Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 21 septembre 2019
Antananarivo | 09h37
 

Portrait

Herimanitra Patrick Rafidimanantsoa

Premier boursier de la Fondation Gates - Université de Cambridge

mardi 20 mai 2014

Herimanitra Patrick Rafidimanantsoa est le premier boursier de la fondation Gates issu de Madagascar. L’Université de Cambridge recevra en octobre ses premiers boursiers venant de Madagascar, d’Afghanistan, d’Indonésie, de Macédoine et de la République Dominicaine. Herimanitra Patrick Rafidimanantsoa figure parmi les plus brillants du monde et les plus dévoués à l’amélioration de la société, à avoir été sélectionnés comme boursiers de la fondation Gates Cambridge.

La compétition pour obtenir la bourse est rude. Les 55 boursiers retenus ont été sélectionnés parmi un total de 3 647 candidats sur la base de leurs capacités intellectuelles, leur potentiel de leader, l’adéquation de leurs recherches avec Cambridge, et leur dévouement à améliorer la vie d’autrui. Les départements de Cambridge ont nominé des candidats pour la bourse et parmi ceux-ci, 111 ont passé un entretien à Cambridge fin mars (en personne, via Skype ou par téléphone) devant quatre jurés représentant les diverses facultés de l’université. 35 d’entre eux se présentaient en master et 76 en doctorat. Les candidats comptaient 68 femmes pour 43 hommes.

Herimanitra Patrick Rafidimanantsoa va suivre le master de Conservation Leadership et s’intéresse à la manière d’aider les communautés locales à gérer de façon durable les ressources naturelles des forêts de Madagascar. Il a travaillé comme responsable de l’environnement pour une compagnie spécialisée dans les noix de cajou, et il est actuellement bénévole à l’université de Bangor au pays de Galles où il a traduit le site internet « p4ges » en français et donné des leçons de Malgache à des professeurs et des post-doctorants, assurant sa subsistance en travaillant dans un supermarché local.

De tous les horizons

Les 55 nouveaux boursiers viennent d’un large éventail de pays, de la Macédoine à la Colombie. Sept d’entre eux viennent d’Australie, six du Canada, six de l’Afrique du Sud, cinq d’Allemagne, et deux de chaque pour la Chine, l’Inde, l’Italie, la France, les Pays-Bas, les États-Unis et la Nouvelle Zélande.

Les nouveaux boursiers de cette année incluent le plus jeune juge à l’immigration de Paris, des militants pour les Droits de l’Homme, des fondateurs d’ONG, un journaliste et un coordinateur national pour une campagne globale contre le sida. Les sujets de leurs recherches vont de comment fabriquer une valve cardiaque artificielle pour des enfants à l’éducation online en passant par le cancer, le diabète, les paradis fiscaux, l’automutilation et le jugement moral.

Les 55 boursiers choisis via la sélection internationale vont joindre les 40 nouveaux boursiers américains de la fondation Gates Cambridge qui ont été sélectionnés après des entretiens aux États-Unis en février. 29 d’entre eux sont des femmes et 26 des hommes.
Le professeur Barry Everitt, PDG de la fondation Gates Cambridge, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’avoir attribué les bourses de la fondation Gates Cambridge à 55 personnes exceptionnelles venant d’une telle variété de pays et de milieu. Ces boursiers sont des personnes véritablement remarquables et inspirantes qui ont montré pendant les entretiens qu’ils correspondent à la mission de la fondation par leur dévouement à utiliser leurs capacités universitaires et leur potentiel de leader pour améliorer la vie d’autrui. Nous avons hâte d’accueillir les 95 nouveaux boursiers à Cambridge en octobre et de voir leur futur impact dans le monde en tant qu’anciens boursiers de la fondation Gates Cambridge. »

À propos de Herimanitra Patrick Rafidimanantsoa

Issu de l’université d’Antananarivo, il y obtient un master en foresterie, développement rural et environnement en 2013. Entre sa licence et son master, il travaille comme gestionnaire de l’environnement pour une grande entreprise privée de noix de cajou, « Vergers d’anacardes de Masiloka » (Verama), dans le nord-ouest de Madagascar pendant deux ans (2010-2012). Il devait y assurer la mise en place des normes environnementales et sociales et en garantir le respect en impliquant cinq communautés de base dans la gestion des ressources naturelles.
Or, il se trouve que dans son travail, il est confronté trop souvent à deux visions ou au diktat, comme il le dit, de l’environnement et aux besoins réels des communautés de base. En tout cas, il note un fossé entre les communautés locales et les autorités d’en haut qui décident de ce qui est bien de ce qui ne l’est pas. Herimanitra Patrick pense qu’il doit y avoir un examen de la chaîne de communication entre les communautés et les décideurs.

Fils de parents agronomes, Herimanitra Patrick a hérité de sa mère un esprit de préservation et de conservation de l’environnement pour la survie de l’humanité. Sa mère est cadre supérieur dans la protection de l’environnement, dans la gestion des déchets toxiques tandis que son père est dans les conseils pour l’augmentation du rendement agricole.

Recueilli par Valis (sources : Gates Cambridge)

4 commentaires

Vos commentaires

  • 20 mai 2014 à 11:02 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Mahavita be @ izay atao e.
    Ho reharehan’ny Firenena sy ny fianakaviana.
    Ho fitaratra hatrany.
    Hody ventiny ny rano natsakaina.

  • 20 mai 2014 à 23:44 | Tanindrazana (#3224)

    Harabaina dia mirary soa e...ho tafita alavitra ho voninahitry ny firenena

  • 21 mai 2014 à 09:31 | ikoto (#4912)

    Fantatra tsara ny lazan’izany Cambridge University izany any Englanda (Britania Lehibe). Tsy olonolom-poana no tafiditra ao ary tsy ho olonolom-poana koa no tafavoaka avy ao ! Asehoy, ry zandry, fa manana zanaka vonona handray andraikitra noho ny fitiavana ny "olombelona" sy ny tanindrazana niaviana ity Izao Tontolo Izao sy ity Madagasikara ity ! Koa, enga anie, any amin’ny fotoana mbola ho avy any dia tsy ho "mpivarotra korotana tsy ilain’ny Sinoa" intsony no tendrena ho Ministra fa mba ho olona tompon’andraikitra sahy mandray andraikitra ary havanana sy mahafehy tsara izay andraikitra atolotra azy ! Hotahin’ny Tompo anir ise !

    • 21 mai 2014 à 13:36 | mimifitiavana (#8378) répond à ikoto

      dia mirary soa ho anao ho tahian`Andriamanitra dia mavita soa ny fianarana ho @firenena sy voninahitra ray aman-dreny nao

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS