Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 20h47
 

Economie

Riziculture

Production et vulgarisation de riz hybrides

mardi 20 mai 2008 | Gilbert R.
Le chef de région et le représentant de Wei Chu Agriculture, lors de la signature.

Après visite sur le terrain à Antetezambaro, dans le fokontany de Sahavary, où une cinquantaine d’hectares de rizière ont été repérées, la signature de la convention de partenariat a été signée le 16 mai dernier à Toamasina. Elle lie la Région Atsinanana et la société chinoise Wei Chu Exploitation d’Agriculture à Madagascar et a pour objet la production et la vulgarisation de semences de riz hybride à partir d’une ferme-pilote et la formation des producteurs aux technologies rizicoles dans la Région Atsinanana.

Officiellement, selon les termes de la convention,
« l’objet principal de la convention est la mise en œuvre d’un projet de culture de riz hybrides » sur le territoire de la Région Atsinanana. La convention précise aussi que les objectifs poursuivis sont triples : l’installation d’une ferme-pilote de production de semences de riz, la fourniture à titre onéreux de semences hybrides performantes aux producteurs de riz de la Région et, par extension, de tout le pays, et enfin, support de formation en technologies rizicoles au profit des producteurs de riz. La convention porte sur une période de 5 ans renouvelable par tacite reconduction.

Les modalités de la convention définissent les rôles et obligations de chacune des parties. La Région Atsinanana met à la disposition du partenaire chinois, pour 5 ans renouvelables, un périmètre rizicole d’au moins 150 ha dans la commune rurale d’Antetezambaro, fokontany de Sahavary. Mais ce périmètre reste la propriété des ayant droits, c’est-à-dire de leurs exploitants actuels. C’est à la Région de résoudre les éventuels problèmes surgissant de l’exécution de cet accord, et notamment celui des relations avec les propriétaires des terrains ou les métayers. La Région peut demander l’extension du projet sur d’autres zones situées dans d’autres communes. La société Wei Chu Agriculture mettra en valeur sur ses propres deniers, au plus tard un mois après la signature de la convention, le périmètre mis à sa disposition : 5 ha pour démarrer, 50 ha à partir de septembre 2008, et le reste en 2009 et s’engage à honorer les besoins de semences exprimés dans la Région dans la mesure du possible. Elle demandera cependant un soutien financier du gouvernement chinois pour la mise en place d’un site d’implantation de 5 ha près du périmètre sur lequel seront construits les bâtiments et l’installation électrique, le terrain étant « fourni gratuitement » par la Région. La société acceptera, d’une part, de donner aux paysans partenaires du projet et à ceux d’autres zones de la Région une formation aux technologies du riz hybride et, d’autre part, de recevoir des visiteurs extérieurs, organisations de producteurs, groupe d’étudiants, de techniciens et d’ONG. Un comité conjoint de suivi- évaluation sera mis en place. Mais la société fera des rapports périodiques et la Région pourra effectuer une visite chaque fois qu’il lui plaira. De même, la société pourra faire appel à l’intervention de la Région chaque fois que quelque fait pouvant gêner le fonctionnement normal du projet se produit. Mais les différends seront préférentiellement réglés à l’amiable, la révision de l’une ou l’autre des clauses de la convention pouvant être faite sur la demande de l’une ou de l’autre partie.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS