Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 00h48
 

Economie

Fer de Soalala

Ratovomalala Mamy et Rajaonarimampianina Hery devant la HAT

vendredi 4 juin 2010 | Rakotoarilala Ninaivo

Lors d’une séance plénière présidée par le vice-président Rajaonson Bruno dit Brunly et à laquelle ont assisté une trentaine de membres de la Haute autorité de la transition (HAT), les ministres Ratovomalala Mamy et Rajaonarimampianina Hery ont donné de plus amples explications sur le gisement de fer de Soalala et l’usage que l’on fera des 100 millions de dollars obtenus des chinois bénéficiaires de l’exploitation dudit gisement.

On a appris que SOALALA est dorénavant le premier projet minier de par le monde entier, et le premier investissement mondial fait dans le domaine (et même dans d’autres) avec 8 milliards de dollars. Le projet se trouve encore dans la phase de démarrage de la recherche cette année, mais d’aucuns n’ignorent que nous avons déjà obtenu 100 millions de dollars dont la moitié est dans les caisses de l’État malgache et l’autre sera là d’ici peu.

Énergie

Outre la mise en place d’infrastructures, de générateur de source d’énergie thermo-électrique et la création plus tard de centrale hydro-électrique, on sait qu’une fonderie sera mise sur pied pour la production d’acier, ce qui génèrera des emplois à tous les niveaux de la société.

Pour les membres de la HAT, une étude approfondie de l’impact environnemental est plus que nécessaire pour la population locale ; certains ont émis leurs soucis quant à ce que le projet rapporterait par an au Trésor public ; d’autres ont insisté sur la nécessité de prendre des mesures d’accompagnement pour ne pas défavoriser la population et lui faire bénéficier des retombées immédiates du projet.

Au terme des discussions entre les Ministres et les membres de la HAT, il est ressorti la nécessité de la mise en place d’une délégation conjointe Gouvernement/HAT pour aller en Chine, pour voir de visu les impacts d’une exploitation de gisement de fer. Par ailleurs, les membres de la HAT seront d’ici peu en possession d’un document qui analyse les retombées du projet SOALALA sur le PIB.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 4 juin 2010 à 09:44 | Bena (#2721)

    une structure informelle dont le président auto-déclaré a désigné les membres, et non l’inverse ; ce président n’a jamais dirigé une reunion avec ses acolytes membres. dingo dingo.

  • 5 juin 2010 à 10:43 | Dadi (#2814)

    A tous les Malagasy de tous les horizons,
    A toutes et à tous,

    Se rendre à l’évidence :
    - Tout ce qui arrive actuellement à Madagascar, nous arrive à nous tous, Malagasy.
    - Le pauvre peuple Malagasy a déjà beaucoup trop enduré, le peuple a beaucoup trop perdu.
    - C’est innacceptable et honteux.
    - Le crise (politique/économique/sociale) doit cesser.
    - Le temps est révolu pour chercher à qui la faute, la responsabilité nous incombe à nous tous ! A nous tous Malagasy.

    Aller de l’avant :
    - Soyons déjà fiers que nous, Malagasy, aujourd’hui, pouvons émettre nos idées et critiques, que celles ci soient constructives et respectueuses de la valeur morale.
    - Cessons les conflits idéo/politico/intérêts pour ne pas en arriver à tant d’autres.
    - Ayant déjà franchi des étapes où nous ne pourrons plus revenir en arrière, ayons nous le courage et la sagesse de nous joindre, de bâtir ensemble, entre Malagasy, un avenir meilleur pour nos futures générations...pour nos futurs enfants de la patrie !
    - Que nous soyons partisans ou non des gens au pouvoir actuellement, apportons notre part de brique pour passer dans la meilleure condition possible à la 4é République.

    Pour que cette crise ne soit plus !
    Pour l’intérêt supérieur de notre chère patrie.
    MADAGSCAR.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS