Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 octobre 2019
Antananarivo | 12h16
 

Economie

Journée de l’industrialisation de l’Afrique

Promouvoir les chaînes de valeur est un moyen pour accélérer le développement

mercredi 21 novembre 2018 | Arena R.

La Journée de l’Industrialisation en Afrique s’est tenue mardi à l’hôtel Carlton Anosy. Elle s’est déroulée sous le thème « Promouvoir les chaînes de valeur régionale en Afrique : un moyen pour accélérer la transformation structurelle, l’Industrialisation et la Production pharmaceutique de l’Afrique ». Ce, en collaboration avec les Partenaires Techniques et Financiers au développement industriel de Madagascar et ses partenaires du secteur privé.

Le Premier ministre, Christian Ntsay qui a honoré de sa présence cette célébration a apporté son point de vue pour le secteur industrie. Par rapport au rouage de la création de richesse du pays, la contribution du capital humain opérant dans la production de base est relativement faible et que la prédominance de l’économie informelle nuit à la croissance économique. Il a ajouté que l’existence des initiatives privées financées par des intérêts privés, qui participent dans l’industrialisation avec peu de soutien du système monétaire et bancaire malgache, est à l’origine de la croissance économique du pays.

Force est toutefois de reconnaître que la politique monétaire qui mise sur la recherche de l’équilibre, ne va pas dans le sens d’une stratégie structurée pour soutenir les initiatives privées. En effet, pour le chef du gouvernement, il est nécessaire d’appliquer la loi sur le développement industriel. A à court terme, il y aura lieu de chercher comment développer le tissu industriel à travers des initiatives de convergence des actions actuelles qui existent.

Christian Ntsay d’affirmer qu’on aura à préserver le capital environnemental, de promouvoir ainsi que de valoriser nos richesses en termes de biodiversité, ce qui nécessite la sécurisation de l’espace maritime du pays afin d’éviter l’exploitation illicite des richesses du pays.

Concernant la gouvernance. Le Premier ministre a suggéré qu’il faut une certaine cohérence en matière de politique de développement du pays, dont le maintien de cette politique, la lutte contre la corruption, et une vision de développement convergente du pays, auxquels toutes les parties prenantes devraient adhérer : « Que Madagascar puisse repartir avec une croissance positive mais au-delà de ce qui a été espéré en début d’année… Mon gouvernement se tient disponible pour garder ce cap qui, avec l’ensemble des partenaires, nous permettra de relever ce défi, à très court terme certes, mais ô combien important pour la stabilité du futur ».

Pour l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) qui contribue à l’avancement du débat mondial sur les défis majeurs du développement en Afrique, cette célébration offre ainsi une opportunité de mettre en valeur le programme d’industrialisation panafricain tout en reconnaissant le lien important entre l’industrialisation et le développement.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 22 novembre 2018 à 15:10 | Toutoun (#10298)

    Manana ny lanjany manokana eo anivon’ny Continanta Afrikana i Madagasikara eo @ sehatra maro, ary tsy azo hodian-tsy hita ireo fivoarana maro na teto anatiny izany na tany ivelany, indrindra ny iraisam-pirenena.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS