09:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      De quelque part....
      "Mauvais testament".
      Après quatre années de silence,le FFKM lance un premier round de propositions.
      - Quand on voit à quel point,celles-ci sont "pourries",le FFKM ferait mieux de retourner à l’état d’hybernation qu’il n’aurait pas dû quitter.Des propositions malhonnêtes.
      C’est le FFKM qui a ouvert les hostilités en avançant des idées d’une nouvelle transition et d’un référendum constitutionnel.
      - "QUAND LE PEUPLE GIT DANS LE CANIVEAU,ON NE PROLONGE PAS SON CALVAIRE".
      Le FFKM ne se rend pas compte que ça coûtera cher,très cher d’entretenir un "QUARTOR" à la Présidence de la Transition.
      Fin du receuil..

    • 26 avril 2013 à 09:59 | hrrys (#5836) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile bonjour à vous ,
      le but de ce conclave devrait être celui de trouver un consensus afin qu’on puisse sortir de cette impasse .Le consensus devrait être :
      - organisation des élections ensemble
      - acceptation des résultats quels qu’ ils soient
      - donner crédit à la CENI-T ( la recomposer par rapport aux signataires de la convention car il s’agit surement d’une convention politique )

    • 26 avril 2013 à 12:27 | elena (#3066) répond à hrrys

      L’avantage de cette « désinformation »,c’est que le panier est en train de grouiller, ça fuse de toutes parts. Ce semblant de désordre dévoile beaucoup de choses :en tout cas, le FFKM n’aura pas besoin de sondages, tout le monde s’exprime.

      Oui, hrrys
      Il va falloir ramener les ouailles au bercail et qu’on arrive à un consensus.

      Ceci dit, rien n’empêche d’aller aux élections et de travailler sur la réconciliation et l’apaisement en même temps :travailler sur le court terme et le long terme.

      En attendant ,on en est toujours là :trouver la voie médiane qui satisfasse tout le monde.

    • 26 avril 2013 à 13:29 | hrrys (#5836) répond à elena

      Bien sur mais il faut prendre toujours des précautions pour éviter le report systématique du calendrier électoral

  • 26 avril 2013 à 09:51 | masiaka (#7299)

    Le patriotisme de chaque citoyen serait fortifié en ayant connaissance de ces résolutions "préparatoires" de la rencontre du FFKM. 

    Le hiatus se situe au niveau des motivations des initiateurs de cette rencontre. Il est d’usage que la sagesse conçoit et que l’arbre se reconnait à ses fruits. Il est bien hypothétique de croire en l’authenticité de la démarche et aux résultats attendus. Ne serait-ce que les critères de choix de ce "spoil system" qui va se mettre en place. Va t on encore considérer les biais politiques qui ont miné la nation depuis plus d’un siècle : clan d’appartenance, origine géographique, orientation culturelle, milieu social bref tous les critères pseudo-objectifs qui prônent une médiocratie institutionnelle.
    La réalité de cette rencontre initiée par le FFKM est clair : la résurrection des 4 mouvances. Qu’y a t il de mal à cela ? C’est de bonne guerre ? Oui, "Rombo, Rombo, Romboy" comme dirait l’autre. Et si on revenait à la réalité du terrain : l’attente de l’opinion publique, la demande des citoyens au lieu de jouer au J.C.

    Au delà de l’opportunité d’une convention type "31 octobre 1991", il est plus juste de se tourner vers les véritables détenteurs du pouvoir : le peuple. La faillite, la fragmentation de cette élite là est un constat qui mine l’avenir de la nation. Au nom de quoi "un groupe d’élite" peut se prétendre détenteur de la légitimité populaire ? Au nom d’une élection locale négligée en 2007, au nom d’une élection à faible participation en 2006, au nom d’un mic mac électoral en 1996, ou au nom d’un "statut" de Ray aman-dReny. Cette élite là devrait construire son "exemplarité" sur l’autel de la méritocratie avant d’allumer le bucher des vanités.

    Ce qui importe dans tout cela c’est effectivement "Halte à la désinformation" et que le véritable débat public commence....

    • 26 avril 2013 à 12:03 | Isambilo (#4541) répond à masiaka

      Bravo, au moins c’est clair

  • 26 avril 2013 à 10:00 | Isandra (#7070)

    Il y a une question qui n’a jamais été abordée, le sort de NI...NI,

    Serait elle automatiquement abolie après la signature de ces résolutions ?

    Les deux(RA8 et ANR) pourraient t ils se présenter ?

    • 26 avril 2013 à 10:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Isandra

      Le Ni..Ni a gagné une bataille,l’exclusion d’Andry Nirina RAJOELINA et de Marc RAVALOMANANA aux élections de juillet 2013.
      Pas la "GUERRE",la volonté du Peuple de s’en sortir de cette crise en allant voter massivement aux élections de 2013.
      L’équipe majoritaire élue par les urnes dirigera,en 2013, MADAGASCAR pour une période bien déterminée.
      MADAGASCAR AUX MALGACHES.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2013 à 11:00 | Isandra (#7070) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je parle de l’option, mais non pas les pros(Jansi et ses sbires), de NI...NI(exclusion des deux protagonistes aux élections)

      Est ce que l’abolition de cette option sera dans les propositions des résolutions du FFKM ?

  • 26 avril 2013 à 10:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour et bonne journée à tous.

    Combien de fois on l’a répété ici qu’un accord semblable au 31 Octobre 1991 ne pouvait pas voir le jour à l’heure de la liberté d’expression et de la médiatisation de tout et de rien.
    Le procès d’intention à l’égard de la CENIT et de la CI ne passerait jamais.
    Maintenir un calendrier électoral avec toutes ses propositions de remplacement des maires/chefs de région relève de l’utopie/de l’amateurisme en termes d’organisations administratives car pour faire fonctionner une administration quelle qu’elle soit il faudrait une équipe solidaire alors qu’en changeant un élément seulement la cohésion déjà existante pouvait sauter à tout moment et le remède serait pire que le mal.

  • 26 avril 2013 à 12:23 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Merci à monsieur Anthony Ramarolahihaingonirainy pour ces précisions

    Par contre je n’ai pas tres bien saisi l’utilité de réorganiser une transition

    • 30 avril 2013 à 22:50 | 1000 (#7195) répond à Rakotoasitera Fidy

      Les élections seront à coup sure contestées sans une certaine neutralité de l’administration organisatrice. Sakoroka ny hiafaràn’io fifidianana io raha mijanona amin’io tetezamita foza orana io. Minoa ahy fotsiny ihany !

  • 26 avril 2013 à 12:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Maintien du calendrier électoral Malgache en 2013.
    - "La CENIT a retenu 21 associations issues de la société civile pour l’observation des futures élections,à Madagascar,en 2013.
    Dans le cadre du projet PACT,l’Union Européenne allouera,à chacune de ces associations un budget de 06 Milliards d’Ariary.
    6 000 000 000/2845=2 108 963 euros
    - "DEUX MILLIONS CENT HUIT mille NEUF CENT SOIXANTE TROIS euros/association".

  • 26 avril 2013 à 12:35 | Mihaino (#1437)

    Il y avait trop de bavards et beaucoup de bruits de couloirs lors de cette rencontre du 18 avril 2013 .?! Les travaux des commissions n’ont même pas commençé et TOUT LE MONDE est déjà au courant des diverses propositions ?! Il était prévisible que des désinformations ou intox pleuvaient car les uns avaient une frousse bleue pour une nouvelle transition, les autres voulaient aller aux élections en respectant et le calendrier et l’ordre (présidentielles avant les legislatives) prévus et acceptés par la CENIT et la CI ! Je pense personnellement que la désinformation provient de la maladresse et du mauvais choix de l’emploi du temps de la FFKM ?! Son long silence assourdissant a eu des conséquences néfastes à sa noble mission de réconciliation, pardon etc, etc..." MARINA MITAVOZAVOZA " , c’est vérifié & prouvé !!
    ALLONS TOUS VOTER car tous les candidats sont prêts et ont investi d’ores et déjà des milliards FMG ( provenance à prouver obligatoirement), ont dépensé beaucoup d’énergies ( physiques & intellectuelles). Tous les candidats ayant commis de faux départs (propagande avant la date officielle) devraient être DECLARES FORFAITS ! ....
    Que le(la) meilleur(e) gagne et que le fair-play règne avant, pendant et après ces élections de 2013 !!
    Wait and see

  • 26 avril 2013 à 14:13 | Jerry (#2173)

    Merci beaucoup pour cet éditorial qui clarifie l’initiative de la FFKM. Il était temps ! En effet, seuls les politiciens véreux désireux de profiter du cadre politique et juridique troubles de la Transition actuelle qui poussent pour des élections mal préparées. Ils s’en fichent que des troubles puissent avoir lieu après les élections. Ce n’est pas le bien du peuple malgache qu’ils recherchent, mais bien la chance d’être "Président", quelque en soit le prix ! Pour cela, il faut diaboliser à tout prix l’initiative de la FFKM !

    • 26 avril 2013 à 14:35 | hrrys (#5836) répond à Jerry

      Personnellement je ne blâme pas l’initiative de la FFKM pourtant je n’accepte pas le report du calendrier électoral

    • 26 avril 2013 à 16:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jerry

      Elections présidentielles mal préparées...
      MALI..
      Une élection présidentielle,en juillet 2013,est "INDIPENSABLE",selon le Ministre français de la Défense.
      - "C’est indispensable,parce que nous sommes pour l’instant dans un Gouvernement de Transition,avec un Président de Transition,et il importe que le Président Malien soit légitimé par un vote.
      Quatre de Transition,chez les Malgaches,avec une Feuille de route et un processus électoral déterminé par nos partenaires internationaux et la CENIT
      et "VOUS OSEZ DIRE :-"élections présidentielles mal préparées"
      VOUS ATTENDEZ LA PAROLE DU BON DIEU,le pape...
      N’abusez pas trop des Malgaches,trop dociles ou malléables .
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 26 avril 2013 à 16:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification
      quatre ans de transition....

    • 26 avril 2013 à 20:05 | Mihaino (#1437) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      La visite mal préparée et à la va-vite du Pdt de la HAT au Pape FRANCOIS ressemble un peu à celle du SG de l’ONU Banki-Moon : Résultat de la course = Tjrs de bonnes paroles mais jamais d’actions ( ACTA NON VERBA) !
      Tout le monde sera surpris si le Pape François va aussi se mêler de l’imbroglio malgache ??!! Notre archevêque OMAR ne sera pas encore nommé Cardinal en remplacement de l’illustre cardinal RAZAFINDRATANDRA ??Pourquoi ? Comment ? OMAR n’a jamais été shérif(pas Sharif , l’ excellent acteur)de l’ex- Président élu malgache parti en éxil en Afrique du Sud , notamisé plusieurs fois pour son retour à son Pays natal ??!! Sa femme Lalao a déposé sa candidature à la CES Ambohidahy !
      SUSPENSE , SUSPENSE ....Surprise sur surprise quant aux résultats !!
      Wait and see ....

    • 26 avril 2013 à 20:52 | jansi (#6474) répond à Mihaino

      Apres Dar es salaam, Paris, Ne York, et le mur des lamentations, DJ est accouru au Vatican sans préparation comme d’habitude. Il a cru que ce voyage organisé par le pere Pdreo (argentin à qui DJ a promis le prix Nobel de la paix) pour voir le nouveau Pape argentin François allait liui donner une légitimité comme putchiste.
      La visite a duré 15 minutes avec interprétation. Comptez les petites minutes (7 au maximum) de l’audience et vous concluerez comme moi que ce fut une fois de plus un voyage aux frais des contribuables pour rien du tout, sauf à compléter l’album photos familial.Interet du pays zero.
      DJ voulait faire jeter dehors Omar qui n’est plus son soutien. La transition nouvelle se mettra en place inéluctablement. DJ sera reduit à néant. RRanjeva, conseiller pontifical, ancien VP de la HIJ, magistrat international, aura tous les pouvoirs pour conduire le pays avec 15 techniciens de tres haut niveau, vers des élections apaisées.
      Qu’avais je dis depuis 3 ans ???

  • 26 avril 2013 à 21:17 | niry (#210)

    Le FFKM dans les églises, les politiciens et la communauté internationales à l’extérieur des églises. A chacun son métier, je suis boucher, je ne vais pas vendre des fleurs !

    • 26 avril 2013 à 21:23 | jansi (#6474) répond à niry

      Faites attention à vos doigts sur le clavier Mr le boucher. Votre antsy be n pardonne pas

  • 2 mai 2013 à 21:11 | volana (#7066)

    Après des années pendant lesquelles ces 4 Présidents cités par le FFKM n’ont absolument rien fait de positif pour le peuple que de faire couler le pays chacun à sa façon,ce groupement religieux trouve encore le "culot" de les mettre à une présidence honorifique ! Mais quel "culot" !!! Quelle honte !!!
    Il est grand temps que ce groupement ferait mieux de se cantonner à sa vocation et d’arrêter de s’immiscer dans tout ce qui est politique du pays.

  • 2 mai 2013 à 21:28 | papillon22 (#7065)

    D’après la Bible, le fondement de la religion ne consiste pas à s’immiscer dans la politique d’un pays. L’influence très néfaste des présidents depuis l’Indépendance et leur incapacité totale à gouverner un pays trouvent encore des échos favorables auprès du FFKM. Une présidence honorifique sans réel pouvoir sinon de désigner le premier ministre : c’est de l’abbération incompréhensible. C’est tout simplement prendre le citoyen malgache fervent pour un imbécile, un ignare. Certaines dispositions préconisées par FFKM semblent assez réalistes, mais le principe fondamental qui consiste à remettre en première ligne des politiciens incapables est une horreur. Il faut virer définitivement tous les anciens gouvernants et leurs acolytes, donc les hauts cadres FFKM qui ont profité du système.
    Je proposerai mes solutions simples mais efficaces pour sortir le pays du marasme. Les quarante prétendants n’ont pas de programme fiable et pas moyen d’en débattre publiquement.
    Le malgache est pris en otage par les anciens pouvoirs et beaucoup plus grave par l’Eglise.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS