Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 27 septembre 2020
Antananarivo | 23h12
 

Transport

Transport

Ouverture des routes : un millier de passagers quittent Antananarivo pour Toamasina

lundi 31 août | Fano Rasolo

L’ouverture de la route nationale était très attendue. Samedi dernier, plus d’un millier de passagers de la capitale se sont empressés de rejoindre les villes de l’Est. Dès le petit matin, lors de ce premier jour de la reprise des lignes sur l’axe RN2, une cohue de personnes a envahi la gare routière Maki à Andohatapenaka.

Le ministère des Transports a communiqué que 60 taxi-brousses ont quitté la gare routière Maki à Andohatapenaka samedi dernier. La plupart des passagers à bord étaient des travailleurs et étudiants résidant dans la région Atsinanana mais bloqués à Antananarivo suite au long confinement. Les autres passagers, quant à eux, las de l’atmosphère morose du confinement tananarivien voulaient prendre un peu l’air et partir en vacances.

« J’étais bloqué à Antananarivo depuis 4 mois à cause de mon travail. Je suis vraiment content et soulagé de rejoindre ma famille et de retourner chez moi », témoigne un père de famille.

Depuis samedi dernier, les villes de Moramanga, de Vatomandry, de Toamasina et de Mahanoro sont les premières destinations ouvertes aux passagers en provenance d’Antananarivo.

Caisse unique

« Cette première journée de reprise s’est déroulée dans le calme et le respect des mesures sanitaires », a indiqué le communiqué du ministère.
Tous les véhicules ont subi une désinfection à leur départ des différentes gares routières d’Antananarivo et le protocole de mesures barrières à la contamination telles le port du masque obligatoire, lavage des mains avec du gel désinfectant ont été suivies.

A la gare routière Maki d’Andohatapenaka, une caisse unique a été établie pour éviter tout attroupement et les voyageurs devaient préalablement faire leur réservation par téléphone. Selon les consignes, au départ, chaque véhicule devait noter tous les renseignements concernant ses passagers. Pour ces derniers, prise de température et présentation d’une pièce d’identité étaient exigées.

Le ministère des Transports a fait savoir que seules les gares routières d’Andohatapenaka, d’Ampasampito, de Mahazo, et les guichets des compagnies de bus, Cotisse à Ambodivona et de Vatsy à Manjakaray, ont été autorisés à accueillir les voyageurs après la longue suspension des lignes de transports nationaux.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 31 août à 09:05 | Noue (#2427)

    "un millier de passagers quittent Antananarivo pour Toamasina"

    C’est très bien ça , chacun rentre chez soi. On ne sait pas encore ce que ça va donner le corona à Antananarivo , quoi que...tokony tsy misy hatahorana intsony satria efa voavaly ny vavaka nataon’dj ka ho fongana io haretina io ? sa tsy izany ? ça sert quand même le bac+13 hein !

  • 31 août à 13:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est pire qu’au temps des provinces autonomes de l’Amiral Didier Ratsiraka : Pourquoi ?
    En ce temps-là c’était l’entrée à Tana des hydrocarbures en provenance des six provinces seulement que les fédéralistes ont bloqué. Actuellement, se déplacer entre district, même pas entre les 22 régions, est déjà un parcours de combattant avec la corruption et les raquettes en tous genres : On sait où cette pratique commence mais on ne sait pas quand est-ce qu’elle va se terminer ? Tellement cette pratique engraisse les sans vergognes qui profitent de la misère de leurs compatriotes avec cette déconfiture (car il ne s’agit nullement ni d’une décentralisation ni d’une déconcentration dans les normes) de l’état central.
    Ailleurs, une mise en quarantaine des voyageurs, en provenance des différents états membres l’UE disposant des frontières, entraîne des ripostes proportionnelles alors que chez nous chaque localité crée sa propre frontière (à l’image des coupeurs de route), aux yeux et à la barbe du pouvoir central, au nom de je ne sais quoi ? Attention danger !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS