Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 17 novembre 2019
Antananarivo | 07h24
 

Sport

Football

Raoul Arizaka Rabekoto élu président de la FMF

lundi 26 août | Arena R.

Raoul Arizaka Rabekoto succède à Doda Andriamiasasoa en remportant l’élection du président de la Fédération malgache du football (FMF). Un peu plus d’un an après la dissolution de la FMF par la Fédération internationale du football amateur (FIFA), l’élection tant attendue a finalement eu lieu samedi dernier à Ifaty, Toliara.

L’assemblée générale élective, organisée par le comité de normalisation, mise en place par la FIFA pour assurer la direction intérimaire du FMF, a ainsi élu Raoul Arizaka Rabekoto. Ces résultats sont toutefois provisoires. En effet, les autres candidats auront encore trois jours pour déposer leur réclamations. La proclamation officielle des résultats est prévue pour le 1er septembre.

Cet ancien directeur général de la Cnaps n’est pas novice en matière de football. Il s’était déjà porté candidat à la présidence de la FMF en 2010 mais n’a pas été élu. C’est Ahmad, l’actuel président de la Confédération africaine de football (CAF) qui a gagné à l’époque. Raoul Arizaka Rabekoto a par la suite intégré le comité exécutif de la FMF et en est devenu le vice-président.

Raoul Arizaka Rabekoto s’est imposé au second tour en récoltant 15 voix contre 7 face à son adversaire, Hery Rasoamaromaka, le secrétaire général du Mapar. Lors du premier tour, il avait obtenu 9 voix, Hery Rasoamaromaka 7 voix, Neypatraiky Rakotomamonjy 6 voix. Quant à l’ancien arbitre international, Mohamad Abdillah, et l’ancien président de la FMF, Doda Andriamiasasoa, Ils n’ont obtenu aucune voix.

Hery Rasoamaromaka n’était visiblement pas content du report des voix obtenues par Neypatraiky Rakotomamonjy au premier tour, mais par courtoisie il a affiché une attitude fairplay. Une défaite un peu amère pour ce proche d’Andry Rajoelina qui déclare avoir tout donné pour le football malgache.

La représentante de la FIFA, Véron Mosengo-Omba, présente à l’assemblée générale à Ifaty n’a pas tardé à féliciter Raoul Arizaka Rabekoto après son élection. Raoul Arizaka Rabekoto fraichement élu a promis la tenue d’une conférence nationale du football. Même si résultats obtenus par les Malgaches ces derniers temps au niveau international sont encourageantes, la FMF aura encore beaucoup à faire pour redorer son blason.

19 commentaires

Vos commentaires

  • 26 août à 11:06 | I MATORIANDRO (#6033)

    Faly aho tena faly !!!

    Nihinan’iem any aloha ilay kandidan’ny mpandravatafaraitsitomponandraikitra !!!

    Etsy andaniny dia miarahaba an’ty voafidy ty na ho any naa tsy ho any satria tokoa tsy izy no manao kitra ambony kianja.

    Ny hafatra antitraterina fotsiny de hoe rehefa hita fa tsy manjary dia manajà tena mba manome ohatra mmmiiiiallllaaa.

    Samia velonaina.

    • 26 août à 15:31 | manga (#6995) répond à I MATORIANDRO

      Miarahaba anao Ranamana,
      Tena nandrasako tokoa ny valin’io fifidianana io satria dia noheveriko fa fanararaotana (recupération politique) ireny fitsenàna ny Barea teny Mahamasina ireny, ka na ny mpikarakara aza dia avy any amin-drizalahy avokoa (alaiko ny taolana : Turbo).
      Dia nararaka anie ny volabe raha vao misy fihetsehan’ny tontolon’ny baolina kitra. Noheverin’ny lohan’angidiny angamba fa ny mpilalao no handatsa-bato. Vola avy aiza daholo ireny niraraka an-damosin’ny gisa ireny ? Hano fa adala tompo hoy izay fitenenana izay...
      Raha mbola misy dia atobaho fa misy mitsimpona foana.

    • 26 août à 16:06 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Tsy sahy mandray anjara i kelitoko fozaorana tsy mitapoka sy r’inandra satria mangidy ny rora ateliny.

      Otran’zany l’tia no lanjainay t@ halabatao nataon’lisany a !!!

      matatesa !!!!

      Hanao hazakazaka fiarakodia ndray hono !!!

      Samia velonaina.

    • 27 août à 09:25 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Fa ity rangahy ity izany natolotran’ny TIM ?

    • 27 août à 13:53 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ inandra

      Zany no maha dondrona an’ty !!!

      f’angaha nisy niresaka an’zany teo ???!!!

      FFFFAAAAAALLLLYYYYYY fotsiny satria tsy mpandrava no nahazo toerana de zay. Ttttssss

      Samia velonaina.

  • 26 août à 11:18 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Comme le PM en voilà un autre qui a le profil de l’ emploi ...
    Manifestement ce ne sont pas comme les ra-couto les ra-petous qui manquent !

  • 26 août à 11:22 | FINENGO (#7901)

    Turping (#1235)
    Monsieur Turping.
    Je pense que vous essayez de rattraper très maladroitement vos erreurs.
    En donnant une explication, qui n’a rien à voir avec vos Post précédents.
    Vous vous êtes immiscé, dans une discussion entre Betoko et de moi-même sans vraiment savoir l’origine.

    Jipo en réplique à Betoko parlait de Bourzany, et le Betoko s’est aventuré de lui dire que ce mot n’existe pas et se dit Borizano.
    En réponse à ça, j’ai dit à Betoko que le mot Bourizany ou Bourzany existe bel et bien dans le language de la Côte Est en occurrence vers Tamatave et l’île Sainte Marie.

    En réponse à Jipo vous avez dit ceci dans votre post du :
    20 août à 14:57 | Turping (#1235) répond à Jipo ^
    En orthographe malgache correcte sans défendre Betoko : le mot constitué de "ou" n’existe pas .

    Et à moi vous m’aviez répondu ceci en date du :
    20 août à 14:10 | Turping (#1235) répond à FINENGO ^
    Finengo ,
    Sans vouloir vous contrarier ni donner raison à Betoko ,le mot "borizano " se dit bien correctement.
    - J’attends à ce qu’un autre intervenant vous corrige du genre ; Vohitra ,Lysnorine ..... et ceux qui maîtrisent bien la langue malgache .
    - Borizano , merina ,hova c’est pareil, même signification.
    - Déjà en malgache ,le "ou" n’existe pas en écriture .Par contre ,le "vola" se prononce comme s’il existe un "ou" , comme si c’est "voula ".
    En français les homonymes ont de sens différents avec la même prononciation .
    - Mer ,maire ,mère ,....se prononcent de la même façon.
    - Compte ,comte ,conte ,....idem.
    Afin d’enlever l’ambiguité contradictoire ,voici un lien confirmant ce que je viens de dire.
    - L’écriture "Bourizany" n’existe pas . Sans rancune .

    Sans vouloir être de mauvaise langue, puisque vous aviez fait des études supérieures dites-vous, pourriez vous me donner une relation incontestable entre ce que Jipo à écrit et ce que moi, j’ai confirmé à Betoko l’existence de ce mot ( Bourzany ou Bourizany sur la Côte Est, Tamatave et l’île Sainte Marie ), avec vos explications de l’écriture du Mot en Malgache Officiel.

    Bête comme je suis, il me semble tout de même que Jipo et moi, nous parlions d’une langue ethnique en utilisant le mot Bourzany ou Bourizany.
    Et vous avec vos grands chevaux vous venez, nous donner une leçon d’écriture en langue officielle Malgache, qui n’a jamais été le sujet d’échange entre Betoko et Jipo, ni entre Betoko et moi.
    Alors pourriez-vous me dire la corrélation qui pourrait exister entre ce que Jo et moi disons et votre leçon d’écriture.
    Jipo et moi nous parlions de langue ethnique et vous vous nous parliez de l’écrite de la langue officielle Malgache.

    Alors je vous demande de relire le Post à Jipo adressé à Betoko, sans omettre de relire le mien qui a été aussi adressé à Betoko, et de confirmer la corrélation entre ces deux Post et votre réplique.

    Evitez de mener les gens en bateau Monsieur Turning, et sachez reconnaître vos erreurs, ça ne coûte pas cher, et ça ne vous rabaissera pas non plus.

    Après tout, faites ce que vous voulez, ça vous regarde et je m’en tamponne le coquillard.

    • 26 août à 19:49 | Turping (#1235) répond à FINENGO

      Finengo bonjour ,
      Récapitulons les propos échangés le 20/08/2019 afin de lever les ambiguîtés auxquelles faisaient le sujet d’une mal compréhension dont vous jugiez maladroitement .Je m’en excuse si le fond de ma pensée s’était orientée directement sur l’orthographe du "malgache officiel" mais non pas sur la phonétique .Nous sommes avant tout dans un lieu d’échange virtuel l’où l’écrit a plus de valeur .
      - Si vous voulez ,je reconnais mes erreurs d’avoir insisté sur cette aspérité sans nier l’existence des mots" borzany" ou " borizany" en écriture et prononcés respectivement "bourzany" ou "bourizany".J’ai bien spécifié ; le "o" se prononce "ou " en malgache phonétiquement mais non pas en orthographe car le"ou " n’existe pas .
      Propos de Jipo :

      20 août à 10:52 | Jipo (#4988)
      bonjour.
      Et dire que c’ est un PUTCHISTE, usurpateur et tricheur qui prêche la bonne parole , vraiment honte de rien ces bourzany !

      Betoko en réplique :
      20 août à 11:26 | betoko (#413) répond à Jipo ^

      On dit borizano , il a usurpé quelle fonction et personne n’avait demandé à Ra8 de de poser sa démission , il n’y avait jamais eu un putch à Madagascar en 2009 , en revanche Ravalomanana a été arrivé au pouvoir en 2002 par un coup d’État C’est lui l’usurpateur.

      Commentaire personnel ; Selon ma réaction qui se focalisa sur le code "véhiculé " en écrit ; le mot " borizano " se dit correctement car c’est le malgache "officiel" utilisé pour s’échanger virtuellement.
      Sans le défendre ,Betoko n’a pas prononcé l’inexistence de la dialecte côtière mais plutôt en utilisant le mot "on dit borizano " .Alors qu’il aurait spécifié que ; sur les côtes on dit "borzany " ou "borizany" .A la fin le "y " mais non pas le "o".
      Vos propos "Finengo# 7901# à Betoko :
      Ce qu’il va falloir que tu te graves dans ta petite cervelle, c’est que Babakotoland n’as pas d’égal dans le monde.
      Babakotoland est un cas UNIQUE et à tous les Niveaux.

      Et pour terminer Jipo a raison.
      Il n’y a pas qu’une seule ethnie à Madagascar, les Côtiers parlent autrement que ceux de Tana et disent bel et bien Bourzany pour qualifier les gens des Hauts Plateaux, mais pas Borizano comme tu dis.
      Commentaire ; L’ethnie n’était pas le sujet de discussion au début des conversations ,les malversations ,..... auxquelles je m’immisçais mais concernant l’écriture .
      J’ai répondu à Jipo sur ce sujet là :
      20 août à 14:57 | Turping (#1235) répond à Jipo ^

      En orthographe malgache correcte sans défendre Betoko : le mot constitué de "ou" n’existe pas .
      Par contre le "o" qui se place entre deux consonnes se lit "ou" oralement .
      - Après n’importe qui peut écrire comme il veut sur un site ,etc....
      - Un malgache "agrégé" en littérature malgache va vous dire la même chose .
      Autre exemple : l’or signifie volamena en malgache .Par contre la prononciation ,l’homonyme se prononce comme s’il y a un "ou" comme si c’est ; voulamena .En orthographe ,non !
      Cordialement

      Jipo m’a répondu :
      @ Turping, merci pour le vaccin, comme KOUMBA qui s’ écrit komba ou voula qui s’ écrit vola, mais borzany je préfère y rajouter un " U" même si ce n’ est pas phonétiquement correcte quant au grammatikal, on y mettra un " C" .
      Salama anao & non anaou .
      De sa part ,il a préféré rajouter le "u " .Ok ,d’accord sans parler mêle le mot côtier .Au moins il a reconnu adroitement les messages que j’ai véhiculés .
      Finengo ,
      Je n’aime pas les insultes ni les discussions allant dans ce sens .Je n’ai jamais rabaissé non plus les valeurs côtières ni régionales en mettant le haut plateau au centre de tous intérêts .
      Et c’est la raison pour laquelle ,je vous ai envoyé mon message hier sans me rattraper dès le début de nos échanges ;
      Rappel :D’un point de vue linguistique, le « malgache » désigne un groupe de 11 dialectes étroitement apparentés et parlés par les 18 peuples malgaches et sur l’île de Mayotte. Le « malgache du plateau » est le malgache officiel, il est compris par la plupart de la population même si l’usage des dialectes reste courant.
      Quand j’ai parlé du point de vue linguistique en écriture à laquelle je voulais faire référence dès le début . Quand Betoko a dit : On dit Borizano c’est correct . Il aurait pu dire adroitement : Borzany ou Borizany sur les côtes .
      Vu ,votre haine envers lui ,les discussions correctes n’ont jamais été au rendez-vous .
      Cordialement.

    • 26 août à 20:10 | Turping (#1235) répond à FINENGO

      Finengo ,
      Après avoir lu vos échanges ,vous et Betoko ,il y a beaucoup de propos rabaissant sur l’un et l’autre.
      Je mets à votre place malgré votre haine envers lui /
      Quand il a dit : On dit "Borizano " ......sans avoir eu le réflexe de spécifier l’existence des dialectes sur les côtes ,......vous auriez pu lui répondre que les côtiers parlent un peu autrement : Borizany ou Borzany si vous admettiez que l’utilisation du " malgache officiel " en écrit existe bel et bien actuellement et avant .Or ,tel j’ai l’impression qu’il ne serait pas de votre cas de l’admettre.Sinon la discussion était close dès le début et e n’aurais pas intervenu .
      Par contre en écrit ,je vous le répète encore ; Bourizany ou Bourizany en écrit c’est incorrect si vous passiez des examens écrits même chez babakotoland selon vos dires .

    • 26 août à 20:17 | Turping (#1235) répond à FINENGO

      Lire ;Je me mets à votre place.
      Bourizany et Bourzany .......en écrit pas de "ou".

  • 26 août à 11:29 | mikeee (#10718)

    Comme d’habitude...

  • 26 août à 12:01 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Manomboka miseho lany miandalana ny fanoherana ny mizana tsindrin’ila sy ny fiheverana mandeha ila kasain’ny Mapar hampanjakaina eto amin’ny Firenena, nampidirin’izy ireo tao amin’ny sehatry ny kolokanto sy ny kolontsaina izany, ary izao indray noheverina handrobohana ny sehatry ny fanatanjahantena.

    Ho hita miandalana eo ihany ny tohin’ny tantara.

    Nosarihina ny fitsitokotokoana teo amin’ny artista, nidirana ny fanarenana ny Rova, noheverina atao vikina hivoizana fotokevitra politika ny Barea, kinanjo, manomboka mitraka taitra amin’ny torimasony ihany ny manankevitra hafa ankoatry ny fivelezandrano.

    " Ny takatra no nahavita trano ka ny vorondolo no mibohy"

    Mankasitraka Tompoko

    • 26 août à 12:37 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Vohitra

      Hi3 !!!

      Aokaa re !!!

      Any aloha iny.

      Mpanenjika manatrika ny fozaorana.

      Samia velonaina.

  • 26 août à 12:54 | lé kopé (#10607)

    Bonjour ,peut on parler d’arroseur arrosé lors de l’élection à la Présidence de la FMF le 24 Août dernier ?Dieu que ça y ressemble car ,vu la couverture médiatique et , les gros moyens mis en oeuvre par un candidat "d’Etat ". Mais en face , il n’avait pas affaire à des anges . Des décennies à maintenir le Foot Malagasy dans l’obscurité ,avec des journalistes à leurs bottes , ont réduit à néant le rêve d’un doublé Sport et pouvoir politique.. .Sous d’autres cieux ,cette formule a toujours caracolé dans le tiercé gagnant, avec l’argent en sus.Toute le monde revendique sa part du gâteau sur le succès des Barea ,mais, on oublie souvent les souffrances des joueurs qui dorment dans les aéroports ,ou la confiscation des passeports de ceux qui peuvent jouer à l’étranger et qui ne donnent pas de "baksich." Est ce que notre pays est maudit ,ou, oublié des Dieux ? Vu , le comportement des hommes d’église ,des Temples ou des mosquées ,on pourrait le croire . En tout cas ,c’est bonnet blanc et blanc bonnet (i Kotozafy ihany no Leksisy) et nous verrons bien si les promesses ,eh oui ,ils en ont fait ,ne seront pas que des chimères . Bref , bonne chance pour le bien de notre Football ,et j’espère que les mauvaises habitudes seront bannies.

  • 26 août à 13:08 | Vohitra (#7654)

    Ny teny dia mivoatra sy miaina, ary ny fivoaran’ny vanimpotoana sy ny firoboroboan’ny haitao ary ireo fanamby maro mianjady sy tsy maintsy hatrehin’ny olombelona dia manosika ny mpikaroka sy ireo mpandala ny teny hanolotra sosokevitra hanatevina sy hampivelatra ny voambolana hoentina hifaneraserana sy hifanakalozana.

    Misy ny tenimparitra, misy ny tenindrazana, misy ny teny ofisialy izay ampiasaina sy hitondrana ireo tatitra sy filazankevitra ataon’ireo manampahefana ofisialy, ary misy ireo teny vahiny izay misovoka miandalana ihany koa hivohizan’ireo mpandala izany ny kolontsaina hafa sy fomba fijery avy any dilambato sy anivon’ny riaka. Ary tsy lavina ihany koa fa misy ireo teny misy gadona sy firafitra hafa izay mipoitra ho azy tsy hita fiandohana saingy heno eny amin’ny fiarahamonina ary entina hanehoana kilalaonteny mahavalalanina tokoa satria manaitra sofina.

    Manankarena koa ny teny hifanakalozana eto Madagasikara satria mbola tsy nisy ary tsy nahenoana taratra fa misy mponina teratany ary Malagasy ka hoe tsy mifankahazo resaka na koa hoe nisy fahasarotana ny fifandraisana noho ny teny. Na mianatsimo na mianavaratra na ny mizotra miankandrefana sy ny miantsinanana dia afaka miresaka sy mifanakalo hevitra tsara foana ny mponina, ny hevitra sy ny fomba ary ny riba no misy ny fahasamihafana, rariny sy mazava loatra izany, saingy ny votoatin-kevitra hifanakalozana kosa dia tafita sy voaray amin’ny ankapobeny.

    Tsy mitovy sy manana fahasahiranana toy ireo Firenena afrikanina sasany isika izay manana tenindrazana amanjatony samy hafa eo amin’ny Firenena iray, ary misy mihintsy aza tsy fahafahana mifanakalo hevitra akory noho ny sakana apetraky ny teny. Mbola manampy trotraka izany indray any amin’ireo Firenena ireo ny fahasamihafana eo amin’ny teny enti-maneho hevitra isamparitra. Hita izany zavamisy izany any RDC, Uganda, Tanzanie…eny fa na dia any amin’ireo Firenena Arabo aza dia hita izany tranga izany.

    Raha io zavamisy io tokoa no havoitra dia azo lazaina fa manana tombon-dahiny sy nambinina isika eto Madagasikara fa manana teny azo hifanakalozankevitra ary hanehoana ny safidy sy ny zotram-piainana amin’ny maha-olomiaina isika Malagasy.

    Raha ny teny ofisialy izay miainga eo amin’ny rafitra ara-panjakana ny fivoizana azy, dia ny Akademiampirenena no namaritra sy nandrafitra azy, ary ny fanapariahana izany dia andraikitry ny haino amanjery isantsokajiny, ary ireo sampandraharaha misahana ny fampivelarana sy fampafahantarana ny kolotsaina.

    Isany singa iray entina hamaritana ny fijoroan’ny Firenena iray ny fananany teny iombonana ary hahafahana maneho ny tantarany sy ny kolotsainy ary miaro ny fahasamihafany manoloana ny tosiky ny fanatontoloana. Singa iray hoy aho teo fa mbola misy singa hafa manampy izany.

    Harena ny teny, ilaina ny mampiaina azy, atao teny velona sy mivoatra, ary atao mifanaraka amin’ny takian’ny fandrosoana sy ny filàna. Ary tsara raha hifandrimbonana sy hahafahana mampisongadina ny fomba sy riba isamparitra.

    Mampididoza ary mety hampiteraka savorovoro raha toa kosa ka ny teny no entina hivoizana sy hanaovana sehatra hisarihina fifandirana sy fifandrafiana ka hanasongadinana fahasamihafana mitondra ho any amin’ny fifanandrinana ara-kolotsaina.

    Tsipy teny tsy aritra fotsiny dia hambara, fa raha ny voambolana Malagasy Ofisialy dia tsy mampiasa eo amin’ny tarehin-tsoratra ny litera X, sy U ary Q sy W sy C…Hatreto aloha dia izay no zavamisy, miankina amin’ny tolotra haroson’ireo akademisianina rahampitso indray ny fanatevenana ho avy.

    Marihina fa hafa ny gadona miantraika any amin’ny sofina sy soratra maneho ho hita maso ny tiana hambara sy hizarana hevitra.

    Mankasitraka Tompoko

    • 26 août à 18:08 | Besorongola (#10635) répond à Vohitra

      C’est vrai que selon les régions les termes utilisés au quotidien changent … Exemple , dans les hauts plateaux on dit vilia ou lovia pour désigner l’assiette tandis que sur la Côte Est c’est lasiety. Une petite anecdote : Lors de la chasse aux Borzano à Toamasina dans les année 80, les originaires de Betsimisaraka ont montré une assiette à ceux qu’ils soupçonnent de borizano et ont demandé avec autorité ;" Qu’est-ce que c’est ? en montrant une assiette ’ Si la réponse est vilia c’est que la personne est certainement borizano , localement l’assiette est appelé lasiety , un mot français malgachisé en quelque sorte.
      Comme à Diego Suarez actuel Antsiranana, la région Nord tout comme la région Est et Sainte Marie ont beaucoup d’influences françaises dans leur dialecte. Et j’étais à Sainte Marie un 14 juillet et beaucoup de gens hissaient encore le drapeau tricolore français .
      Vohitra , un grand bravo parce que vous écrivez aussi bien le Malagasy que le Français . Il est vrai que les lettres ; C, Q, U X et W n’existent pas dans l’alphabet Malagasy . Tout Malagasy qui se respecte n’écrit pas Racout au lieu de Rakoto même si les 2 mots se prononcent pareil car le U et le C n’existe pas chez les Malgaches . Alors il n’est pas étonnant d’attendre un Français ou un Saint Marien d’ écrire bourizany au lieu de borizano alors que du côté de Mahajanga on dit bien borizano ou Hova pour désigner les gens des hauts plateaux . L’origine du mot borizano peut être le mot Français bourgeois mais il faut vérifier , la raison est que le pouvoir central du Royaume Malagasy de l’époque avaient envoyé souvent les Hova qui désigne le nom d’une caste au service de la Reine ou du Roi pour administrer les régions. Ces gens là menaient souvent une vie de " bourgeois" par rapport aux locaux. Les français colonisateurs n’avaient rien fait pour changer ce système , au contraire au temps de la colonisation , les chefs des cantons et les administrateurs régionaux étaient en majorité hauts plateaux.. Le Hova le plus célèbre fut Rainilaiarivony qui fut PM des Reines successives à Madagascar et en même " valet" de ces Reines , quelle chance !

  • 26 août à 18:51 | Besorongola (#10635)

    Autre explication...
    En Imerina au temps des Reines, la Reine se déplace sur un fauteuil porté à pied par 4 hommes qui se relayent . Les colons et les administrateurs sont portés dans la même condition quand ils sont en mission dans les regions. Ces hommes qui sont souvent des esclaves , gaillards, portaient du Salaka sont appelés borizano ou mpilanja c’est à dire porteurs ... et quand ils arrivent arrivent dans une localité , les gens disaient les borizano sont là ... et petit à petit cela devient "des gens venus d’ailleurs" souvent du pouvoir central.
    Le salaka est court ou bory en Malagasy et le mot zano peut être le salaka , c’est possible aussi !

  • 26 août à 21:54 | FINENGO (#7901)

    Turping (#1235)
    Monsieur Turping.
    Vous me parlez de l’écriture de la langue malgache dans sa version officielle.
    Mais quand j’ai dit à Betoko ceci, et

    Je le cite :
    Le 20 août à 11:57 | FINENGO (#7901) s’adresse à Betoko.
    Et pour terminer Jipo a raison.
    Il n’y a pas qu’une seule ethnie à Madagascar, les Côtiers parlent autrement que ceux de Tana et disent bel et bien Bourzany pour qualifier les gens des Hauts Plateaux, mais pas Borizano comme tu dis.
    Tu n’as même pas la maîtrise du Tenim-paritany et tu te dis malgache.
    Honte à toi le Jomaka.
    …………… …………………… …………
    Aurais-je fais allusion à la langue officielle Malgache ou je parlais de la langue côtière de la Côte Est.
    Le tenim-paritany veut dire bien une chose.
    Le tenim-paritany est la façon de s’exprimer dans une région, qui par nature est différente de la langue officielle Malgache.
    Alors si cette façon de s’exprimer est différente, comment pourriez-vous obliger les gens à l’écrire en utilisant l’écriture de la langue officielle.
    Les Betsimisaraka, les Vezo, les Sakalava et j’en passe sont tout de même libre d’écrire leur dialecte comme ils l’entendent. En occurrence je le sais, et j’y ai vécu plus de 10 ans sur la Côte Est et pas pour le temps des études, j’y suis né et y ai grandi et le O n’est pas prononcé OU, mais O et le Betsimisaraka quand il écrit la Banane, il l’écrit comme ceci : Ankoundrou aussi bien à Tamatave qu’à l’île Sainte Marie.
    Que ça vous chagrine que les autres ethnies ont leurs manières d’écrire par rapport à l’officielle, ça vous regarde. Et je n’y peut rien.

    Après tout ils n’ont pas à vous demander la permission pour écrire autrement leur dialecte à moins qu’une loi l’aurais exigé.

    Et pour terminer la tendresse qui existe entre Betoko et moi, ne vous regarde pas, ni de loin, ni de près me semble t-il.
    Mais si des fois mes propos en vers Betoko vous choquent, c’est votre droit le plus absolu. Mais ayez tout de même l’obligeance de savoir pourquoi ces propos sont tenus.

    Je pense que j’ai tout dit.
    Et que Vohitra et Lysnorine ont certainement une meilleure interprétation du Post que j’avais adressé à Betoko concernant le mot Bourizany, que vous.
    Connaissant un peu Lysnorine si ce n’était pas le cas il m’aurait déjà tenu un sermon.

    Et pour conclure, pour moi l’affaire est CLOSE.
    Je ne vais pas perdre mon temps à dialoguer avec un sourd.
    Vous êtes libre de penser ce que vous voudriez, ça vous regarde.
    Et l’écriture du Malgache officiel, j’en ai un peu la maîtrise, à comparer à certains pour ne pas dire à beaucoup ici.

  • 26 août à 22:52 | titynana (#10701)

    tsara

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS