Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 18h57
 

Education

Ministère de l’Education nationale

Passation entre la ministre sortante et entrante

mardi 9 juin | Mandimbisoa R.

Les cartons de bonbons, source de polémique ayant causé le limogeage de la ministre de l’Education nationale, ont encore été visible dans l’enceinte du ministère lors de la passation entre la ministre sortante et son intérim. Mais ni Rijasoa Andriamadana qui a évité de parler avec la presse, ni sa remplaçante, Béatrice Assoumacou, ministre de l’Enseignement supérieur, n’ont pas voulu en toucher mot. Cette dernière a tout simplement indiqué qu’elle va attendre les résultats de l’enquête concernant ce projet d’achat.

Le coût de ces friandises qui auraient dû être distribués aux élèves dans le cadre de la campagne de distribution du Covid-Organics était évalué à plus de 8 milliards d’ariary. La révélation dans la presse de ce projet a soulevé le tollé notamment parmi les députés proches du régime qui, par la suite, ont rendu public d’autres dépenses jugées exagérées au sein du ministère. Malgré les explications et démentis sur le déblocage de ces fonds, la ministre a été écartée du gouvernement.

La ministre intérimaire Béatrice Assoumacou interrogée sur le calendrier des examens nationaux, dont celle du CEPE et du BEPC, n’a donné aucune précision. « Je suis en train de prendre cette fonction, et je ne peux rien dire », a-t-elle indiqué. Elle a toutefois promis d’effectuer une communication sur le sujet après une réunion avec les techniciens du ministère. Concernant la rentrée au niveau de l’Université, elle a confirmé qu’aucune date n’est encore décidée concernant la reprise.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS