Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 janvier 2023
Antananarivo | 23h14
 

Politique

Politique

Présidentielles 2023 : vers un vote de la diaspora ?

mercredi 25 janvier | Mandimbisoa R.

Les Malgaches de l’étranger pourront-t-ils voter à la prochaine élection présidentielle prévue cette année ? Si on en croit les dires du ministre des Affaires étrangères par intérim, le Général Richard Rakotonirina, le processus permettant de décider du vote à l’étranger pour la diaspora est en cours.

Un atelier de finalisation de l’étude de faisabilité de la mise en œuvre du droit de vote de la diaspora s’est tenu au Ministère des Affaires étrangères il y a quelques jours. En collaboration avec lnternational Center for Migration Policy Development (ICMPD), cette étude a permis de détailler les objectifs, les résultats et d’effectuer des propositions et d’analyses comparatives des coûts et avantages y afférents. L’atelier a vu la participation des entités étatiques concernées dans le pays à l’instar de la Présidence de la République, la Primature, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le ministère de la Justice, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et l’Union européenne qui devrait financer le projet. Le ministère des Affaires étrangères indique que d’autres consultations des acteurs sociaux et politiques comme les organisations de la société civile vont se tenir dans les prochains jours. Des audiences publiques, tenues à l’étranger au sein de communautés de diaspora, n’ont toutefois pas été, annoncées.

Les recommandations issues de ces rencontres seront synthétisées et soumises aux autorités étatiques et les parties prenantes dans ce processus, précise le ministère des Affaires étrangères.

En 2019, lors d’une rencontre entre les membres de la diaspora malagasy en Europe, Andry Rajoelina avait avancé l’éventualité de la participation de cette diaspora pour les prochaines élections et de la mise en place d’un de leur représentant au sein de l’Assemblée Nationale. A quelques mois de la fin de son mandat, les choses semblent s’accélérer soudainement. Le vote à l’étranger est une vieille revendication de la diaspora mais d’une manière générale, le vote à l’étranger exige plus de temps pour l’inscription, le vote, le dépouillement que des élections sur le territoire, compte tenu surtout de la distribution géographique des électeurs potentiels. Selon une étude de l’IFES (Fondation Internationale pour les systèmes électoraux) parue il y a quelques années, l’expérience prouve que la gestion d’un processus de vote incluant le vote par correspondance peut nécessiter entre neuf et douze mois et entre six et neuf mois pour le vote en personne. Une planification et des préparations précoces sont particulièrement critiques lorsque la mise en œuvre de l’opération nécessite des négociations avec les pays hôtes, selon cette étude.

13 commentaires

Vos commentaires

  • 25 janvier à 10:39 | arsonist (#10169)

    Vote de la diaspora ?
    Puis quoi encore !

    Brosse-Li DJ bac-3 Rajoelina faikam-boto et ses complices
    ne cherchent que les endroits où les électeurs sont naïfs ,
    manquent d’instruction
    et sont faciles à berner et à corrompre avec
    des ridicules T-shirts
    et des minables billets de banque !

    Le tout dans une ambiance de fêtes de qualité douteuse !
    Ampireveo ny vahoaka !

    Je ne pense pas que la diaspora satisfait à ces caractéristiques !

    Répondre

    • 25 janvier à 10:54 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      En réalité , une phrase de cet article de presse dévoile la vraie raison de cette histoire "vote de la diaspora" :
      "l’Union européenne ... devrait financer le projet"}.

      Et voilà ! Ça y est ! C’est dit !
      Encore une mendicité de plus, quoi !
      Et je ne vous ferai pas l’injure de vous demander où iront les sous de cette éventuelle aumône faite par l’UE !
      Si daventure l’UE ferme les yeux , comme d’hab’ !

  • 25 janvier à 10:41 | Besorongola (#10635)

    C’est encore du HOISME, les ANDAFY ont honte d’être malagasy à cause de Mr Ho. Il aura 0,2% si c’est le cas !

    Répondre

  • 25 janvier à 10:49 | MALIBUC (#9345)

    Encore des promesses ou des mensonges.
    Les négociations avec les "pays hôtes" peuvent prendre des années, alors faut pas encore essayer de nous la mettre.
    Voyons les dires de #7070 hihihihihi

    Répondre

  • 25 janvier à 11:20 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    Bof, bof !

    C’est une n-ième déclaration d’ intention à chaque période d’ élection, qui est du réchauffé plus que moisi, en résumé une arlésienne !

    Sinon, la CENI agite déjà sa sébille à l’ intention de la Communauté Internationale :

    https://www.actutana.com/depeche/elections-le-ceni-demande-33-4x4-et-118-motos-a-la-communaute-internationale/

    On montre bien ici, que les dirigeants malgaches sont incapables de financer des actions comme les élections, qui relèvent strictement des prérogatives de souveraineté nationale, et donc excluant de fait les financements étrangers.

    Du "Mangatakare Tompoko ô" anticipé, pour une élection présidentielle qui aurait lieu paraît-il lieu cette année 2023.

    Je suis plus que sceptique pour la tenue cette élection présidentielle, mais enfin, on verra bien très bientôt le déroulé de la situation.

    Cordialement

    Répondre

    • 25 janvier à 11:37 | arsonist (#10169) répond à Yet another Rabe

      Quoi !
      "Ils" mendient à communauté internationale
      $ 33 millions
      33 voitures 4x4
      118 motos ?

      Rien que ça ?
      P...in !

    • 25 janvier à 11:52 | Yet another Rabe (#4812) répond à Yet another Rabe

      Correction :

      Il y a un "lieu" de trop, celui après du "paraît-il" 😁

    • 25 janvier à 13:34 | vorona (#8254) répond à Yet another Rabe

      Bjr En 2013 c’est le Japon qui avait donné une centaine de motos pour transporter les urnes les bulletins etc.... afin de faciliter l’accès aux citoyens votants "excentrées" !

    • 25 janvier à 17:26 | Stomato (#3476) répond à Yet another Rabe

      >>Je suis plus que sceptique pour la tenue cette élection présidentielle, mais enfin, on verra bien très bientôt le déroulé de la situation.<<

      Pour ma part je suis très sceptique au sujet de cette coalition gouvernementale très septique d’être incapable d’utiliser honnêtement une liste officielle de résident en France de sujets malgaches.
      Il y a eu trop de vagues successives provoquées par des évènements politiques pour qu’il ne se passe pas des choses très malsaines.

  • 25 janvier à 11:24 | Stomato (#3476)

    Vu les circonstances d’arrivée en territoires français de ressortissants malgaches, comme un seul homme ils se disent pour être heureux vivons cachés et ignorés des zotorités malagasy et leurs pratiques souvent douteuses.

    Ensuite l’état-civil de Madagascar est tellement mal géré qu’il est impossible de savoir à qui l’on s’adresse vraiment. Avec en plus des comportements bizarres de certaines administrations françaises avec le résultat de l’état-civil malgache.

    Répondre

  • 25 janvier à 12:00 | vuze (#918)

    Bonjour,

    Au vu du temps restant avant les élections et de la difficulté technique de mise en place, voir les élections 2023 ouvertes à la diaspora est utopique.
    Les représentants des autorités Malgaches en France, ont essayé tant bien que mal, avec peu de moyens, à lancer une campagne d’inscription et d’obtention de la carte consulaire et ça m’étonnerait que cela ait porté ses fruits.

    Répondre

  • 25 janvier à 13:29 | Inglewood (#6780)

    Une élection de la discorde, en vue !

    Répondre

  • 25 janvier à 17:28 | Jipo (#4988)

    Re .
    D ‘en déduire qu’ il ne pense qu’ à récidiver et s’ accrocher au perchoir comme un morpion ou une huitre .
    Tous les moyens sont bons et chaque voix compte , c ‘est ce qui ne peut que tourner dans son "koko neuronefree . »
    Il se rend bien compte qu’ au Pays, sa quote d’ impopularité a atteint des seuils inespérés , au point d’ aller à la pêche sous d’ autres cieux , parce que le bougre y croit encore !
    ►c ‘est meme à ça" kon" les reconnait ! ◀︎
    Que voulez vous quand on est mû que par la frime, & l’ usurpation : quelle place voudriez-vous qu’ il reste pour la moindre réflexion ?

    Répondre

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS