Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h29
 

Politique

Pierrot Rajaonarivelo optimiste

vendredi 24 février 2012 | Valis

À l’issue de la visite de courtoisie de la délégation qui compose le Bureau permanent de la SADC dans le pays effectuée ce jeudi 23 février en son bureau à Anosy, le ministre des Affaires étrangères, Pierrot Rajaonarivelo a donné l’impression d’être optimiste en évoquant la satisfaction de ses hôtes et interlocuteurs qui ont apprécié les efforts déployés par les parties malgaches et les étapes qui ont été franchies. Le ministre a noté que la délégation a admis la responsabilité partagée dans le retard pris dans la mise en œuvre du processus. La délégation de la SADC a aussi reconnu que le plus important n’est pas la date du 29 février, échéance fixée pour l’adoption de la loi d’amnistie, mais le respect, l’application et la finalisation de la feuille de route dans son esprit. D’après Pierrot Rajaonarivelo, le chef du Bureau, Tanki Mothae, a déclaré que « le bilan est positif et les Malgaches ont la volonté d’aller dans ce sens. La réunion de toutes les parties qui interviendra après les consultations bilatérales accélèrera l’application de la feuille de route et c’est l’un des objectifs de cette mission permanente ».

Pierrot Rajaonarivelo espère qu’avec l’installation de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENI-T) avant le 29 février prochain, une étape sera franchie dans la mise en œuvre de certains instruments stipulés dans la feuille de route ; ce qui constituerait une importante étape de franchie. Le bureau de la SADC à Madagascar devrait soumettre alors un rapport auprès de Pretoria qui transmettra au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 24 février 2012 à 14:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    En trois ans de palabres et de tergiversations,nous ne sommes qu’à l’échelon régional "S.A.D.C".
    Dîtes-vous optimiste,Pierrot RAJAONARIVELO ?
    Nous sommes en période de revanche et de règlement de compte personnel,avec des esprits "tordus".

    Basile RAMAHEFARISOA b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 24 février 2012 à 15:18 | da fily (#2745)

    Petit Pierrot se taille son petit chemin et se sent de plus en plus dans ses pompes...lui a-t-on posé la question fatidique : "êtes-vous vraiment présidentiable ?"

    Si son poste actuel peut donner à penser qu’il est disponible pour la posture présidentielle, il n’en reste pas moins quelques interrogations sur ses détournements durant la carapate de 2002, il n’a rien répondu à ce sujet.

    L’impunité doit-elle concerner qui exactement ? Est-il parmi ces éligibles qui grossisssent les rangs depuis cette crise ? Je me souviens que cet homme a détourné gros, du massif en barre. A-t-on à ce point la mémoire sélective ?

    • 24 février 2012 à 20:23 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à da fily

      Et bien avant 2002 da fily

    • 25 février 2012 à 03:02 | Tojo (#6209) répond à da fily

      Mister Da fily,

      De quoi est-ce que vous parlez ? De quels détournements ? Des jugements émis par qui et pourquoi ?
      Au profit de qui ? Pour quel acharnement et pour quel résultat ?

      Vous dites que vous vous rappelez que cet homme a détourné gros, c’est-à-dire ? Quelle preuve formelle et diligentez par qui ?

      Soyez précis, car l’enfumage du clan de Ravalomanana 8 années durant n’a produit pour le moment qu’une seule chose concrète : sa fuite et son exil en Afrique du Sud.

      Parlons de quelques choses de plus sérieux, avec des preuves à l’appui et non de se morfondre dans des diabolisations qui n’ont rien produit de bien pour ses auteurs mlais une nette résurrection pour la victime.

      Du massif en barrer ? sans blague !

      Nous n’attendons que voir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS