Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 février 2023
Antananarivo | 19h18
 

Scanner

« Que la lumière soit ! »

samedi 28 avril 2007 | RaJean

Le « court-circuit » provoqué par la Jirama est en train d’embraser le milieu estudiantin dans les ex-provinces. Dans les universités d’Antsiranana et de Mahajanga, la situation connaît actuellement une certaine accalmie. Pourtant loin d’être éteint, le feu y couve toujours.

A Toliara par contre, l’« incendie » risque de se propager au sein même de la population, victime et mécontente, elle aussi, de ces coupures intempestives de l’électricité, donc facilement « inflammable ». A preuve, les dernières nouvelles en provenance de cette ville. D’autant plus que l’opposition, qui ne s’en cache pas d’ailleurs, ne demande qu’à attiser tous les feux allumés un peu partout ou à souffler sur les braises de toutes les manif’ visant le pouvoir Ravalomanana. Un Pouvoir qui vient juste d’être réconforté par la proclamation officielle de la large victoire du « Oui », à 75,33% contre 24,67% pour le « Non », hier, par la Haute Cour Constitutionnelle dans son bâtiment flambant neuf. Et ce, malgré les contestations et le « Front du Refus » des opposants (...) Mais comme l’a dit le président de la HCC, ces résultats sont le reflet de la « vox populi ». Le référendum du 4 avril dernier est donc une chose... jugée.

Pour en revenir au délestage, ce problème a fait couler beaucoup d’encre. Des explications ont été avancées par les responsables, entre autres, la pénurie de carburant, puis la sècheresse et maintenant les pannes et manque de générateurs... Certes, elles sont toutes plausibles, mais ces explications ne valent pas solution, se disent les usagers qui, pour le moment, commencent à grincer les dents. Au contraire de ces étudiants qui, en ayant ras le bol, manifestent violemment leur colère... Mais comme on dit, une revendication en appelle une autre, et ainsi de suite... Aussi, une manifestation sociale peut donc devenir rapidement... politique avec des conséquences imprévisibles.

Il est donc temps pour les responsables de trouver une solution d’urgence et pérenne à ce problème de délestage nuisible à l’économie nationale, aux études et au confort de la vie quotidienne. Quant aux consommateurs, ils n’ont qu’un vœu : « Que la lumière soit ! » .

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS