Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 16 septembre 2019
Antananarivo | 02h00
 

Société

Insécurité

Police et gendarme font étalage de leurs derniers exploits

vendredi 22 février | Arena R.

Policiers et gendarmes multiplient ces derniers jours leurs communications relatives aux opérations de renforcement de la sécurité dans la capitale comme dans les provinces. Ce, après le lancement de nombreux appels à la responsabilité des autorités en place par rapport à la prolifération des attaques à main armée.

Le dernier bilan en date remonte à jeudi faisant état de l’arrestation de trois (3) personnes, 300 munitions, deux (2) pistolets automatiques et une grenade. Cette information émane du général Njatoarisoa Andrianjaka, commandant de la gendarmerie nationale qui évoque le démantèlement d’un groupe de kidnappeurs qui s’apprêtaient à commettre leur forfait. Cette arrestation faisait suite à l’abattage d’un autre malfaiteur dans la capitale quelques semaines plus tôt. Depuis, plusieurs personnes ont été arrêtées.

Le contrôleur général de la police et non moins ministre de la Sécurité intérieure, Roger Rafanomezantsoa ne manque pas de faire l’inventaire des exploits de ses hommes. Ainsi, à Toamasina, huit personnes issues de la bande des 12 ont été arrêtées ces derniers temps ; à Toliara, le FIP a saisi une arme à feu de fabrication artisanale et a procédé au démantèlement d’un réseau de malfaiteurs en tuant deux d’entre eux et en arrêtant cinq autres individus. À Morondava, un bandit notoire a également été tué et à Mahabo trois armes à feu ont été saisies.

Les exploits les plus palpables des forces policières ces derniers temps dans les villes périphériques ne peuvent être que l’arrestation de quatre personnes et la saisie de plusieurs armes à feu à Ambatondrazaka et la libération de huit personnes enlevées par des kidnappeurs dans la ville de Manja ainsi que la saisie de 20 sacs de cannabis d’une totalité de 50 kilos, dissimulés dans un camion-citerne à Ihosy hier.

Aussi bien pour la gendarmerie nationale que pour la police nationale, les opérations de renforcement de la lutte contre l’insécurité continuent d’autant plus que les actes de banditisme et les attaques à main armée se multiplient ces derniers temps. Le ministre de la Sécurité intérieure de lancer alors que la présence des forces policières dans les quartiers dans le cadre du programme « police de visibilité » va se poursuivre. Cette stratégie consiste à multiplier les rondes mobiles, de jour comme de nuit, dans tous les quartiers et à travers le pays. « Pour que la population ait conscience que nous sommes là pour la protéger », ajoute Roger Rafanomezantsoa.

L’assainissement auprès de la police nationale se poursuit également, selon le ministre de la Sécurité intérieure, pour laver l’honneur de ce corps. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre la corruption, cinq (5) policiers du commissariat de Maevatanana sont suspendus de leur fonction pour avoir réclamé trois (3) millions d’ariary à un opérateur économique local.

Il est également décidé qu’aucun élément de la police nationale n’effectue de contrôle routier sur les routes nationales et ne demande par la suite les papiers des véhicules. « Les remontées d’informations auprès des responsables de la police nationale nous ont obligé à interdire aux policiers les PR. Si jamais des policiers sont amenés à faire des contrôles routiers pour des mesures de sécurité, ils doivent présenter des ordres de mission », déclare le ministre de la Sécurité intérieure.

28 commentaires

Vos commentaires

  • 22 février à 10:22 | kankana (#10553)

    Mba mangataka izahay amin ny fitondrana hanasazy faran ny zay mafy indrindra hanadio ny fitsarana, hanala amin ny asany ireo mpitsara mpanao systématique détention provisoire mba ahazoany vola, maro ny olona nadoboka amponja tsy jeren izy ireo tsony rehefa tsy mandoa vola hamoahana azy. Ny any zandary sy polisy efa manao izy ireo, fa reo mpitsara mameno ny fonja rehetra manapotika fiaianan olona amin fanararaotampahefana sy fitiavambola, miandry izahay vahoaka. Mila valiny mahafapo tsy mitanila. Maro loatra ireo mpitsara manapotika hoavain ny olona eto amintsika mendrika ny ho revoqué-na fa tsy manjary. Indrindra ny any amin fairitany ny toerana lavitra ny renivohitra.
    Jereo ty azafady : Puni pour être pauvre.
    https://www.youtube.com/watch?v=5hJmtK8dWJk

    Ny mpitsara tsy marina no mendrika ho faizina otran ireo. Aiza ny fanjakana tandalana efa tsy rariny tsony, tsy afaka hiandry ny any andanitra ny olona vo hisy fitsarana. AMPY IZAY

  • 22 février à 10:37 | Vohitra (#7654)

    Bonjour a tous,

    Esperons que ces actions et mesures puissent s installer dans la duree mais pas uniquement des tactiques et strategies de manipulation de masse visant a attirer l attention de la population.

    D autres mesures doivent etre prises aussi dans les meilleurs delais notamment :

    - interdire l entree aux elements des forces de securite en uniforme et armees dans les bars et epi-bars et autres lieux de debits de boissons alcoolisees

    - il faut surveiller et controller de tres pres les commandants de brigade de gendarmerie et leurs elements qui travaillent su niveau des marches hebdomadaires de zebus dans les zones rurales.

    Savez vous les fonctionnaires les plus craints par la population rurale ?

    - le procureur et son substitut
    - le CB et ses troupes
    - le chef de District et les delegues administratifs

    Ils adorent se faire appeller " le fanjakana ", ou l Etat.

    Mais chez nous, curieusement, il est patent de constater que dans chaque election, le ou les candidats soutenus par ces fonctionnaires arrivent toujours a sortir vainqueurs, a landslide victory comme disait les brits.

    Alors, la question cruciale est : est-ce qu il est dans l interet d un regime politique en quete d electorats favorables de s engager dans un mouvement d assainissement a base elargie dans l interet de tous a la fois ?

    • 22 février à 11:19 | Eloim (#8244) répond à Vohitra

      Juste un petit HIC pour orner la galerie ! Qui remplissent les BARS le soir qui se situent dans des coins de la ville de Tana surtout à proximités des casernes ? Ce sont les militaires, gendarmes et policiers avec autant de tapage nocturne garni des gros mots à gogo sans qu’ils ne soient inquiétés etc.

  • 22 février à 10:59 | I MATORIANDRO (#6033)

    Sao de lazain’reo mpisitrika anaty firinga ndray fa tsy mba manolo-kevitra mihintsy fa mitsikera fotsiny.

    Zao no izy : ataovy toy ny ataon’reo zandary miasa sy miambina ireo magazay karana sy sinoa aty tamatavy ny asan’reo mpitandro ny filaminana rehetra. Tsy hay izy ireo naa voakarama manokana na ahoana fa dia saika isaky ny 2 andro dia misy mitety ireny magazay ireny manontany hoe milamina ve ny ato. De toy izany koa no atao isan-tokan-tranon’olona rehetra arak’zay tratra tokony manontany isam-baravarana n,y olana sy ny zava-misy mahakasika ny fiainan’olona ireo mpitandro ny filaminana @ zay ka tena miatrtaika @ olona ary azony ilay hoe miaro sy sarotiny @ vahoaka sy ny fananany.

    Zay no mba hevitra hitako r’inanadra la woman sy ry Bo.Be.le man de mba ampitampitaoi any fa nareo hono efa tena misolelaka mafy an’ty fitopndrana napetraky ny hcc ty.

    Samia velonaina.

    • 22 février à 12:33 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,

      Efa manana tetika mati-paika handresena an’ireo dahalo ireo izahay, ka misaotra. Sady ilay izy rahateo taingina.

      Fa raha manana hevitra ihany ianareo dia toroy hevitra i Dadanareo amin’ity tatatra erak’Antananarivo tsetsina ity.

      Ohatra hoe asaivo misitrika any anaty tatatra any daholo ireo zanany ireo hanadio, fa tsy ilaozan-drizareo mivovovo erakin’ny réseau sociaux fotsiny. Angamba tsy hisy intsony ny tondra-drano amin’ny manaraka.

    • 22 février à 12:45 | Boris BEKAMISY (#10506) répond à I MATORIANDRO

      Matoriatoandro !
      Efa ASA FA TSY KABARY izao Ramatoriatoandro a ! ny OMPA VARY RARAKA dia tsy amerina velively an’i DADARESY hiverina amin’ny Fitondrana

      Ny DELIRESn’ireo RESY eto amin’ny Réseaux sociaux dia tsy hasakana ny TGV tsy hirimorimo hamadika ho ASA sy ho FAHOMBIAZANA ireo VELIRANO 13
      BB

    • 22 février à 13:26 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ Bo.Be.le man

      Efa voasoratra hoe "tsy azo omena ny alika ny mofon-jaza"

      ngah eny @ moron-dranomasin’ny Tamatave tsy misy ireo olona manala baraka sady mahantra mipetrapetraka sy matory eny ao anaty trano fingotra koh maninona no aty Antananrivo no atao ty trano vy ty nefa nge aty tamatave no tena betsaka ireny trano vy reny sady ilay olona toa avy aty an !!!

      Lazao ireo olona nampanofosinareo building araky ny fitenin’inandra hoe fa ny vody h. hoe tsy miainga aloha !!! Hi ! Hi ! Hi !

      Samia velonaina

    • 22 février à 13:32 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ inandra la woman

      tena mahomby hoah le fanaovana valala manjohy eraky ny elakelatrano fa tohizo !!!

      Teneno reo olona nifidy anareo handraoka ny malotony fa izy ireo ihany no tena mandoto ny tanana eto !!!

      Ngah tsy tohizana le hetsika naha-be resaka nataonareo nandritra ny fampielezan-kevitra zay notarihin’le kandidanareo t@ andro zany ???!!! @ zao fotoana zao mintsy no tena ilana ireny hetsika reny.

      Samia velonaina

    • 22 février à 14:11 | Boris BEKAMISY (#10506) répond à I MATORIANDRO

      Matoriatoandro !

      Tsara alou rehefa faly ianao ry Maroriandro fa efa tanteraka ny velirano ho anao sy ho anareo izay mipetraka eny Lareunion kely eny !
      Rehefa i Dadaresy ( Louuzzzza !!) indray no mitondra vao misy izany fijery mitsitokotoko misy vahoak’ny La reunion Kely sy vahoakan’ny Tomasiana izany,fomba fijery mahazatra anareo izany
      Fa zao ny anay dia VAHOAKA MALAGASY DAHOLO na ny eny aminareo eny La reunionkely eny na aiza na aiza ARY SAMY OMENA NY MOFONY DAHOLO amin’ny fotoana mahamety azy !
      BB

    • 22 février à 15:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      @ Bo.Be.le man

      Zahay frustrated faly foana kah !!!

      Manahy aho hoah fa ahomby ty fitondrana nolanianreo tanindrana sy napetraky ny hcc ty !!!

      Tsy efa voatendry ve zao ireo governora sa zah no tara vaovao ??? Aza matahotra fa tsy maintsy mahazo nareo e !!! Io ndray tsy maintsy miaraka fa tsy azo atao tsikelikely zany ; mety ny avy any @ sisiny ndray aza no alefa aloha raha sanatria ka tsy miaraka !!! Hi !Hi !Hi !

      Samiaa velonaina

    • 22 février à 15:43 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Matoriandro,

      "Ngah tsy tohizana le hetsika naha-be resaka nataonareo nandritra ny fampielezan-kevitra zay notarihin’le kandidanareo t@ andro zany ???!!! @ zao fotoana zao mintsy no tena ilana ireny hetsika reny."

      Tsotra fotsiny miteny ampahabemaso Ravalos fa tsy vitan’io, andraikin-drizareo mantsy io, dia hoavy ny filoha miaraka amin’ny angady sy ny harona.

  • 22 février à 11:10 | Vohitra (#7654)

    Devoir de memoire

    22 fevrier 2002 : investiture illegale de Ravalomanana a Mahamasina, investiture organisee par Ratsirahonana Norbert et quelques magistrats de la Haute Cour et de la Cour Supreme.

    Actuellement, le meme faiseur de Roi et son fils aine se trouvent au chevet et devenus conseillers tres ecoutes du nouveau calife

  • 22 février à 11:20 | Isandra (#7070)

    Les détracteurs du régime interprète cette communication comme la propagande, alors qu’en réalité, la communication joue psychologiquement un rôle important dans cette lutte contre de ce fléau,...car elle pourrait faire réfléchir voire trembler les malfaiteurs,...

    • 22 février à 12:13 | lanja (#4980) répond à Isandra

      car elle ( la communication ) pourrait faire réfléchir voire trembler les malfaiteurs,...
      raha mahomby @ dahalo any isandra sy any ikalamavony izany stratégie vaovao izany , inona kosa moa no olana .... fa tsy diso koa anie izy ireo raha manao propagandy eh , mila an izany propagandy izany ianareo , izay ihany no ahafahana mitaiza ny nofinofy sy rediredinareo nandritra ny folo taona ary tsy maintsy tazomina mandritra ny 5 taona ho avy sy ny manaraka eo

    • 22 février à 12:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Lanja,

      Mety tena mandaitra io any, satria nisy fotoana nalaza ny biby olona tena nilamina ny tanana, satria na dia ny dahalo aza tsy sahy nivoaka alina.

      Efa manana hevitra hafa azo amparitaka aho izao, ary mety tena mandaitra.

    • 22 février à 12:33 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Tena mihorohoro mihintsy ireo mpanao ratsy. Zany no mahatonga azy ireo faly sy mandihy ary mandatsa raha vao misy mahazo ireo mpampihorohoro azy reo.

      Efa ho tapitra ve zany ny tetezamita ???!!!

      Samia velonaina

    • 22 février à 12:37 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Angaha tsy hitanao hoe tsy ao intsony ny TIM. 

      Vao lasa rizalahy, tonga dia vokatra avy hatrany no azo.

    • 22 février à 14:05 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Izay tsy fisian’ny TIM zay zao no mahatonga anareo mirifatra tsy fantatra hoe handeha ho aiza io koh !!! Tena mandeha mafy nge nareo io @zao e !!!

      Tsy misy hanilihana ny rihatra intsony zao fa mihanjahanja eo ny tena maha crack anareo o !!!

      LLLLOOOOZZZZAAAA !!!

      Samia velonaina

    • 22 février à 15:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Matoriandro,

      Tsara aloha rehefa miaiky fa misy fiatraikany amin’ny asan’ny gvt ny fisian’ny TIM ao.

      Hatramin’ny 2009 aloha dia ratsy, satria jereo ny vokany, indrindra moa nandritran’ny fitondran-drajao.

      Ka ilay izy mirifitra izay indrindra no tsy ahitanareo izay alehany. Kôpy ihany izahay hoe sarotra amin’ny olona zatra manaraka sarety ny hanaraka TGV.

    • 22 février à 15:54 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      We are frustrated and vicious !!! sooo ???!!!

      Manahy aho fa mandeha ty fitondrana ty !!!

      Kopy enao !!!

      Mandeh ny mandeh !!!

      KOpy enao !!!

      nnnnddddrrrryyyy !!!!

      LLLLoooozzzzaaaa !!!!

      Samia velonaina

  • 22 février à 11:32 | Vohitra (#7654)

    Detracteurs du regime ?

    Des qualificatifs tres dangereux, autrefois en usage dans le pays de Ceaucescu et Leonid Brejnev.

    Alerte ! Le goulag nous attend !

    • 22 février à 12:35 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      Le goulag vous y etes depuis longtemps, ce qui vous attend c ’est son officialisation et le premier qui moufte aura à faire à nos défenseurs forces du désordre , combattants du BdR en collaboration avec les dahalo de bonne volonté ...

  • 22 février à 16:41 | LAZALAZAO (#7189)

    Soyez sérieux monsieur le ministre, parlez moins, travaillez plus.

  • 22 février à 17:15 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut que les membres du nouveau régime prennent le temps de respirer et surtout de bien affiner leurs politiques pour pouvoir atteindre les priorités que leurs chefs respectifs, à Iavoloha et à Mahazoarivo, ont souligné, et veulent honorer.

    Les bandits, les Dahalo et les kidnappeurs dont ils parlent sont des citoyens malgaches, qui ont respectivement leurs droits, dans un pays de droit, par conséquent, les autorités militaires, politiques et judiciaire, de facto, les dirigeants « doivent respecter ».

    Autrement dit, la lutte contre l’insécurité doit être menée et conduite en respectant le droit et les droits de tous citoyens :

    - en droit, on ne perd pas ses droits contitutionels en effreindre le droit, on est conduit en « justice », et si on est coupable, on fait de la prison, il n’y a une peine de mort à Madagascar.

    Il est inquiétant d’apprendre et de constater que les forces de l’ordre rapporter régulièrement d’avoir abattus des malfaiteurs, sans que cela n’interroge les grands fonctionnaires des Institutions Judiciaires du pays, dont la HCC :

    - si cela n’était pas ce qu’on appelle « droit de l’homme », qu’est-ce qui serait ?

    Si vous ne le faites pas, la CI, les dirigeants des pays occidentaux et les chefs des Institutions politiques et financières mondiales vont vous avertir.

    Je ne comprends pas bien « ny sekoseko be » du nouveau régime.

    Personne ne va demander, exiger de Rajoelina et son gouvernement, en quelques semaines à la tête du pays, d’obtenir les résultats politiques, économiques, juridiques et sécuritaire des pays émergents ou des pays développés.

    Si je comprends bien, une croissance économique de 5% ne permettrait pas à Madagascar de sortir de la zone rouge de la pauvreté, insuffisant pour améliorer le PIB du pays, c’est à dire enrichir l’Etat.

    On ne peut pas dire que la distribution des richesses fait défaut à Madagascar car l’Etat est pauvre.

    Par contre, les richesses du pays sont concentrées entre les mains de très peu des Malgaches :

    - des richesses qui valent des millions d’euros, de dollars, sortent, paraît-il du territoire tout le jour depuis plus de « dix années », à travers toute sorte des trafics, bois de roses par exemple.

    Ce nouveau régime est libre, pour l’instant, il n’a des opposants mais il se comporterait comme s’il en avait dans tous les coins des rues, personne ne le demande des résultats, en quelques semaines de pouvoir les forces de l’ordre annoncent fièrement avoir abattues, comme des bétails, des bandits.....se donne six mois pour abattre tous les bandits, deux ans pour reconstruire Rova etc... :

    - pourquoi tant de précipitation ?

    Pourquoi ? A moins de vouloir instaurer la « dictature » dans la Grande Île.

    En tout cas, le régime ne peut s’y prendre autrement et l’insécurité est une des raisons, que les dirigeants des pays totalitaires évoquent pour justifier leurs politiques de répressions et de priver la liberté à leurs citoyens.

    • 22 février à 17:33 | diego (#531) répond à diego

      A Madagascar, l’insécurité est étroitement liée, je dirais presque uniquement liée à la corruption :

      - des élites du pays.

      S’instabilité politique et la crise Constitutionnelle qui fragilisent, appauvrissent, politiquement, économiquement et juridiquement le pays ne sont pas les conséquences des irresponsabilités et de l’incompétence d’un peuple dont on dit un des plus pauvre sur la planète :

      - mais des élites du pays !

      Les malfaiteurs, qui appauvrissent le pays, ne se trouvent peut-être pas dans les rangs des citoyens. A l’image de l’Eglise Catholique aujourd’hui, dont les dirigeants ont été trop longtemps dans le déni quand ils n’étaient tout simplement pas complices des malfaiteurs.....

    • 22 février à 17:55 | rayyol (#110) répond à diego

      Un objectif vaux mieux que pas d objectif et sa redonne confiance Il sera toujours temps d aviser sa change du zero action d avant

  • 22 février à 18:32 | diego (#531)

    Bonjour rayyol,

    Je ne pense pas que nous parlons les mêmes choses.

    Avez-vous quelques connaissances en économie ?

    Les objectifs que le régime annoncent ont des coûts.

    Il suffit d’avoir une petite connaissance en économie pour comprendre que même les dirigeants qui ont des grandes compétences administratives dans les pays où les États sont riches et les Institutions régaliennes, surtout les Institutions Judiciaires, fonctionnent bien, ne se hasardent à dire être capables d’atteindre des objectifs sociaux-économique-Politique-securitaire aussi difficiles.

    La Politique a ses impératifs.

    En politique, on parle des « Reformes », et dans tous les pays, riches ou pauvres. Les objectifs sont des langages politiques, qui ne sont possibles en fait que dans les pays riches. Les réformes aident justement les pays pauvres à atteindre certains objectifs que les dirigeants se fixent.

    Autrement dit, vous l’auriez compris, il faut réformer le pays, avant de pouvoir se fixer des objectifs :

    - vola no maha Rangahy !

    • 23 février à 08:36 | rayyol (#110) répond à diego

      Il y a des objectifs a court terme et a long terme A court terme ils répondent a une situation présente et qui demande une prise de position immediate
      Appeler cela reforme si vous voulez moi j appelle cela un objectif
      Pas besoin d avoir fait des etudes en economie pour savoir administrer
      Je dit que présentement le temps est a l action Inutile de s enfermer dans des guerre de mots
      C est une question de simple bon sens Souvent il est mieux de baisser les yeux et de laisser passer plutôt que de créer des problèmes qui n existent pas Quand la situation du pays se sera stabiliser Alors vos idées prévaudront dans le moment il s agit de se sortir du gouffre Pas le temps pour la rhétorique

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS