Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h05
 

Culturel

Collaboration de la CUA et ZAIN

Quand la ville se met en fête avec Vakansy mifety

jeudi 7 août 2008 | Daddy R.

Tout récemment, il y eut la célébration en trombe de la fête de la musique et la fête nationale malgache initiée par la Commune Urbaine d’Antananarivo, ou carnaval, suivi par diverses manifestations mettant en évidence une atmosphère euphorique dans la ville a fait rêver la population. Cette fois, pendant la période des vacances, “ Vakansy mifety ” donnera l’opportunité à ceux qui ne sont pas partis et à ceux qui sont déjà de retour de vivre une bonne vacance.

Les fêtes se suivent mais ne se ressemblent pas ! Pour cette première

Michèle Ratsivalaka de la CUA et Subramanian Vic de Zain en pleine discussion pour la mise en œuvre de “ Vakansy mifety ”

édition de “ Vakansy mifety ”, la CUA, prêtant service à l’agence Live One, pour l’exécution et la mise en œuvre, a le grand soutient de Zain, qui se lésine pas sur ses moyens pour faire développer le milieu culturel, depuis Celtel jusqu’au tout récent “ rebranding ”.
Le but en cette période de vacances est de faire tenir un évènement culturel et social ciblant à la fois les résidents et les étrangers en transit dans la capitale.

Durant tous les samedis du mois d’Août, des artistes de renom et des nouveaux talents vont se départager et se produiront gracieusement dans quatre endroits différents. A savoir, “ sehatra maitso Analamahitsy ”, “ Terrain Ramanandraibe 67 Ha ”, “ Grande cour de la Mairie 6è Arrondissement ”, “ Parking Anosibe ”. Une occasion où tout le monde pourra s’échanger des idées, de se découvrir et de se développer selon la forme de l’évènement qui sera avant tout riche en couleur.

Une telle initiative démontre souvent que les jeunes, premières cibles majeures, ont besoin de divertissement et de loisirs. C’est pourquoi “ vaka,sy mifety ” leur donne l’occasion de se familiariser avec l’art, la musique et la culture en général. Une occasion leur sera donnée de se rencontrer, de se retrouver pour se parler de tout et de rien dans une ambiance conviviale et fêtard bien évidemment. Une situation permettant aux jeunes de s’intégrer facilement dans la vie quotidienne, et de faire face à la réalité, qui n’est autre que le reflet de leur culture, leur vraie vie, sans pour autant se laisser facilement influencer par de nouvelles tendances. Raison pour laquelle l’évènement ne sera pas payant.
Tout le monde est sur le point de se perdre actuellement, tant culturellement, économiquement, que socialement, face à l’inflation qui ne cesse de creuser dans l’abcès. La tenue d’une telle manifestation pouvant donner espoir à la population malgache de rêver un monde merveilleux, à commencer par la ville d’Antananarivo tout d’abord, suivi par d’autres régions. C’est ce que l’on espère !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS