Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 26 juin 2019
Antananarivo | 00h26
 

Médias

Nouveau code de la communication

Première consultation des patrons de presse

samedi 13 avril | Arena R.

Le ministère de la Communication avance à grand pas dans le cadre de son dessein de reformer le code de la communication en vigueur. Une rencontre avec les patrons de presse, tous supports confondus, a eu lieu hier au bureau du ministère à Nanisana. La rencontre a notamment pour but de consulter ces professionnels des médias sur les éventuels amendements à appliquer sur le code existant. Celui-ci étant source d’une vive tension entre le régime Hery Rajaonarimampianina qui a fait voter ce code et les gens de la presse.

La ministre, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo et son staff technique et politique, ont fait savoir que cette consultation est la suite logique des études menées par l’équipe juridique du ministère depuis quelque temps. Cette équipe aurait travaillé d’arrache-pied depuis des semaines pour tenter de proposer des solutions aux diverses dissensions causées par le code de la communication médiatisée en vigueur sur le sol malgache. Le ministère est alors plus que déterminé à tourner la page du code de la communication pour appliquer « la loi de la communication ».

Le juriste Tiaray Fanahimana, actuellement directeur général du ministère de la Communication, appellerait plus tôt les textes en cours d’élaboration « loi » au lieu de « code » de la communication. Ce changement sémantique serait dû aux divers critères qui impliqueraient l’accompagnement des textes par son décret d’application. Comme l’adoption de ces textes relève également de la compétence des députés, ils devraient être considérés et appelés « loi », la loi de la communication.

La consultation effectuée hier entre alors dans l’élaboration d’avant-projet de loi de ces nouveaux textes qui régiront la communication médiatisée à Madagascar. Aux propositions recueillies sur divers sujets s’ajouteront le « mémorandum du Mouvement pour la liberté d’expression » (MLE) dirigé entre autres à l’époque par Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, l’actuelle ministre de la Communication, les résultats d’une série de consultations des professionnels de la communication organisée ou encore l’observation de la Haute cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre du contrôle de constitutionnalité de l’actuel code de la communication.

La ministre de la Communication avait fait de la réforme du code de la communication sa priorité. Elle compte en effet présenter le projet de loi y afférent dès la rentrée des parlementaires à la chambre basse qui ne devrait pourtant pas avoir lieu que vers le début du mois de juillet puisque les élections législatives n’auront lieu que le 27 mai prochain. Entre temps, d’autres séries de consultation des professionnels de la communication et des gens de la presse devraient encore avoir lieu pour que l’approche participative et le principe de la démocratie soit respectée et effective.

Autre changement qui devrait également accompagner la réforme du code de la communication, le changement de la carte de presse distribuée il y a à peine un an par les anciens dirigeants du ministère, à travers un comité composé des patrons de presse et des journalistes. En tant que patron de presse, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo ainsi qu’une poignée de patrons de presse de l’opposition à l’époque avaient boycotté la distribution de ces cartes de presse actuellement en vigueur. Une fois devenue ministre, elle priorise alors le changement de ces cartes de presse.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 13 avril à 08:39 | harmelle (#5862)

    Serait bien que les journalistes soient formés et diplômés avant de recevoir une carte de presse et de " charabier " n’importe quoi n’importe comment , n’importe quand ....

    Sujet ultra sensible car de la liberté de la presse , de la liberté d’informer , de la liberté d’enquêter découle la construction de dossiers solides pouvant être repris par la justice !

  • 13 avril à 09:17 | vazaha (#9399)

    Il n’y a rien à en tirer de cet article . Quel contenu aux principaux changements annoncés ? Pour le moment c’est toujours le paraître qui domine, devenu un véritable style de gouvernement. Attention trop de comm tue la comm. La saturation n’est pas loin. Ce qui pourrait accentuer la perte de confiance, car trop de blabla, de blingbling. La population ne perçoit pas les améliorations attendues dans leur vie quotidienne..

  • 13 avril à 10:49 | ratiarison (#10248)

    Marina izany ra-VAZAHA O ? NO COMMENT ???? dia ho hita eo izay ho hataon’ i LALATIANA BE VAVA ?? Samy tsara

    • 15 avril à 09:32 | lysnorine (#9752) répond à ratiarison

      Re : ratiarison 13 avril à 10:49

      « Marina izany ra-VAZAHA O ? NO COMMENT ???? ... »

      Marina mihitsy ny hoe fisehosehoana fotsiny no hita isan’andro amin’ny mpitondra fanjakana ankehitriny izay mitory fa TOA TSY MANAN-KATAO firy ireo mpisehoseho finaritra amin’ny alain-tsary efa ho lavareny.

      « Pour le moment c’est toujours le PARAÎTRE qui domine, devenu un véritable style de gouvernement. »

      « NON ACTA SED VERBA, BLATERONES ET JACTANTIAE »

      Tsy misy ilana azy rahateo izany « Ministère de la "COMMUNICATION" (?) » izany . Asa na toa inona na toa inona avy no asa ISAN’ANDRO/ANDAVANANDRO ataon’ny ministra sy ny sefosefo ary ny « staff-ny technique et politique » ka INONA NO VOKANY azo tsapain-tanana sy hita maso eo amin’ ny FISAKANANA fara faharatsiny ny FANDROSON’NY FAHANTRAN’ny sarambabem-bahoaka Malagasy mitrongo vao homana.

      Aiza ho aiza - ohatra - ny mba HAMPAHAFANTARAN’NY GOVERNEMANTA sy ny « Ministère de la Communication » NY VAHOAKA izay FEPETRA noraisiny HANARENANA itony fahavoazana mianjady amin’ny Vahoaka madinika sy ny Firenena iray manontolo itony, sy ny FANDANILANIAM-POANA TSY MISY FARANY ?

      Zahao :
      « Punaise ! »-mardi 9 avril 2019, Fanambinantsoa
      https://www.madagascar-tribune.com/Punaise.html#comment398644

      - I MATORIANDRO 9 avril 2019 à 15:17
      « Jereo ao Toamasina fa misy fofona miely isan-kariva izay MANIMBA NY FAHASALAMAN’NY ANKIZY madinika latsaky ny 3 na 5 taona. Tena sahirana ireo ankizy kely ireo @ ty fofona avoakan’Ambatovy ity.
      « maromaro ireo ankizy kely efa tafiditra HOPITALY.
      « LAFO NEFA NY FITSABOANA azo avy @ io fofona ratsy io.

      [Fanampiny : LAFO KOA ny « vidin’ny mpitsabo » isaky ny ambaratonga samihafa, dia ny GAKA fitakin’izy ireo alohan’ny hanaovany ny raharaha efa hanakaramana azy amin’ny VOLAM-BAHOAKA.]

      - tsimbamarina 9 avril 2019 à 17:17
      « Za aloha tena mangataka
      . AVOAHAY DAHOLO NY DOSSIER BOIS DE ROSE sy ny olona voarohirohy ao na mpitondra ankehitriny na taloha
      . misy VOLAMENA mivoka isan’andro ao Ivato ao,gadrao izay tratra pilote hotesse et steward mécano et ATE Air madagascar, Mpitondra, Tale ao Ivato ao ( douane acm Madagascar handling Sofitrans, Air madagascar....)
      . Ataovy mazava avy aiza ny VOLA VARY MORA, BASY sy FITAOVAM-PIADIANA ...fa ny mponina mitongy vao omana....
      . tsara andriamatoa Filoha ny 4*4 vaovao, mainty, maro, tsaratarehy fa IZAY ANIE TSY MISY FIVOARANA FA IANAO MIVOAKA LAVA io no tena bob be
      . anaovana kianja manarapenitra indray ny mpino katolika nohon’ny fahatongavan’ny Pape. ILAINA ve izany satria volam panjaka no ho lany ao indray ho ana LANONANA INDRAY ANDRO
      . etc etc .... »

  • 13 avril à 10:50 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Sans vouloir jouer l’ oiseau de mauvaise augure, je vois dans cette reforme une "loi" liberticide .
    Il suffira une fois passée : de mettre en examen n’ importe quel contrevenant au politiquement correcte, ou qui ne sied pas au nouveau calife .
    Heureusement que ce ministère " avance à Gd pas " uniquement "dans son dessein de" ...
    A croire qu’ ils n’ ont rien d’ autre à foutre !!!
    Comme pour Julian ASSANGE PERSONNE NE BOUGE !!! SHAME / U ALL !
    AZAFADY be 😢 .

    • 13 avril à 11:10 | betoko (#413) répond à Jipo

      Je ne crois pas que Mme la ministre va changer une loi la plus liberticide du temps de Rajao contre une loi encore plus liberticide de plus elle est journaliste de formation et la liberté de la presse elle y tient beaucoup de + elle possède une maitrise en droit

  • 13 avril à 11:11 | I MATORIANDRO (#6033)

    Io de mitovy tsy misy valaka @ lalam-panorenana fratsay t@ fotoan’androny iany. Samy nanakiana zany lalampanorenana zany daholo na ankavia na ankavanana na afovoany na iza, kanefa rehefa tonga teo @ fitondrana de tsy nisy sahy nanova fa de ny eo ihany no eo.

    Raha ho atao zao ty- resaka de tsy misy hafa an’zany ary tonga @lay oha-pitenenana hoe " vao maika ratsy otran’ilay alika nandro".

    Samia velonaina

  • 13 avril à 12:53 | ratiarison (#10248)

    Marina dia Marina izany NAMA-MATO....!!! raha ity Ministra ity aloha dia asa izay ho vitany :: tonga @ny fitenena hoe : AZA MIDOKA VADY MAHAY MANDIA***** !!! sady be-taim-bava fahiny*****ary efa nogadrain’ i BITRO****Samy tsara !

  • 14 avril à 09:28 | Isandra (#7070)

    Ce nouveau régime donne de l’importance le dialogue dans leur prise de décision, après la racontre du ministre de finance avec les patronats dans le cadre des lois de finance rectificatives, voilà, la racontre de Lalantiana avec les patrons de presse. Le but, c’est de leur y faire participer sur les codes qui leur concerne.

    N’oublier pas que l’IEM est un fruit des différents forums(dialogue et discussions, etc) mais, non pas sorti verticalement d’un bureau fermé.

    • 14 avril à 09:50 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Donne de l’impotrance au dialogue,..

  • 16 avril à 11:11 | Behantra (#9165)

    Ary nankaiza ry Jeannot sy Lola e ???

    Sa tsy mankasitraka any tony ’fihetsika’ tony izy roa lahy ??

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS