Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 6 décembre 2021
Antananarivo | 08h28
 

Politique

Pour la génération future

jeudi 23 janvier 2014 | Valis

Construire pour la génération future, disait le président de la transition. Depuis cette transition, a-t-on jamais pensé sérieusement à l’avenir de la génération future ? Non ! Les problèmes des étudiants n’ont jamais été résolus ; bourses, logements, indemnités d’installation ou d’équipement, et depuis le temps qu’on en parle, le système LMD. En 5 ans, des problèmes des enseignants chercheurs n’ont pas été définitivement réglés. Or ils sont les élites, formateurs des esprits et des intellectuels de ce pays. Il n’est pas étonnant que la qualité des enseignements et de l’éducation des étudiants soit fréquemment ces temps-ci mise en cause.

Les cantines scolaires sont laissées à la charge des organisations non gouvernementales et des organismes internationaux. Les problèmes des enseignants Fram demeurent entiers malgré les appuis de l’UNICEF (formations des enseignants et leurs salaires). En fait, le pouvoir de transition n’avait fait que faire patienter cette jeunesse et l’amuser. Le problème de l’université de Mahajanga a été réduit à un conflit entre étudiants et forces de l’ordre malgré tout ce qui le sous-tend.

Le président de la transition aurait pu équiper les nouveaux bâtiments devant héberger les étudiants à Ankatso. Mais comme l’initiative de ces nouvelles constructions était de Hajo Andrianainarivelo, son concurrent, les étudiants doivent attendre pour que ces nouvelles constructions soient habitables ; car il n’y a pas de branchements ni d’eau ni d’électricité ni de mobiliers. Pendant ce temps, les soins dans les « hôpitaly manarapenitra » d’Andohatapenaka et d’ailleurs dans les chefs lieux de province sont finalement payants pour le commun des patients, exceptés pour les miséreux.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 23 janvier 2014 à 10:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Galliéni" a fait construire les routes,à Madagascar,pour la "PACIFICATION".
    - "Andry Nirina RAJOELINA a construit des "HÔPITAUX" pour la future génération.
    - " Mais ces installations hospitalières,il faut les faire travailler pour "le PEUPLE" Malagasy actuel.C’est à l’équipe du Président (-mal-élu-) de se débrouiller pour le bon fonctionnement de ces "HÔPITAUX",héritages d’Andry Nirina RAJOELINA,de la révolution orange ==mieux terminée/finie que celle de l’UKRAINE==(-à choisir entre l’EUROPE et la RUSSIE-)
    QUE DIEU NOUS BENISSE !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 23 janvier 2014 à 12:04 | valoha (#7124)

    Tsy adidin’ny ttzmt ny manao kianja, na hopitaly manarapenitra ! Ary tsy tokony ho naharitra 5 taona teo ny ttzmt ! Misy tetika ratsy sy tsy mendrika ao ! Ny fihinanana fananambahoaka ! Hery setra sy famonoana ! Tsy rariny sy tsy fahamendrehana ! i.e. vola be mahatsiravina ! Tsy mahantra fahatany ny Malagasy izao. Misy foana ny olon’ny vahiny manatanteraka izany eto(fitondrana Tsiranana, Ratsiraka, R8, RJL). Tsy nandroso ny fambolena, ny fiompiana, ny jono. Tsy nisy fandinihana miaraka sy tetik’asa maharitra namelomana ny toe-karena ! Nanjaka ny mpanambola(karana, sinoa, gasy) ! Ny mahantra nia-maro ! Maty andro aman’alina ny Malagasy noho ny tsy fahadriampahalemana ! Izany hoe raha atao teny foy - manjaka hatrany ny fanjanahana @ lafiny vaovao. Vao mihetsika dia lafrantsa ! Visas - lafrantsa ! Vacances - lafrantsa ! Asa ? Angaha tsy misy tany hafa eto ambonin’ny tany afa-tsy lafrantsa e ?!!! Ka mbola lavitry ny afo ny kitay ! Mila mihevitra sy mifandinika malaky isika Malagasy mba tsy hiverenan’ny fitondra nifanesy izay tsy mety ary tsy hiety eto. Manova ny Lalampanorenana haingana mba tsy filoha iray, na praiministra iray no handidy sy hanapaka ny ho avin’ity tany ity fa ny Olobe, ny Teknokraty mivondrona, ny Solombavambahoaka voafidy marina !!!!

  • 23 janvier 2014 à 12:47 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Etat de non droit MADE BY Andry RAjoelina.

    - Qui en voudra ?
    - Est-ce un modèle constructif pour les jeunes ?

  • 23 janvier 2014 à 13:20 | betoko (#413)

    Les enseignants chercheurs ? qu’est ce qu’ils ont trouvé jusqu’ à maintenant ? RIEN , Je trouve que c’est lamentable , un mec qui a deux doctorats est devenu président de l’université , et une nana qui a obtenu une maîtrise en droit à Lyon est devenue maître de conférence à la faculté de droit à Tana . Tous des borgnes au royaume des aveugles

    • 23 janvier 2014 à 18:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      De notre époque..BETOKO.
      - "Des Malgaches échoués à la seconde partie du baccalauréat enseignaient des classes de secondes et termminales dans les écoles privées.A l’indépendance,certains sont devenus :
      - Directeur du Port de Tamatave,
      - Représentant Diplomatique de Madagascar,à Bruxelles etc..
      Et plus tard,quelques-uns Ministres etc..
      C’étaient des "HOMMES" de valeur.Point barre !
      Marc RAVALOMANANA est un "Président" de Madagascar,à sa place mais la crise Mondiale a eu le dessus.
      IL POURRA REPRENDRE SA LANCEE POUR LE DEVELOPPEMENT de MADAGASCAR...
      Il en est de même pour Andry Nirina RAJOELINA,en évitant de plonger dans un brouillard d’un "PRESIDENT" mal-élu.
      Avec ses 51 Députés,il pourra préparer facilement son retour légitime/légal et sans tricherie,au Pouvoir.
      - "Qu’il prépare consciencieusement les élections municipales et régions,dans Madagascar.
      =="UNE ASSISE POLITIQUE DANS TOUTE L’ÎLE"==

      ++"MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE"++

      Qui vivra,verra !

      QUE DIEU NOUS BENISSE !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 23 janvier 2014 à 17:43 | Marina izany + Lucide (#8119)

    Mampimehy ny olona miresaka an’ireo mpiantra eny Oniversite : inona tsy nomena sy tsy natao an’ireo olona ireo, nefa dia midongy fotsiny.
    Raha izaho aloha dia dioviko tanteraka ny fampianarana ambony : hidina tanteraka dia midinika daholo ny "partie" prenantes" rehetra (mety very taona iray na roa).
    Aiza ka tsy hianatra hono ry zalahy raha tsy izao ! Raha vao mahazo trano dia midongy tsy mety miala, misy efa mamambady aman-janaka sy efa miasa, nefa dia tsy mety miala eny. Tena tsy rariny izany.
    Ny loza dia tsy ao mihitsy ny fahazaina, mba jereo ny "analyse" mba hataon-dry zalahy eny sy ny teny frantsay eny dia talanjona ianao.
    Tsy resahina intsony ny mikasika an’ireo izay lazaina hoe mpampianatra manao fikaroana.
    Nefa ny mponina sasany mba aiza ny anjara masoandrony ?

    • 24 janvier 2014 à 14:45 | Ilaimena (#7897) répond à Marina izany + Lucide

      Izaho efa niresaka an’io omaly fa tsy navoaka teto ;masika loatra angamba nefa ny tiana no anarina sy tsy hitsitsiana rotsa-kazo ary ny fiainana tsy azo anaovana complaisance foana tsy akory
      Mba anotanio re inona no voka-pikarohana ?
      Mba fatatry ry mpianatra ve fa tsy tokony ho droit acquis izany bourse izany fa karazan’ny subvention fotsiny ihany.
      Ny fieritreretan-dry zareo (izay no nambolena tao an-tsainy)fa zo ny mahazo an’ireo karazana sora-bola ireo no maha-tonga azy ireo manao toy io.
      Any an-dafy any ange ka condition be vao eligibl @ bourse izany e !
      Lesona hoan’ izay ho Mpitondra : Mba ajanony ny populisme sy ny clientelisme politique. Zay marina sy ho vita lazaina sy tanterahana

  • 23 janvier 2014 à 18:47 | Radepy (#7163)

    C’est bien loin la génération future ! Il faut le faire maintenant ou jamais !

  • 23 janvier 2014 à 19:58 | Tanindrazana (#3224)

    Rajoelina et toute la clique n’ont en tete que ceci :

    le seul moyen pour se servir de la richesse de Madagascar et de se servir soi-meme n’est possible qu’en etant au pouvoir. Ils se sont servi du peuple pour accaparer et manipuler ce pouvoir. La communaute internationale n’est la que pour pouvoir soudoyer les dirigeants pour leurs propres interets.

    On se demande toujours quand est- ce que nos dirigeants chercheront vraiment a servir le peuple ? La democratie n’est autre qu’un moyen de voler legalement si le peuple n’est pas l’objectif utlime.

  • 24 janvier 2014 à 05:49 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Le vrai problème les syndicats de enseignants (S.E.C.S. et autres ...) n’interpellent les autorités compétentes et responsables que lorsqu’il y a des élections.

    Il est à souligner que les membres de ces syndicats sont pratiquement tous des enseignants constatant quotidiennement l’état physique, sanitaire, matériels de leurs élèves et étudiants ... Très difficile !

    Pourquoi n’ont-ils pas réagi, tirer la sonnette d’alarme avant l’extrême exaspération pour éviter les catastrophes ?

    Parler de la génération future (en matière d’éducation) passe d’abord par les instituteurs, les éducateurs, les professeurs, et divers corps enseignants avant de "s’attaquer" à la politique ...
    Les politiciens ne font que passer. Mais le principe reste.

    Les élèves, étudiants, corps enseignant constituent une entité démographique importante à M/car. C’est la génération future.

    Vraiment dommage que cette entité soit mal entretenue, mal organisée dans ses revendications, motivations et plus ou moins politisée.

    D’où ces entraves à l’éducation proprement dite, à la baisse de niveau de notre génération future.

    N’oublions pas que le 13 Mai 1972 a comme origine les mouvements des étudiants à Tuléar en 1971 ... non politisé au départ (J’ y participais avec Me Olala et autres, ...).
    Sans honte, j’ose affirmer qu’on a tout raté !!! La démocratisation, la décentralisation, la malgachisation, l’émancipation des jeunes, ...

    Actuellement, les données ont évoluées et tout mouvement estudiantin d’une région ne peut JAMAIS faire "tâche d’huile".

    En 1971 - 1972 les motivations concernent les études et diplômes, la démocratie et la décentralisation du savoir et des connaissances.

    Actuellement le motivations sont fondées sur les conditions matérielles des étudiants ... Pas la priorité, par principe, des étudiants. Loin de l’obligation de résultats exigée des étudiants ... La réussite et les diplômes.

    Parler de la génération future est très longue et compliquée.

    Il appartient à Hery Rajaonarimampianina et à son futur Ministre de l’Education, des Enseignements supérieurs et aussi à son futur Ministre de la Décentralisation et du Développement , ... de s’en occuper sérieusement.

    Ce n’est qu’un aperçu global et succint !

    De tel problème ne relève pas SEULEMENT d’un mandat présidentiel.

    Voilà !

  • 24 janvier 2014 à 18:36 | Sandry (#7931)

    Qui s’est jamais soucié de la génération future ? Évidemment, ce ne sont pas des personnes qui ont pris le pouvoir par la force (1972, 1991, 2002 et 2009) qui vont prétendre instituer quoi que ce soit pour leurs progénitures si ce n’est une mentalité aux ras des pâquerettes ! Cette remarque concerne à la fois les dirigeants successifs et les enseignants à tous les niveaux qui n’ont pas su transmettre quelque chose de positif depuis des décennies.

    Tout est à (re)construire dans ce pays ! Et cela commence par l’éducation sous toutes ses formes. Bâtissons ensemble une nouvelle Nation en forgeant à nos progénitures une mentalité empreinte de respect et d’amour.

    • 24 janvier 2014 à 20:38 | Stomato (#3476) répond à Sandry

      Tout est a re-construire ?
      Oui, mais avec qui ?
      Je ne parle pas de l’argent qui serait nécessaire, je me demande quelles femmes et quels hommes vont être capable de reconstruire le pays !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS