Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 10h57
 

Politique

Radavidson Andriamparany Benjamin

Pour le maintien des élections du 24 juillet

mardi 28 mai 2013 | Haingo

Le président du parti FFF (Firaisam-pirenena ho an’ny Fahafahana sy Fandrosoana), Radavidson Andriamparany Benjamin a donné son point de vue sur la situation du pays, durant la rencontre avec les membres de son parti dans les six arrondissements d’Antananarivo, samedi 25 mai dernier. En effet, ce politicien à la fois candidat à la présidentielle du 24 juillet a expliqué qu’il faut respecter les dates qui ont été décidées par la Cenit et les Nations Unies. « Il ne faut pas tromper la population qui veut actuellement exprimer son choix par le biais d’une élection » selon lui. Et de continuer qu’il est toujours prêt à affronter les élections même s’il y a des reports.

Face aux problèmes avec la communauté internationale, Radavidson Andriamparany a expliqué que les politiciens, notamment ceux qui ont signé ladite feuille de route, sont les premiers responsables de ce trouble avec la communauté internationale. Et lui de rappeler que le FFF avait toujours avancé qu’il fallait résoudre nos problèmes en passant par le dialogue malgacho-malgache mais personne n’a écouté. Concernant la candidature de Lalao Ravalomanana et de Didier Ratsiraka ainsi que celle de Andry Rajoelina, le président du FFF a affirmé que l’important c’est de procéder à des élections et qu’il ne pose aucun problème sur ces sujets, « le FFF, étant un joueur, n’a pas à proposer aucune règle du jeu et chaque personne est libre de se porter candidat ».

5 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mai 2013 à 10:28 | jansi (#6474)

    A coté de la plaque !!! C’est le genre d’argument (si on peut l’appeler ainsi) où en fait, l’interessé parle pour ne rien dire.

    • 28 mai 2013 à 15:53 | Albatros (#234) répond à jansi

      C’est un ..... politicien !!!!.
       :-)

  • 28 mai 2013 à 21:35 | bbernard (#6880)

    Encore un politicien mouillé jusqu’au cou dans les trafics. Des élections, quelle qu’en soit la date, n’ont aucun sens à partir du moment où les candidats litigieux ne sont pas éliminés. Les trois dont on parle le plus ne sont pas les seuls à ne pas remplir les conditions d’éligibilité.

    • 29 mai 2013 à 11:18 | claude (#3141) répond à bbernard

      On doit se demander pourquuoi il n’a pas peur d’afrronter les 3 mal-aimes ?

    • 29 mai 2013 à 20:03 | bbernard (#6880) répond à claude

      Tout simplement parce qu’il est aussi pourri qu’eux.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS