Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 13 août 2022
Antananarivo | 01h25
 

Opinions

Présidentielles à Madagascar : Une Démocratie en trompe-l’œil ?

mardi 7 mai 2013

Le nombre pléthore de candidats qui seront « probablement » présents (des risques probables d’abandon en cours de route ne sont pas à exclure à ce stade de la compétition) sur la ligne de départ le 24 juillet prochain, n’est pas en soi forcément une mauvaise chose « pour la démocratie ». Jusqu’ici, on avait plutôt souvent tendance à regretter le manque d’ambitions et d’intérêt affiché par la majorité des citoyens « instruits » (donc ceux susceptiblement plus aptes de prendre en main l’avenir politique et économique du pays) à l’égard de la « vie publique ».

Dans cette perspective, le sentiment d’indignation et de réprobation générale provoquée par l’afflux de prétendants (41 au dernier comptage) à la prise en main de la destinée du pays me surprend quelque peu. Alors qu’on avait plutôt critiqué auparavant le non renouvellement de notre classe politique ou le manque évident de relève au sein de la nouvelle génération car l’opinion est en effet plus que lasse de voir depuis près de quarante ans les mêmes têtes inamovibles de « professionnels de la politique et du retournement de veste » présider à la destinée de ce pays ...

Aujourd’hui que de « nouvelles têtes » nous sont proposées à choisir, on devrait donc plutôt se rejouir de ce constat : « Tsy lany Olomanga i Madagasikara ». Bien sûr, parmi la quarantaine de candidats, on reconnaît avec amertume quelques vieilles têtes pourries, toujours ces mêmes qui ont conduit ce pays à l’état de pauvreté extrême où il se trouve aujourd’hui, mais malgré tout d’autres personnages, d’autres nouveaux talents dans cette liste peuvent aussi incarner un nouvel espoir et le renouveau de notre classe politique.

La liste et le nombre de candidats retenus par la CES me fait un peu penser au conte d’ « Ali Baba et les 40 voleurs ». À nous alors de repérer parmi eux qui est le « vrai Ali Baba », qui, comme dans la fable, est la seule personne à connaître le secret du trésor dans la grotte et le moyen d’y accéder. Dans la fable l’histoire finit bien pour tous, à l’exception de « Cassim » et des quarante voleurs. Serait-ce encore le cas cette fois-ci ?

Evidemment, dans la situation et le contexte politique actuels, les conditions sont encore loin d’être réunies pour que le peuple puisse véritablement exercer librement et en toute transparence « un choix réellement démocratique ». La présence de bons nombres de candidats ayant participé à ce simulacre de transition qui, en plus de quatre ans, a déjà causé tant de mal au pays et à son peuple, sur tous les plans (sociaux, économiques, sécuritaires...) n’est pas pour rassurer l’opinion sur un possible détournement de ce rendez-vous en une vaste opération de validation a posteriori de la prise de pouvoir illégale et anti-démocratique par Rajoelina en 2009. Le coup d’éclat de sa candidature surprise de dernière minute s’inscrit inévitablement dans cette logique de coup de force et de violation des droits élementaires des citoyens et de la démocratie ; mais, à trente-neuf ans, l’individu, hélas, n’en est pas à son premier acte de banditisme politique. Ce coup d’éclat pose par ailleurs inévitablement des questions sur la crédibilité et la compétence réelles d’une instutition comme la CES, chargée soi-disant de veiller à la légalité et à la transparence du processus électoral, alors qu’elle vient de nous montrer par là un manque réel d’indépendance et de probité dans l’application des textes. Une judicieuse enquête menée par nos amis de Tananews a pu revéler notamment que la CES n’a pas reçu dans le delai requis le dossier de candidature du DJ……. Comment donc la CES peut-elle être considérée comme crédible si dès le départ, elle favorise tel ou tel candidat qui n’était même pas présent sur le territoire au moment du dépôt des dossiers de candidatures ?

Jean-Paul SAROTRA

12 commentaires

Vos commentaires

  • 7 mai 2013 à 09:20 | Isandra (#7070)

    L’auteur accorde la crédibilité des enquêtes menées par TNN, qui est remarque par leur Gttisme, et provocation a outrance, la haine contre ANR,

    Du coup, cet edito perd son objectivité,...

    • 7 mai 2013 à 10:16 | iarivo (#5822) répond à Isandra

      TNN ou TanaNews, je le connais bien pour y avoir posté pendant plus un an !

      Un blog qui se vante d’être ouvert à toutes les opinions mais qui brandi le glaive et la censure dès qu’un commentaire ne correspond plus à l’idéologie de l’admin !

      Bref, un admin au double langage, au double visage, qui n’a comme seule préoccupation d’insulter et d’injurier dans la plus vile vulgarité tous ceux qui oseraient le contredire dans ses convictions, accompagné et soutenu par ses autres commentateurs..

      TanaNews n’est certainement pas un lieu de débat mais un club d’exaltation et de glorification d’un certain gourou messianique, génial et visionnaire, pour "Zanak’i Dada" en mal de défoulement !

      MyDago a précédé TanaNew, ce n’est plus maintenant qu’un blog qui cherche désespérément à survivre ...

    • 7 mai 2013 à 10:27 | Isandra (#7070) répond à iarivo

      On peut rajouter, lieu :
      - Des désinformations, rumeurs,...scoops bidons,
      - des Provoc, des insultes, injures, tous les opa...ray, reny..etc

      - Et parfois, de la nostalgie...,mdr,

      alegie

    • 7 mai 2013 à 15:49 | marco (#6803) répond à Isandra

      Isandra, Iarivo, allez vous masturber ailleurs, il n’y a que la vérité qui blesse.

    • 8 mai 2013 à 06:34 | Lekivy (#1953) répond à Isandra

      Et voilà, parce que l’édito a cité TNN comme étant sa source d’information, tout de suite on remet en cause ce qu’il dit. Mais a-t-on besoin d’une source quelconque pour admettre que le candidat ANR a bel et bien déposé ses dossiers bien après les délais fixés par la loi ? La CES n’a-t-elle pas déjà reconnu les faits ?
      La vraie question maintenant c’est de voir les chances pour les prochaines élections de se dérouler normalement quand l’instance devant proclamer les résultats a ostensiblement enfreint ses principes de neutralité et d’objectivité.
      Quel est l’intérêt véritable du pays, et non des candidats, à vouloir réaliser coûte que coûte les élections dans de telles conditions ? De quoi a-t-on peur par rapport aux résolutions du FFKM ?
      En tout cas, la pléthore de candidats, surtout les transfuges de la mouvance Rajoelina, constitue tout simplement ce groupe de couards qui se servaient du jeunot comme un pantin et qui ont fini par baisser leur masque une fois qu’ils étaient persuadé que leur marionnette était hors course.
      Par ailleurs, cette situation démontre que le chemin est encore long quant à l’instauration de la démocratie. Comment peut-on admettre que des candidats puissent s’inscrire alors qu’ils n’ont aucune appartenance politique ? Mais si ce n’était de la politique, que comptent-ils faire s’ils étaient élus ?
      Quand on parle de candidats de l’opposition, c’est par rapport à quoi, sinon à qui ?

      Les amis, quand vous prétendez vouloir abréger la souffrance du peuple en réalisant les élections comme si c’était une fin en soi, vous allez malheureusement vous rendre compte que vous avez en fait défendu les intérêts des politicards véreux.
      Il n’est pas trop tard pour se mobiliser et défendre les résolutions du FFKM, je vous le dis.

  • 7 mai 2013 à 09:52 | jansi (#6474)

    Et voilà !!! La transition nouvelle et vraie est en route. Elle devrait bientot se concretiser. On peut toujours se moquer de mes previsions "aloha ny biby" comme dirait celui qui se reconnaitra.
    Mais jusqu’à ce jour, tout semble dire que Mada s’achemine ineluctablement vers ce nouveau régime qui n’estas celui des règlements de comptes. Vers ce régime qui ne trichera pas dans l’organisation des élections qui n’auront lieu qu’une fois les conditions d’apaisement politique bien en place.
    Meme pour devenir candidat, DJ a du tricher via CES. Que se passerait il s’ils restent au pouvoir lui et sa clique ? Ils doivent tous démissionner, tous sans exception. CES compris.

    Je vous signale que les dispositions pratiques de la mise en place de la vraie transition neutre et technique sont en cours. Les grandes lignes ont été achevées hier. Les travaux de mise en oeuvre de chaque institution de cette nouvelle transition seront terminés ce jour.
    Le choix des hommes est confié à un groupe d’experts qui analysent les profils et les parcours dans les moindres détails avec recoupements auprès d’autres sources.
    Mais le plus gros travail concerne l’analyse en profondeur et quasi scientifique du problème malgache afin que les crises cycliques soient éliminées pour de bon.

    Cette analyse en profondeur se fait en termes de sciences politiques de chaque phénomène intervenu et non en travestissant la réalité en invoquant la transposition de solutions parfois malgaches qui ont prévalu lors des crises précédentes, alors que les circonstances étaient différentes.

    Pour cela, les travaux ont établi des axes pour la résolution jusque dans leurs racines des problèmes vécus. car le pays ne s’en sortira par le biais de solution de rafistolage au ras des paquerettes. Le pays s’en sortira par le haut.

    Tant que les politiciens visent la consolidation de la fidèlité de leurs partisans et non la sortie de crise, on vivra toujours les memes difficultés car les problèmes sont ainsi faussement abordés.
    L’urgence de la refondation est donc condition de retour à la sérénité civile et à l’apaisement politique. Elle consistera à organiser un veritable débat constitutionnel relatif à l’accession au pouvoir et à la détention du droit de diriger et non à la légitimation d’un régime et de ses dirigeants comme c’était toujours le cas.

    La reconstruction de l’Etat malgache ne doit pas hésiter à parler de la représentation de l’Histoire et des valeurs par les Malgaches. L’identification des ressources et des valeurs malgaches et du Malgache à travers son patrimoine, historique, linguistique et culturel est une tache à ne plus esquiver.

    L’une des résolutions fortes du Conclave est l’incontournabilité du retour à l’Etat de droit et de sa confortation. C’est dans ce cadre qu’un gros travail de démantèlement desz legislations scélérates, anti démocratiques, liberticides doit etre engagé d’urgence dans le but de justice et de rteconciliation des juges avec les justiciables et la société civile.

    Tout cela se fera dans un esprit et méthode de conciliation pour la mobilisation des ressources en vue de sortir de la crise.

    Voilà pourquoi j’ai été toujours contre les élections au forceps, précipitées car la résolution de la crise malgache est trop sérieuse et trop profonde pour etre reduite à l’approche bureaucratique et carrieriste des CENIT et autres PNUD. Cette crise ne peut etre élaguée par une vision institutionaliste telle que la préconise la françafrique qui a hate de mettre en place ses hommes et pour que les "bonnes affaires reprennent".

    Ce dialogue malgacho-malgache est enfin venu. La transition sera neutre et technique. Elle ira au fond des choses. Et l’élection constitutionnelle qui en découlera tranchera sur le choix de vie que les Malgaches auront fait grace à une nouvelle Constitution établie suite à une véritableintrospection collective analysant le passé, le présent et surtout le futur.
    De la rédaction de cette constitution par une assemblée constituante et de son vote par les citoyens se baseront les programmes de chaque candidat aux élections qui ne doivent plus berner les Malgaches par des Tshirts et des concerts musicaux transformant les candidats en véritables clowns et les campagnes électorales en vrais cirques.

    Tout cela c’est du travail. Et croyez moi, chers forumistes, 24 mois m’ont l’air court, tres court. Que représentent 2 ans dans la vie dune grande Nation comme Mada ? Alors ceux qui veulent penser à une transition de 4 mois, c’est une blague je l’espère. Ceux qui se moquent de la compétence de nos techniciens, j’espère qu’ils ne sont pas sérieux. Ceux qui se figent dans une considération primaire de la neutralité, je pense qu’ils ne sont pas nombreux. Car la neutralité de la nouvelle transition c’est une neutralité positive de son action et ne penser qu’à la neutralité de chaque membre du gouvernement est une manière bien trop simpliste et novice de comprendre les affaires de l’Etat.

    Zafy/RRanjeva sont aujourd’hui les seules personnalités aptes à conduire cette refondation et cette vraie transition. Il n’y aura pas de règlement de comptes.

    J’attends avec impatience un débat autour des axes et thèmes que j’ai énoncés ci dessus.
    Les points barre et autres "kondraneries", prière s’abstenir. La situation est suffisamment grave pour etre réduite à des états d’ame de quelques individus du forum qui revent de représenter légitimement les Malgaches.

    • 8 mai 2013 à 07:00 | Lekivy (#1953) répond à jansi

      Cher Jansi, je n’ai pas d’autres commentaires à ajouter par rapport à ce que vous avez dit. Nos points de vue se rejoignent à 100%, car je suis également persuadé que les Prof Zafy et Ranjeva sont les hommes de la situation.
      Il ne faut pas avoir peur de la SADC ni de la CI, car si nous parvenons à faire adhérer la majorité sur une voie menant vers la résolution durable de cette crise, elles ne pourront que l’approuver.
      A nous de nous organiser davantage pour réussir là où d’autres pays l’ont fait au moyen de forums comme ceci.
      Créons rapidement une plateforme ayant pour mission de soutenir les initiatives du FFKM. 

  • 7 mai 2013 à 10:09 | masiaka (#7299)

    Le nombre de candidats à l’élection présidentielle témoigne de la défaillance des institutions démocratiques à Madagascar. La démocratie insiste sur l’existence de débat public et la liberté d’expression : les élections sont une plateforme publique d’échange ayant une portée nationale. La coercition perpétuelle des leaders d’opinion, la violence morale, l’abus de position dominante, les menaces ont bridé les citoyens dans l’affirmation de leurs idées politiques. Il est compréhensible que les consciences essayent de saisir l’opportunité d’une consultation nationale.

    C’est dans ce sens qu’il est important que l’opinion publique affirme son intégrité à une Nation démocratique qui est la base d’un développement à long terme.

    Quant aux divagations pénalisantes d’une CES d’inspiration matérialiste, il est impératif de les réveiller de leurs léthargies pour les chambrer dans une pièce au sous sol de la République, à défaut d’un garde meuble.

    Quelques Réformes inéluctables pour garantir une élection transparente :

    -  Remplacement de la CES en vertu d’une décision inique dénuée d’objectivité juridique.
    -  Annulation de la Décision n°01-CES/D du 3 mai 2013.
    -  Constitution d’un gouvernement neutre au regard du processus électoral
    -  Transparence des élections à travers la mise en place d’un organe de contrôle/suivi de la CENIT et changement du système d’information de la CENIT
    -  Sensibilisation et Formation, immédiat, des électeurs sur le bulletin unique, le droit de vote inaliénable, la liberté de conscience et l’engagement citoyen

  • 7 mai 2013 à 11:15 | leclercq (#4410)

    Bonjour
    On peut tout de même saluer l’interêt que portent tous les candidats pour Madagascar , cela prouve que les Malgaches ne sont pas si indéfférents au sort de leur pays , contrairement à ce que certains peuvent dire ,et bien sûr, il y aura forcement des désistements pour des raisons diverses , pourvu seulement que les ex prédidents soient éliminés d’entrée (éviter par la même ocassion le fameux "trompe-loeil ) et surtout pour permettre au pays d’acceder à un véritable changement , que Madagascar puisse repartir avec des nouvelles bases , de confiance, de sérinité et de paix , qu’on en finisse avec ces" gigolos" cela ne se fera sans doute pas sans casse mais comme on dit , on ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs . ET QUE CELUI OU CELLE QUI SERAIT SUCCEPTIBLE D’ENDOSSER LE RÔLE D’UN VRAI CHEF D’ETAT AVEC TOUTES LES RESPONSABILITES QUE CELA INCOMBENT "GAGNE " .
    Bonne journée
    Bakoly

    • 7 mai 2013 à 11:16 | leclercq (#4410) répond à leclercq

      Je veux dire ’TROMPE L’OEIL "

  • 7 mai 2013 à 12:25 | efa ela (#4563)

    Dans le monde que nous connaissons, la démocratie est morte.

    Son fantôme sert encore, par exemple, à attaquer des pays réfractaires (Irak, etc.).
    Pour Madagascar il sert à neutraliser les forces qui permettraient au pays de se prendre en mains à partir de ses ressources propres (et je ne parle pas des ressources du sous-sol, qui ne peuvent qu’entraîner le pays dans des affres que connaissent tellement de pays ainsi riches), non je veux parler des ressources de la société si tant est qu’elles n’ont pas déjà été sacrifiées sur l’autel du progrès, du développement et autres pièges...

    L’illusion électorale marche bien auprès des gens formés à l’occidentale, et on le constate chaque jour sur ce forum.

    Mais, mais, mais... espérer une authentique refondation du pays en rebattant les cartes institutionnelles maintenant ?
    Pourquoi cette nouvelle donne n’a-t-elle pas eu lieu au moment où l’on accouchait péniblement d’une feuille de route en 2011 ?
    Et qu’il y ait des élections servira tellement de cache-sexe à la fameuse CI pour renforcer son emprise bi-et-multilatérale sur le pays qu’il n’y a guère de chance qu’un pays devenu si dépendant puisse suivre un autre chemin dans les plus brefs délais.

    Constat amer ! Et qui risque de le devenir encore plus lorsque personne n’admettra les résultats...

    • 7 mai 2013 à 16:05 | marco (#6803) répond à efa ela

      Moi, je ne suis pas contre le nombre élevé de candidats. Comme l’ a dit Bakoly plus haut, cela traduit l’intérêt des malgaches pour leur pays.Certains veulent vraiement apporter leur contribution pour sortir de cette impasse. Cela traduit aussi le ras le bol général pour les dinosaures qui accaparent le paysage politique. C’est peut être le moment de les enterrer.
      Le peuple est avide de changement, et c’est l’occasion ou jamais.
      Je ne crois plus que le peuple se fera berner par les tape à l’oeil, il a trop soufert pour ça. Et plus il y aura de choix, mieux ce sera.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS