Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 09h07
 

Divers

Charbon de terre de Sakoa

Pour un usage domestique

mercredi 8 août 2007 | Lanto

Charbon de bois. Principale source d’énergie des ménages et des services malgaches. Près de 5640 tonnes de charbon de bois sont prélevées en moyenne chaque année sur les ressources ligneuses des environs de Toliara et transportées vers la capitale régionale pour y être vendues. Or, la superficie forestière du pays diminue en moyenne de 2,5% par an, et en particulier de 1,7% dans le sud du pays. Face à cette situation, le recours à de nouvelles sources d’énergie s’avère nécessaire.

Étant donné que Madagascar possède de grand potentiel de gisement de charbon de terre dans le Bassin de Sakoa à Toliara, l’exploitation de cette ressource constitue une alternative. En effet, la société Madagascar Consolited Mining Sarl détient des permis miniers dans la région de Sakoa. Elle vise la commercialisation du charbon de terre sur le marché malgache, pour la production d’électricité et la fourniture en énergie des compagnies minières, ainsi que pour les besoins domestiques de la population. Le site d’exploitation envisagé a été identifié à Ankinany dans la Commune rurale de Soamanonga. En principe, l’exploitation devrait débuter en 2009-2010.

En ce qui concerne l’usage du charbon à des fins domestiques, des études menées par le Centre National de Recherches Industrielles et Technologiques ou CNRIT ont confirmé que c’est faisable, cependant elle requiert une transformation.

Processus de transformation

Comme le charbon de terre est polluant, la distillation ou cokéfaction est indispensable. Cette démarche permet d’éliminer les polluants, dont le gaz de ville. En plus de la distillation, le compactage et le séchage demeurent essentiels.
Il s’agit, en effet, de donner une forme régulière au produit, de permettre un meilleur conditionnement, et par la suite, d’enlever l’eau résiduelle afin de donner la cohésion finale du produit.

Suite à divers tests, de nombreux produits ont été retenus comme acceptable et assez cohésif pour résister à des chocs de manutention et de conditionnement. Ainsi, le premier produit composé de charbon de terre, de goudron lié avec de la fécule de manioc, le deuxième produit composé de charbon de terre, de charbon de bois et de fécule de manioc, et enfin le dernier produit, composé de charbon de terre, de cire et toujours de la fécule de manioc.

Degré de satisfaction

Par ailleurs, la satisfaction des consommateurs quant à l’utilisation de ces produits a été aussi évaluée. À Toliara, 58,75% d’entre eux optent pour le deuxième produit contre 41,66% pour le premier et 38,33% pour le dernier. À Betioky, le produit n°2 a rencontré le plus d’adhésion des consommateurs, soit les 55,87% contre 45% pour le premier et 39,25% pour le dernier. Ceci s’explique par une consumation moins rapide des briquettes et l’émanation d’odeur plus supportable que pour les produits n°1 et 3.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS