Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 30 juin 2022
Antananarivo | 02h44
 

Société

Ressortissants étrangers

Passés à la loupe dans les fokontany des 67Ha

samedi 3 novembre 2007 | Alphonse M.

Après les nationaux, c’est au tour des ressortissants étrangers d’être mis sous la loupe. Dans les fokontany des 67 ha, 1er arrondissement de la capitale, tous les ressortissants étrangers vivant dans ce quartier sont priés de se présenter au bureau du fokontany, munis de leurs passeport et carnet de fokontany. Depuis le 19 octobre dernier, des Africains, Français, Chinois... ont répondu favorablement à cette invitation du chef fokontany. Certains responsables du fokontany nous ont signalé qu’il s’agit d’un contrôle du visa de séjour des étrangers résidant à Madagascar ainsi que leurs activités. Ce sont les étrangers ayant un séjour régulier qui ont osé se présenter aux autorités, d’autres ont préféré se terrer chez eux de peur d’être poursuivis.

Certains étrangers qui, notons-le , ayant requis leur anonymat, n’ont pas caché leurs inquiétudes face à cette nouvelle mesure prise par l’administration malgache. En clair, ils craignent des représailles et des restrictions à la libre circulation des biens et des personnes. Faut-il rappeler que plusieurs ressortissants comoriens dont la plupart sont des étudiants, sont actuellement en situation irrégulière faute de non paiement du droit de visa de séjour ? Selon un responsable du ministère de l’Intérieur, ils sont plus d’un millier en attente de la régularisation de leur situation. Quoi qu’il en soit, les étrangers sont condamnés à respecter les lois du pays qui les héberge.

Pour les nationaux, plusieurs fokontany ont repris les anciennes pratiques propres aux pays révolutionnaires. Chaque déplacement des citoyens malgaches est minutieusement surveillé par les responsables du fokontany par leiais du carnet. A ce rythme, Madagascar atteindra très bientôt le rang de la Corée du Nord et de Cuba. Ayant suivi un stage de formation à Iavoloha, les chefs fokontany sont bien rodés pour appliquer les directives émanant de l’instance supérieure.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS