Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 17h13
 

Portrait

Nelly Ralambondrainy Rakotobe

Premier Président de la Cour Suprême

samedi 2 février 2008 | Manjaka Hery
Mme le juge, Nelly Rakotobe, président de la Cour suprême, un brillant magistrat.

Issue d’une famille de 6 enfants, avec un père à la fois médecin et pasteur baptiste, elle est maintenant grand-mère de 6 petits-enfants. Elle a passé son enfance à Toamasina et à Montpellier. Madame Nelly Ralambondrainy Rakotobe, a été élevée sous le culte de l’intégrité et de l’honnêteté. Sa famille a considéré comme une des plus grandes richesses, la compétence et les études dans un objectif de toujours mieux faire.

Après avoir obtenu le baccalauréat au lycée Rabemananjara Taoamasina, Nelly Ralambondrainy Rakotobe a choisi de faire des études de droit à l’Université d’Antananarivo, en son temps à Befelatànana. Elle a fait partie des étudiants qui ont pu inaugurer la Faculté de Droit à Ankatso. Elle était membre actif du Centre d’Etude des Coutumes et a participé ainsi à la collecte des coutumes pour l’élaboration des lois sur le droit de la famille, aidant ainsi les législateurs malgaches de l’époque. Major de sa promotion, elle a commencé comme juge des enfants à la cour d’appel d’Antananrivo en 1970, Elle a exercé à Fianarantsoa par la suite. Elle a été présidente du Tribunal de première instance d’Antananarivo pour entrer à la Cour Suprême en 2000 et y devenir le Premier Président en novembre 2007.

Spécialiste du droit du travail

Une femme dévouée à sa famille.

Nelly Rakotobe est spécialisée dans deux domaines : le droit du travail et le droit de la famille dont la protection de l’enfant et de la femme. Elle a beaucoup voyagé à travers le monde pour participer à divers ateliers en collaboration avec le Bureau International du Travail (BIT). Elle est formateur à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG) et Enseignant vacataire au département Droit de la Fac DEGS de l’Université d’Antananarivo. En 2006, elle publie avec l’Enseignant Chercheur, Rakoto Ignace, un livre sur le droit du travail à Madagascar intitulé : « Droit malgache du travail, Les relations individuelles de travail ». Elle est membre actif de l’Association pour la Sauvegarde et la Protection de l’Enfance (ASPE), et de la fédération de l’ASPE jeune dont le président est le chancelier Raharijaona Henri.

Nelly Ralambondrainy Rakotobe, se montre crispée face aux accusations de corruption lancées à l’endroit de la justice. « Il y a quelques magistrats corrompus, comme dans tout autre service public », « sonjo iray lohasaha tsy ilaozan’izay mamarara », a-t-elle admis. Selon elle, l’incompétence est souvent aussi confondue avec la corruption. C’est pour cette raison qu’elle affirme que les magistrats n’ont pas droit à l’erreur. « Il faut toujours se mettre à jour dans ses connaissances et veiller à la qualité dans les travaux », tel est le message qu’elle lance souvent à ses collègues de la justice.

Elle donne aussi des réponses aux détracteurs des magistrats. Les magistrats sont souvent aussi victimes d’escroquerie. « Dans ce cas, on devient corrompu sans le savoir », dit-elle. Il y a des escrocs de couloir, qui arnaquent les justiciables derrière le dos des magistrats et au préjudice de ces derniers. Elle tient ainsi à préciser que dans toute décision de justice, il y a nécessairement une partie non satisfaite, quelle soit la qualité du jugement rendu.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS